# Vie de Gamer

Watch Dogs: Legion (PS4) , Mission Impossible sauce Ubisoft.

Malgré tout leurs problèmes internes, il y a parfois une certaine humanité dans leur jeu, Origins était doux (même si ça aurait été bien mieux avec Aya en personnage principal), j’espère qu’il font améliorer leur process et la façon de traiter les salariées. Ubisoft n’est pas bon sur leur com ou leur action, j’espère que ça va changer. J’ai de l’espoir car j’aime bien cette ;industrie et comme je l’ai dit, leurs jeux ont des valeurs que j’apprécie. C’est le cas de ce WD.

Y’a un Tardis

Drone et Mission Impossible

Ubisoft, ils ont une sauce, une spécialité, un savoir-faire pour produire un jeu Ubisoft. Watch Dogs est une suite, certes, mais très peu de lien avec les deux premiers. Dans un futur proche, Londres est tombé aux maines d’une société de sécurité de privée, vous , DedSec, allaient tenter de prendre en main la ville et rendre le pouvoir au peuple.

Ouais y’a DOCTOR WHO je vous ai dis

On en peut plus, c’est très anxiogène, dès le début on nous martèle de tout les mots clés un peu relous du moment : Fascisme, Totalitarisme, Révolution, Contrôle, Terrorisme,etc. Les premières minutes j’étais en PLS.

Après quelques minutes, on recrute notre premier agent, j’ai choisi une blonde quarantenaire en talon aiguille qui est spécialisé dans le combat. Ok j’adhère. On recrutera donc des agents, avec certaines spécialités, autant le dire tout de suite, il y a des archétypes mais c’est très rigolo quand même car les histoires des personnages peuvent faire sourires. Bon leur story ne joue pas trop sur les choix, une fois qu’on est DedSec ça suit son court.

Mon perso préféré
Cet endroit de l’amour

Bien sûr, pour recruter une personne qui est contre DedSec est plus plus compliquer que recruter un fan, j’en ai pas recruter beaucoup, mais j’ai pris le temps de choisir une team de choc.

Une mission, un personnage à choisir selon la façon dont on veut faire la mission, ma blonde bourrin quand je dois tout défoncer, ma hackeuse experte en drone quand je veux jouer l’infiltration. C’est même assez grisant, j’ai eu l’impression que le jeu ne m’a pas forcé à jouer d’une façon spéciale. On est souvent dans le vrai bac à sable, j’ai passé des heures à faire de l’infiltration en analysant toutes les possiblités, à la Deus Ex, ouais j’ose la comparaison. Bien sûr y’a des combats et on peut passer le jeu en mode bourrin de fou.

DRONE LAND

La ville de Londres et la bande de son, sont les atouts majeurs du jeu, c’est vraiment cool de se promener dans cette ville même virtuellement, dans ce futur un peu réaliste, avec un personnage qui peut contrôler un peu tout via son téléphone. Les véhicules font british, les personnes qu’on croise font british et la musique est british, j’ai rarement senti une ambiance aussi « londonienne » c’était vraiment très très agréable.

Je le twitcherai encore de temps en temps je pense sur une version PS5 ou Xbox Series S , on sait jamais !

WD Legion est une très bonne surprise, le travail fourni est dantesque. Si le scénarion est vraiment en cartont pâte, un open worl à Londres dans le futur où on peut créer son équipe, j'ai kiffé.
  • So British ( et notre poto IA y est pour beaucoup)
  • Monter son équipe avec des personnages qu'on veut
  • Un openworld très très riche, on peut y passer des heures
  • Le Scénario
  • Techniquement un peu mou du genou sur PS4

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.