# Vie de Gamer

Shadow of the Tomb Raider

Shadow of the Tomb Raider est le dernier opus de Lara Croft, j’avais vraiment adoré le premier épisode de Tom Raider mais le second m’avait ennuyé à mourir. Je n’étais pas prêt à la claque de cette dernier opus, il est sublime, autant le dire de suite, Lara est pas là pour rigoler.

Shadow of the Tomb Raider

Dans cette trilogie, on a vu Lara devenir la Tomb raider, dans le premier elle accepte une partie de son destin. Dans celui-là, elle fait la paix avec elle-même. Enfin, bon c’est pas genre Zen, c’est genre, je vais buter tout le monde pour retrouver la paix. Dans le dernier acte, Lara veut clairement remettre les choses à l’endroit, que ce soit les menaces surnaturelles ou simplement des mercenaires avec des armes. D’ailleurs, il est pas facile à comprendre, le scénario est un peu difficile d’accès si on a pas joué aux deux premiers, mais en gros : Une secte va mettre le monde en danger, Lara va empêcher ça, ah oui son père a essayé de faire ça aussi. Bon voilà en gros, Lara est pas contente.

C’est époustouflant, les premières heures de jeu nous prennent aux tripes. C’est violent, c’est mis en scène, c’est bien raconté, j’ai été séduit directement. Contrairement au second, ici, ils ont compris qu’il fallait savoir raconter le jeu, par les scènes mais aussi par le jeu. Le gameplay est très précis, on se bat , on chasse, on se protège mais pas seulement, on explore. Ce n’est pas un open-world, tant mieux, c’est des niveaux immenses, avec des cryptes et des grottes. On peut explorer et revenir sur ses pas, puis continuer l’aventure. On trouve aussi des quêtes secondaires, qui permettent de mieux connaître le lore et la mythologie d’Amérique latine.

Il y a eu un boulot fou, sur la mythologie, les détails fourmillent, j’avoue ne rien connaître de celle-ci, enfin c’était avant. Parce que j’ai vraiment exploré tout les objets que je trouvais, le jeu est documenté. Mais attention, le surnaturel est aussi là, il y a plein de surprises, plein de moments complètement surprenants, dur de pas vous en parler. Mais vous allez passer de surprise en surprise. Le jeu est difficile même en normal, il vous faudra trouver les passages, résoudre des énigmes super compliquées ( COUCOU SPIDERMAN), j’ai kiffé.

J’ai pris un plaisir certains à parcourir ce jeu, le gameplay Tomb raider à son apogée peut-être. J’ai aimé la violence du jeu, Lara est violente, ce n’est pas Drake qui rigole et détend l’atmosphère. Non Lara en a gros, elle veut tuer tout le monde, y’a des moments de pur violence, c’est même gênant. Certains passages font passer Rambo pour une rom-com. C’est ce prisme qui m’a séduit, un jeu mature, adulte où la violence sert le propos du scénario et de la construction de Lara en tant que Tomb Raider.

 

J'ai adoré la fin de cette trilogie. J'ai adoré Lara qui devient Tom Raider. L'univers de la mythologie amazonienne est fou, j'ai été complètement intrigué et emporté. Ce jeu est une pépite de jeu mature.
  • Gameplay à son apogée
  • La noirceur de l'univers
  • La violence de Lara.
  • Les clins d'oeil dans les tenus, j'ai adoré.
  • L'arbre de compétence illisible
  • Difficile d'accès sans avoir jouer aux deux premiers

à suivre

Commentaires