# Vie de Gamer

Tomb Raider, La(ra)mour

Comment résister au charme de Lara Croft? Adolescent, j’étais fan de ses formes et de ses flingues, mais adulte j’ai été déçu longtemps par un jeu un peu trop brouillon. Quand on m’a dit que ce jeu était une sorte de préquelle/reboot, j’ai eu encore plus peur. Oui c’est moche de faire ça… car oui ce [amazon_link id= »B0054QI8MC » target= »_blank » container= » » container_class= » » ]Tomb Raider[/amazon_link] est une belle réussite qui modernise le jeu et le personnage, bravo!

Lara Croft

Le scénario du jeu n’est pas des plus original dans le genre, on est sur une île étrange et il y a plein de gens bizarres qui veulent vous voir mort, bon il vous faudra aussi sauver tout le monde et découvrir les secrets de l’île. Bon ok je résume très simplement le jeu mais vraiment ce n’est pas le plus important. Cependant, l’écriture est plutôt bonne, l’univers tient bien la route et on est complétement intégré à l’histoire, les dialogues sont bons et les monologues de Lara touchants.

Oui car c’est bien Lara Croft le point majeur du jeu, tout au long de l’histoire on voit grandir l’héroïne légendaire, au début elle souffre et peine, on se demande même comment elle va s’en sortir. Et puis au fur et à mesure, Lara devient une machine, une survivante. Aidée par l’histoire qui la met constamment en valeur et par ce petit coté « RPG » qui permet d’améliorer certaines capacités ou armes. Elle devient de plus en plus mortelle, jusqu’à la fin où les « méchants » la redoutent comme la peste tandis qu’au début ils jouent avec ses nerfs.

Nouvelle donne

Ce Tomb Raider n’est pas un Tomb Raider classique: vous ne passerez pas beaucoup de temps à explorer les niveaux. Enfin, vous pouvez le faire, il y a une tonne de choses à débloquer et des défis à accomplir (brûler des affiches, allumer des statues, chasser, etc.), mais lors de votre premier run, vous vous concentrerez sûrement sur l’action et le rythme haletant du jeu. Ce jeu est décidément un jeu d’action/aventure.

Oui car ça pète de tous les cotés, Lara est malmenée, tourmentée, presque torturée, elle s’en sort toujours, elle soufre mais revient encore plus forte, on commence à se sentir puissant, c’est une vraie montée crescendo comme on en voit peu dans le jeu vidéo. Le jeu impose des passages d’infiltration qui pour une fois sont vraiment sympas à jouer, car Lara n’est pas conne, quand elle voit ou entend un ennemi, elle se fait discrète toute seule, il suffit de la suivre pour pouvoir prendre un réel plaisir au jeu. Justement, un des plaisirs c’est l’utilisation de l’arc, bien plus poussée que je ne l’aurai cru, parfait pour l’infiltration mais aussi parfait pour brûler ou faire exploser un village, oui oui vous verrez c’est magique!

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=7bXAJLNPHS0[/youtube]

Note sur 10 9
Lara est de retour et j'ai apprécié le voyage, Lara qui "n'aime pas les tombes", devient Lara Croft. Le jeu est rythmé et vraiment jouissif. Le scénario n'est pas original mais il permet d'assister à la création notre héroïne préférée car je peux le dire maintenant: Lara tu es ma préférée.
  • Définitivement 18+ (gore, très gore par moment)
  • La qualité de l'animation, du graphisme, de la mise en scène, tout ça procure une immersion dingue
  • Le coté RPG light qui fait mouche, l'idée des camps
  • Les monologues de Lara, les réflexions pendant les pauses, la gestion de la caméra
  • La naissance d'une légende, une vraie préquelle
  • Un gameplay intéressant qui se renouvelle souvent
  • Le scénario pas très original

à suivre

Commentaires

Une réponse à “[Vie de Gamer] Tomb Raider, La(ra)mour”

  1. C’est une tuerie ce jeux ! Que du bonheur ! Je le compare à un véritable film, avec l’action, l’émotion et le suspense qui vas avec 🙂

à lire aussi

Articles similaires

# Preview
WWE all stars
# Test Flash PS3
Just cause 2