# Vie de Wii U

Monster Hunter 3 Ultimate- Lego City Undercover

 

Il faut l’avouer, la Wii U manque de jeux et pourtant en ce beau mois de Mars, deux petites pépites viennent de débarquer dans mon salon : le premier Monster Hunter en HD et un GTA-like version LEGO.

 Monster Hunter 3 Ultimate

 

Enfin, j’ai enfin pu jouer à mon premier vrai Monster Hunter ! Bien sûr, j’ai vu passer la version Wii et j’ai un peu parcouru le jeu en biais, mais faute de HD, je crois n’avoir jamais vraiment pris le temps de finir un jeu Wii ! Et puis, le gamepad en tant qu’inventaire, c’est juste nickel.

 

 

Et pour une première fois, c’était un peu « bizarre »… Car le jeu est bien en HD mais la réalisation est clairement dépassée ; on dirait les premiers jeux PS3, un peu moches mais avec un petit peu de cachet. On n’est pas encore sur le jeu qui pousse la Wii U, c’est juste “correct“. Au niveau des défauts, il y a des côtés que je ne supporte plus : la maniabilité à l’ancienne qui impose une façon de jouer bien précise, le langage de l’histoire (charabia pour éviter les localisations) et la pléthore de quêtes de “J’EN AI RIEN À FOUTRE PUTAIN“ genre cueillir trois cerises, planter des choux, etc. JE SUIS UN MONSTER HUNTER PAS UN ELFE, MERDE.

 

 

Si on passe ce petit défaut, on est devant un jeu titanesque, sans fin ; les combats sont magnifiques et le sentiment de montée en puissance bien réel, le mode multi est très propre et on prendra plaisir à démonter des monstres avec des inconnus. Le jeu est un peu “dur“ mais c’est à cause du manque de maniabilité. Enfin bon même sans ça vous avez des dizaines d’heures de jeu devant vous, dans un monde peuplé de créatures gigantesques à défoncer !

 


 

LEGO City Undercover

 

Un GTA-like chez LEGO, intriguant ! Si ce n’est pas le premier monde ouvert façon LEGO, c’est le premier jeu bac à sable sur Wii U et c’est plutôt rigolo. On y incarne un policier qui revient d’exil et qui est rappelé pour arrêter “un grand méchant pas gentil“ (vous avez bien lu, l’humour du jeu est assez enfantin. Frais, mais enfantin).

 

 

C’est rigolo parce qu’il y a des références clairement adultes, comme l’inspecteur Harry ou Columbo, mais le jeu n’est absolument pas adulte dans le gameplay. Enfin, il n’est pas si facile  que ça, mais ce n’est pas un jeu dans lequel vous allez tuer tout ce qui bouge en faisant exploser une ville en fond d’image. On a à faire un GTA-like de bonne qualité, le personnage principal enfile plusieurs costumes durant le jeu qui possèdent chacun des capacités spéciales ; il pourra ainsi utiliser son détecteur, ou un pied de biche… Vous avez compris le principe : c’est rigolo !

 

 

Par moments, le jeu est agaçant et vous force au farming bien chiant ; il vous faudra par exemple 15 000 pièces pour construire un bateau, mais si vous n’avez pas pensé à récupérer toutes les pièces spéciales du scénario, vous devrez détruire beaucoup trop d’éléments du décor pour récupérer les pièces. Les objets à détruire dans le jeu sont loin d’être rares et ça c’est cool, il y a énormément de quêtes annexes basées sur des pièces légendaires, le nombre de véhicules et de costumes jouables sont tout aussi hallucinants. Le jeu n’est pas aussi dense qu’un jeu Rockstar mais il a une belle variété de gameplay avec des accessoires pour chaque costume, des véhicules bien différents. Le jeu fourmille de petites références et de petits secrets, l’histoire est rigolote et bien perchée. On regrettera simplement l’absence totale de mode multi et la difficulté bien basse. Une jolie exclue !

 

 

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# Vie de Gamer
Little Big Planet 3