# Test longue durée

Casque audio AKG K271 MKII

AKG 271 MK2

 

Attention, casque énorme en vue… Mon ancien casque (un Sennheiser HD 202) tirait la gueule après dix bonnes années de service avec des mousses qui partent en lambeaux. Il fallait lui trouver un remplaçant et le cahier des charges était assez strict. Un son capable d’explorer tout le spectre mais pas trop de basses fatiguantes. Léger, avec des mousses en velours, un seul fil si possible interchangeable. L’AKG K271 de seconde génération pourra-t-il relever le niveau ?

 

Un peu vexé par ma dernière expérience avec le catastrophique Sennheiser MM 450-X Bluetooth dont vous avez peut être lu le test récemment (sinon filez ici) et ayant prêté le HD 202 à Shooter, il s’agissait de changer de crèmerie, de lire du bench, de chercher de la référence, du magasin, du stock et filer l’écouter.

 

La taille importe, parfois..

 

Avant tout destiné à être utilisé pour jouer tard le soir ou pour l’accoupler au pc portable / téléphone / tablette en déplacement, le format n’était pas un argument et tant mieux car le casque est énorme. Pour vous donner une idée, les oreilles tiennent à l’intérieur du casque sur quasiment tout le tour et je n’ai pas une petite tête (mon casque moto est un XL). Vous voilà prévenus : c’est un casque énorme.

L’avantage de ce format reste le confort car le casque n’appuie pas ou peu sur les oreilles, la possibilité de caser des haut-parleurs de gros diamètre, le fait que l’on soit totalement isolé de l’extérieur avec ici un casque totalement fermé.

Le système d’arceau avec sangle mobile rend le casque très confortable, il n’appuie pas sur une petite zone et le poids est vraiment réparti sur une grande surface. De plus avec deux fines barres souples en acier comme arceaux, le poids reste vraiment contenu et le casque supporte d’être tordu de façon importante sans dommages. Pratique en voyage dans le sac à dos.

 

La finition et le look

 

Bien fabriqué et presque sobre, s’il n’y avait pas la marque en gros sur le dessus il serait même discret en dehors de sa taille. Pas de couleur flashy, de multiples détails bien conçus, le casque est vraiment un bel objet. La connectique fournie comprend un câble long droit et un torsadé. Le câble est interchangeable et se fixe avec un mini XLR qui inspire sacrément la confiance.

L’AKG K271 MK2 et ses accessoires, rien de superflu, que de l’essentiel de qualité

Livré au format jack 3.5 doré, un adaptateur vissable 6.3 doré lui aussi vous est fourni dans la boîte avec une paire de mousses en velours en plus de celles en cuir (faux..). Correct pour un prix variant de 140 à 150€. Pour ma part je l’ai acheté chez Woodbrass, pas le site en ligne mais le magasin car un casque s’écoute avant tout achat, dont acte.

 

Et le son alors ?!

 

Sur V2G on ne juge pas les casques avec un oscilloscope et un microscope électronique à balayage. Faut dire que de vivre dans la cave à Praska avec pour seul confort les restes de bouteilles d’alcool du Bargaming et une multiprise pour brancher le matos à tester, on n’a pas le temps de rigoler en faisant de la physique quantique.

Non ici on écoute de la musique et si possible avec plusieurs sources. Successivement utilisé sur un MacBook pro, un ultra portable Dell, un Galaxy Nexus, un Nexus 4 et une Nexus 10 avec Google Music comme source pour finir par un branchement direct sur un lecteur cd hifi (marantz cd 6003), ce casque a vu du pays depuis décembre 2012 avant d’atterrir dans ces colonnes.

L’arceau qui peut se vriller sans souci

 

Déjà parlons rendement. C’est un casque qui ne sera pas totalement exploité avec les sources qui n’ont pas un minimum de coffre et une amplification correcte. Souvent il faudra monter le son plus haut que d’habitude pour atteindre votre volume sonore habituel sur votre appareil mobile typiquement.

Par contre si vous sacrifiez un peu l’autonomie de votre appareil dans ces conditions ce n’est pas pour rien. Les basses descendent très bas sans aucunement être mises en avant, c’est très très agréable mais si vous aimez les basses rondes et mises en avant, ce casque vous semblera bien fade. Pour le reste c’est un enchantement pour le prix et s’il n’a pas le détail d’un Stax à plusieurs centaines d’euros il reste d’une qualité sonore qui m’étonne et m’enchante à chaque fois.

De plus le son n’est ni métallique, ni fatiguant, juste propre, précis et détaillé avec ce qu’il faut de basses en bas pour le plaisir.

 

Un casque parfait ? Bien sûr que non

 

Le premier défaut de ce casque est un défaut de conception flagrant qui me fait me demander si AKG l’a vraiment bêta testé avec les câbles définitifs. Les casques complètement fermés comme ce K271 ont un défaut classique et connu. On entend assez facilement le câble frotter contre sa veste quand on marche et ici l’effet est le plus présent que je n’ai jamais vu !

La faute à une coque qui fait résonner la connectique rigide du câble, un point d’attache de cette dernière bien central et une gaine de fil trop rigide. Agaçant à faible volume avec des vêtements rèches (comme une veste de ski), le défaut s’atténue rapidement pour devenir rare en chemise + position assise.

 

Le mini XLR qui permets de changer le câble entre les deux modèles fournis (droit / torsadé)

 

Les basses sont peut présentes et de nos jours c’est un aspect qui semble rhédibitoire pour certains. Autant le savoir, ce n’est pas un casque orienté boum boum boum, à essayer avant d’acheter car s’il descend jusqu’à 16hz il ne donne pas l’impression d’avoir enfoncé la touche bass boost de son walkman.

Pas de micro ou de commande de volume pour votre smartphone, ici on est un casque et c’est tout. Enfin, son rendement ne le rend que peu compatible avec certains lecteurs mp3 à l’amplification un peu juste ou au volume sonore bridé à l’excès. Comme toujours avec un casque, allez l’essayer en magasin.

Perso j’en suis très très satisfait, il n’y a que le câble que je me tâte à recouvrir de « quelque chose » pour atténuer le frottement en situation de mobilité.

 

Note sur 10 8
Un casque excellent, non dénué de défauts mais qui fait un beau hold-up pour le prix. Bien pensé si l'on excepte ce bruit de frottement, confortable, oreillettes en velours, deux câbles, du beau matériel et une suspension qui s'oublie. J'adore !
  • Un spectre de reproduction extrêmement large, fidèle, reposant et aussi capable de swinguer sur du métal, parfait pour moi.
  • Le confort parfait en tout point. Poids qui s'oublie, arceau au top, suspension au top, velours au top, un casque vraiment confortable.
  • Le look sobre par rapport à la taille démentielle du casque.
  • Un prix hyper contenu vu les qualités, les accessoires et les fonctionnalités du casque.
  • Le petit switch qui détecte quand vous retirez le casque et coupe le son, pratique pour entendre ce qu'on vous dit sans retirer totalement le casque ou pour sauver votre street cred' quand vous écoutez le petit bonhomme en mousse en plein open space et oubliez d'arrêter le morceau AVANT de retirer le casque..
  • Ce bruit de frottement du câble, va falloir trouver une façon de l'atténuer (pour l'instant je l'enroule un demi tour entre l'arceau et l'arrière du HP, mais ça fait de la peine vu le prix)
  • Taille XXXXXXXL incompatible avec toute frimousse de taille S ou XS à moins de vouloir ressembler à mickey ou à deadmau5 ce qui revient un peu au même et ne vous excitera pas.

à suivre

Commentaires

2 réponses à “[Test longue durée] Casque audio AKG K271 MKII”

  1. benoit dit :

    perso j’en ai un depuis un an que j’utilise en sédentaire, jamais entendu de bruits de frottement du câble

  2. MasterLudo dit :

    Je l’utilise majoritairement avec le câble torsadé, sur mon pc portable ou le téléphone quand je me déplace. Et comme la coque est fermée + le câble un brin rigide et d’aspect dur, quand je bouge la tête et que ce dernier frotte sur le col de chemise, la veste ou autre surface rugueuse (par rapport à un t-shirt) ça s’entend mécaniquement dans la coque du côté du câble (pas dans le haut parleur).

    Tourner la tête à 90° de façon à ce que le fil touche vos habits puis bougez de quelques degrés, d’avant en arrière votre tête, sans son dans le casque, vous l’entendrez de suite 😉

    C’est un détail souvent présent sur les casques dits fermés avec un câble, ça doit ne pas se sentir suivant la dureté du câble en question j’ai l’impression.

    Peut être qu’au moment de votre achat le câble était dans une autre matière ? Vous utilisez plutôt le torsadé ou l’autre ? 🙂

à lire aussi

Articles similaires

# Littérature
L’ Adversaire
# La vidéo du dimanche
Like a boss