# Avis

Dogs café, le hot-dog à Châtelet

Je passe souvent devant, je ne m’arrête jamais, toujours peur d’entrer dans cette adresse bien connu de Châtelet. Et puis sur les conseils d’une amie, je me suis dis que ça pourrait le faire, un hot dog bien garni? Sérieusement? Nan parce que moi je suis allé à New-york et je connais les hot-dogs traditionnels!

Le resto

Ambiance de New-York justement, un grand bar qui fait comptoir en même temps, enfin c’est la même chose on me dit. Bref, un joli bar sur lequel on pourra manger en face des cuistots, moi j’adore manger comme ça! Décor très NYC des années 80/90 un petit peu  kitch, un plaisir en vrai.

La bouffe

Au programme, de la bouffe grasse et grasse! Du burger, du steack à cheval mais surtout du hot dog. Des bon gros hot-dog bien gras, avec une bonne dose de pomme de terre au persil et à l’ail, rien que ça c’est miam!  Les hot-dogs sont proposés dans des versions avec ou sans porc, avec du poulet si besoin. On a la possibilité de rajouter du cheddar, des oignons frits, du guacamole ou toute autres folies gustatives!

Oui les désserts sont bons, ils ne sont pas fin mais bon ; plein de chocolat, de cookies, de cheese cake, jute miam!

Note sur 10 7
Franchement pas l'adresse du siècle mais une bonne adresse à faire entre potes sur le pouce. Mais à 25 € pour un hot-dog, une boisson et un dessert, je trouve ça un poil cher !
  • Gras et efficace !
  • Leurs pomme de terre !
  • Un peu cher à mon avis pour un hot-dog! (de 9€ à 14€ )

à suivre

Commentaires

5 réponses à “[Avis] Dogs café, le hot-dog à Châtelet”

  1. Riimas_ dit :

    C’est vrai qu’il cher ce petit resto mais putain c’est bon 🙂 Quoi que le cheese cake est pas extraordinaire quand on a goûté ceux du Starbucks.

  2. Exactement le genre de nourriture que j’adore.

    Sinon dans le même coin je vous invite à découvrir les Buble tea, au 17 Rue Quincampoix.

    C’est excellent et très ludique.

  3. vanack dit :

    Ça donne envie.

  4. zyro dit :

    réconcilié avec les HAmburgers du coup … 😉

à lire aussi

Articles similaires

# Critique Ciné
Les infidèles