# Vie de Gamer

Warframe, le TPS free-to-play

Warframe_3

Avec l’arrivée des nouvelles consoles de salon, les free-to-play débarquent sur grand écran, sur PS4, Warframe est le TPS coopératif le plus abouti (le seul ?) à ce jour, pour une fois c’est un jeu où il vous faudra coopérer pour finir les niveaux.

Warframe

La trame scénaristique du jeu est assez alambiquée, on joue un Tenno qui va se battre contre tout et n’importe quoi dans une guerre galactique entre Grineer (des clones), Corpus (membre du corpo de riche) et Infested (des malades mais infectés par la technologie). Oui c’est un peu n’importe quoi surtout. Vous, le Tenno, avez une capacité folle : vous pouvez porter une armure, une WARFRAME, voilà c’est bon, on peut passer sur l’histoire. Bon ok, je rajoute qu’il va falloir conquérir l’univers planète par planète et mission par mission.

Le genre de warframe qui tue

Le genre de warframe qui tue

Contenu en MASSE

S’il y a bien un truc que j’ai retenu de ce jeu c’est son contenu pharaonique, le nombre de missions, d’armures, d’armes, d’épées est hallucinant. L’avantage du “warframe“ c’est qu’il est customisable à l’infini, vous pouvez récupérer des bouts de costumes ou d’armes dans le jeu et les crafter, vous pouvez acheter des costumes spéciaux, vous pouvez échanger des objets avec des gens.

J’étais tout simplement perdu, au début je n’ai rien changé du tout et j’ai fait les mission simplement. Le côté coop sauve le manque de rythme des premières missions, mais au bout de quelques heures on comprend bien que l’on n’est pas stuffé correctement, qu’il va falloir investir dans une nouvelle épée et un nouveau flingue. Votre « personnage » en plus d’être customisable physiquement (non pas genre physiquement mais plus dans son apparence, son skin on pourrait dire) est surtout muni d’une épée pour le corps à corps et d’un flingue plus classique, je n’ai pas compté les armes mais il y en a masse, genre MASSE.

2013-06-08_00019

Le système de jeu est plutôt classique, un TPS coopératif avec des missions relativement communes, mais en nombre et encore une fois en MASSE. Il y a 12 types de missions, oui 12, tellement que par moments je ne savais pas trop ce qu’il fallait faire. Heureusement l’équipe arrivait à se comprendre et à mener la mission à bien. On retrouve des équivalents à la capture de drapeau, à la protection du vip, mais aussi du sabotage, de la protection de zone, etc. Si vous aimez ce type de jeu, vous allez forcément retrouver votre type de mission préféré.

 

Une jolie infographie sur Warframe

 

On notera qu’on peut acheter des platinums, l’argent virtuel du jeu, pour acheter ou améliorer son équipement. Le système est bien dosé et ne vous force pas à passer à la caisse, la plupart des éléments étant lootables. Déjà perdu dans ce jeu, je n’aurai rien pu faire sans la page wikia warframe. 

 

Le cadeau

 

Note sur 10 6
Perdu dans l'espace, c'est ce que j'ai ressenti durant les premiers minutes du jeu voire les premières heures. Puis à un moment, on comprend que tout n'est que façade et que le cœur du jeu est très simple et efficace. Que le menu illisible vient de la masse de contenu du jeu, un mal pour un bien. Warframe ne restera pas dans les mémoires, mais c'est un jeu gratuit qui tient la route, même si l'animation n'est pas toujours top et que certains décors sont horriblement vides.
  • MASSE DE CONTENU : missions, armes, warframes
  • Design WTF des warframes
  • Animation bof
  • Le vide de l'espace de certaines missions
  • Menu illisible
  • Un mode campagne solo aurait été top

à suivre

Commentaires

5 réponses à “[Vie de Gamer] Warframe, le TPS free-to-play”

  1. MasterLudo dit :

    Combien d’heures de jeu pour assurer qu’il ne faut pas obligatoirement passer au tiroir caisse ? Parce que maintenant les Free-to-play (qui coûtent au final plus qu’un jeu triple A classique à 70€ si on veut jouer longtemps, voire finir le jeu) ont la manie de repousser à plusieurs heures de jeu le mode gratos.

    Puis quand tu as kiffé 5, 10 ou 15 heures BIM t’es accro le jeu va pouvoir te faire cracher des liasses de 10€ régulièrement.

    Surtout que sur les première heures il en profite pour te faire te sentir doué, te fait gagner, tu récupères du matos gratuit, tout ça pour te rendre compte à la fin que ce sera pas suffisant du tout et là le jeu bascule en « paie pour pas être frustré ».

    Je me demande si on ferait pas mieux d’arrêter totalement de parler de F2P, leur seul but c’est de te faire sortir plus d’argent qu’un jeu classique 🙂

à lire aussi

Articles similaires

# Ma vie de geek
Le débat de Gameone
# Bwin Poker Blogger
And the winner Is