# Preview

Watch Dogs

watchdogs

Watch Dogs est un jeu qui va faire parler de lui dans les jours à venir, d’ici à peu près un mois. Ce jeu va envahir presque toutes les consoles, je l’ai découvert pendant quelques heures et même si la frustration est forte, cette preview m’a bien séduite !

Watch

Ne parlons pas de la trame de l’histoire, enfin d’un côté le jeu nous laissera assez dans le vague pendant les premières heures, vu qu’il place les différents personnages à la façon d’une série. On se pose de grosses grosses questions dès le début : l’histoire semble très complexe, le jeu se déroule dans un futur proche dans lequel on incarne une sorte d’hacktiviste (oui j’aime bien ce mot), un genre de mec qui est capable de s’infiltrer partout aussi bien physiquement que sur les réseaux !

Watch Dogs peut sembler être une énième copie de GTA au premier abord. Un peu, mais dès les premières missions on voit que les combats ne seront jamais aussi bourrins. Chaque mission va devoir être analysée et tout le hack mis en place. Il va falloir entrer dans le réseau, cracker des caméras et des systèmes. Très rigolo de pouvoir utiliser les pièges d’un endroit contre les gardes.

watchdogs2

Par exemple, lors d’une mission vous devez entrer dans un bâtiment sévèrement gardé : soit vous faites le bourrin et vous mourez direct (surtout qu’au début du jeu le perso n’est pas très bon), soit vous utilisez les caméras et les machines pour faire peur aux différents gardes. Les caractéristiques de chaque garde apparaissent lorsque vous les scannez, à vous de les utiliser à bon escient. Hop, on ouvre la grille de l’autre côté, les gardes trouvent ça louche, on a le temps de s’infiltrer jusqu’à l’ascenseur et de là, on essaie d’appâter le chef des gardes dans un coin sombre et on le tue (bah oui c’est le seul qui pouvait appeler de l’aide).

Globalement, l’information est au centre du jeu. Chaque PNJ que vous rencontrez a son background, oui vous pourrez parfois hacker chaque personne dans la rue pour obtenir des informations ou détecter des crimes potentiels. D’ailleurs j’ai trouvé que notre vigilante (justicier) était un peu trop brutal, genre il tabasse un peu trop souvent les gens qui ont fait des bêtises.

DOGS

Le jeu promet un background bien dense dès le début comme je l’ai déjà dit, on comprend que le scénario va aller loin. Une histoire de complot gouvernemental, de famille et de révolution. Des principes classiques pour ce genre de jeu. Watch Dogs ne brille pas spécialement par ses graphismes qui, sans être moches, je dois l’avouer m’ont un peu déçu même si c’était une version preview. Oui le jeu est assez joli par moments avec des effets de lumière magnifiques, des animations à couper le souffle mais je trouve que le travail sur les personnages secondaires est assez brouillon, notamment sur la sœur de notre héros que j’ai trouvé très mal animée. Autre point qui m’a surpris, c’est la conduite et la sensation de vitesse presque inexistante, mais ça c’est souvent le cas dans les open world, il faudra attendre de trouver les belles voitures pour bien rigoler.

La violence

La violence

Les courses-poursuites dans Watch Dogs risquent d’être d’un bon niveau parce qu’en plus de votre dextérité à la conduite il va falloir utiliser votre tête pour piéger vos poursuivants, en changeant les lumières des feux, en entrant dans des zones interdites en ayant hacké les grilles, en activant certaines machines à distance. Car oui la police est assez énervée dans le jeu, les courses-poursuites ne sont vraiment pas faciles si l’on utilise l’environnement. Le système d’accrochage est d’ailleurs bien tendu, j’ai beaucoup aimé car les zones de surveillance de « délit » arrivent un peu aléatoirement et vous devez absolument vous extraire d’une zone si vous ne voulez pas que la moitié de la police se lance à vos trousses, excitant.

Je vous parle rapidement des mini-jeux très bien foutus : il y a une sorte de FPS contre des aliens, un jeu avec un robot en araignée et une petite version de carmageddon jouissive. Chacun de ces jeux fera d’ailleurs évoluer votre personnage. Parce que oui votre personnage va évoluer selon des points de capacité tout le long du jeu, au début vous ne pourrez pas tout hacker et il ne visera pas très bien, mais très vite vous commencerez à constater les progrès d’Aiden Pierce, que ce soit physiquement ou « sur les internets ».

Connecté

La dernière partie concerne l’application mobile qui vous permettra de jouer dans le jeu avec un compagnon, votre ami(e) pourra par exemple vous complexifier la tâche en vous balançant des hélicoptères ou en créant des barrages, assez casse-couille à mon avis. A priori on peut aussi aider le joueur et ça c’est cool. L’application compagnon risque de faire parler d’elle car finalement tout le jeu est fait pour, les différents systèmes de hack, les réseaux piratés, les jeux en réalité augmentée… Tout est basé sur l’existence d’un second écran, j’ai hâte de voir ça plus longuement !

 

 

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# FanDay Xbox 360
Prototype