# Vie de Netflix

Roma, une pépite du cinéma dans ta télé.

Roma est une film qui m’a surpris, parce que je ne savais rien . Je ne connaissais que le réalisateur et la monochromie du film et peut-être que c’est mieux comme ça. Alors si c’est le cas, lance ta télé et va voir ça. Sinon lis un peu , j’essaie de te convaincre.

Roma – Pas la ville

Alors je suis très bête, mais je pensais que ça parlait de la ville. C’était étrange car le film se présente comme un récit presque autobiographique du réalisateur mexicain. Non, ça se passe pas à Rome du coup. Le film a lieu à Mexico, dans le quartier Colonia – « Roma ». On y suit l’histoire d’une famille bourgeoise des années 70, notamment via les yeux de Cléo, une « domestique » ( quel mot ignoble)

Ce film est lent, sérieusement, c’est une caractéristique réelle qu’il vous faudra prendre en compte. C’est pas un film qui est facile à regarder, il faut se laisser emporter par la réalisation et le propos à la fois minimaliste et puissant. Le choix du noir et blanc est une évidence dans la mise en scène mais avant de vous parlez de ça , j’aimerai revenir sur Cléo.

Le personnage de Cléo, est un chef d’oeuvre d’écriture, on va suive la vie de la famille bourgeoise, de Mexico et des « autres » grâce à elle. Son destin n’est pas hors du commun, elle est simplement elle. Elle va être spectatrice du monde, victime et héroïne. C’est clairement un des personnages les plus poignants que j’ai vu au cinéma. Alfonso Cuarón aime les femmes, et il aime particulièrement ce personnage. Attention on est pas dans l’amour physique , poncif du cinéma hollywoodien. Non il a un profond respect dans son traitement du rôle des femmes dans la société, de l’immensité de leur fardeau face à ces hommes imbéciles ( Men are Trash).

Le destin de cette famille est finalement assez classique, mais l’empathie que le réalisateur nous transmets, elle est hors du commun. Via Cléo , via Sofia ( la maîtresse de maison), on comprends , on vit , on resents. C’est un film , sans lead masculin, ce qui est assez rare pour être souligné. C’est un film avec beaucoup de cœur c’est encore plus rare. J’ai pleuré devant la destinée de ces femmes, et rien qu’en parle , me donne les larmes à l’œil.

Un propos qui me parle et une technique qui m’a séduit. S’il vous plait , regardez le film sur votre télé 4K avec un bon, parce que c’est tout simplement une merveille de réalisation et de photographie. Certains plans séquences me laissent encore sans voix . (D’ailleurs en parlant de ça, allez voir Les fils de l’homme pour votre première claque avec le réalisateur (oui y’a un plan séquence de dingue)). Le monsieur sait manier la caméra , l’analyse de ce film peut durer des heures, le voir plusieurs fois pour comprendre l’intensité de chaque moment est un plaisir certains.

J’ai l’impression d’être emporté par ce film, par les thématiques, par les choix de réalisateur, l’existence d’une patte, d’une vision. C’est le cinéma que je connais moins, mais que j’aime profondément.

Roma est un chef d'oeuvre technique et sensible, puissant et lent. Une oeuvre maîtrisé, des années 70 étonnamment moderne. C'est un film que j'aime
  • La photo , la réalisation.
  • L'empathie constante
  • C'est déjà dans ta télé
  • ça peut faire peur un peur par son format lent en noir et blanc.
  • Il aurait été génial au cinéma ( à défaut squatte chez un pote avec une grande télé et une bonne installation )

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires