# Critique Ciné

Harry Potter and the Deathly Hallows, Part II

Après un

assez lent et vide, je dois avouer que j’avais un peu peur et attendais beaucoup de ce dernier volet. Je ne suis pas un inconditionnel de la saga Harry Potter, mais il est vrai que j’ai été charmé par l’ambiance et l’univers de ces histoires.

Bon pour les yeux

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, ce huitième film est magistral, l’histoire très bien ficelée et visuellement, c’est bluffant. Pour la première fois, j’ai été content de voir un film en 3D, on a une vraie sensation de profondeur, et non l’impression de ne voir que des plans plats mis les uns devant les autres.
Les nombreuses scènes tournées à Poudlard font d’ailleurs vraiment plaisir tant l’école nous avait manqué dans le précédent opus. Les scènes qu’on peut y voir montrent à quel point l’univers est devenu sombre et mature.

Pour ce qui est des effets spéciaux, on se situe devant ce qui se fait de mieux actuellement, d’autant plus qu’une grande partie d’entre eux (les explosions, les éboulements, entre autres) ont étés réellement tournés et ne sont donc pas virtuels.
Le mariage d’images de synthèse et réelles est donc parfaitement coordonné, pour un rendu des plus agréables.

Commencer par la fin

Autre bon point m’ayant parfaitement satisfait, le début du film, qui commence précisément par la scène de fin du précédent, on pourrait regarder les deux films à la suite, ce serait parfaitement fluide, sans changement de rythme ou de cadre.

L’histoire, quant à elle est très bien traitée,

(à ce que j’ai pu entendre dans la salle), des retournements de situations biens menés et ce qu’il faut de suspense, d’humour et de drame. Car si la série gagne en maturité à chaque épisode, celui-ci est sans conteste le plus sombre et pourrait même par moment choquer les âmes les plus sensibles (les vraiment très sensibles, hein, mais quand même).

Bref, ce sont plus de deux heures de film qu’on ne voit pas passer, j’ai vraiment passé un excellent moment et vous recommande vraiment d’aller le voir.

[youtube width= »580″ height= »300″]http://www.youtube.com/watch?v=1mgidaTobQE[/youtube]

 

Note sur 10 9
Ce film conclut la saga de façon grandiose et est sans conteste le film à voir la semaine prochaine. Si vous avez du retard (voir même 7 films de retard), lancez vous dès maintenant, vous ne le regretterez pas.
  • L’ambiance
  • Le dénouement de l’histoire
  • La 3D excellente
  • La scène «20 years later», vous comprendrez.
  • Dommage que ce soit le dernier.

à suivre

Commentaires

10 réponses à “[Critique Ciné] Harry Potter and the Deathly Hallows, Part II”

  1. Marisa dit :

    J-1 !!!!

    (Hahaha, ils on osé faire la scène « 20 years later » mouahahah so ridiculous)

  2. Pras dit :

    J’ai détesté la première partie, j’espère que là au moins ça va le faire, mais je suis nostalgie de la magie découverte des premiers, ça m’exite moins maintenant !

  3. Nom dit :

    Le 6 n’était pas très mature, c’était des amourettes d’ados… Une horreur.

  4. Bao dit :

    Arf, j’ai justement peur pour la scène « 20 years later »… zut.
    Je vais le voir la semaine prochaine, en enchainé avec la partie 1. On va passer quelques heures cloués à nos sièges et je sens que se sera bon! 🙂

  5. CyningD dit :

    Le 6 n’étais pas très mature niveau intrigues romantiques, mais c’était surtout niveau traitement graphique et ambiance, ça s’obscurcit tellement que les deux derniers sont quasiment qu’en noir et bleu…

  6. Alak dit :

    Hmmm je vais le voir quand il sort mais j’hésite avec ou sans 3D? Manji si tu me dis que la 3d déchire et que c’est pas le cas…..

  7. Marisa dit :

    Bon ben vu hier soir à Bercy, il est vraiment TRES TRES BON!
    Et moi qui suis MEGA réticente a la 3D, je dois dire que mise à part quelques légers effets de flou de temps en temps, pour une fois j’ai complètement adhéré, elle est super bien faites et pas agressive.
    Attention spoil :
    Le passage a Gringott est super bien fait, beaucoup mieux que dans le premier volet, et la bataille du château magique !
    Je regrette simplement le fait que la mort de Fred, Tonks et les autres ai été un peu bâclé.

    Enfin bon, les deux heures passent a une vitesse folle sans un seul temps mort. J’avoue qu’une fois de plus les personne n’ayant pas lu les livres auront encore pas mal de détail manquants mais un TRES belle fin à cette série.

  8. ptiswitz dit :

    Je l’ai également vu hier à Bercy et je dois dire que je dois faire partie des sceptiques quant à qualifier ce film de « magistral ».

    Il est vrai que visuellement cet opus est beau mais d’un point de vue narratif c’est encore couper au couteau.

    Vous pouvez me traiter de Potter maniaque ou d’accro de la retranscription mot pour mot du livre mais je trouve que les combats ont été minimisés, certaines mort également, pourtant elles auraient rajouter de la profondeur et une dimension encore plus dramatique.

    De plus la magie (je parle des sorts) était là mais sans être réellement là. En principe les protagonistes sont arrivés à un bonne maitrise de la magie mais cela ne se ressentait pas.

    Bref si vous n’avez pas lu la série aller le voir sinon vous risquez d’avoir un goût d’inachevé.

  9. Jonhn dit :

    personnellement, je suis assez perplexe quand à cette deuxième partie! oui, les effets 3d sont réussis et l’ambiance du film est géniale. cependant, je trouve que cette partie est un peu plus résumé que la première. les changement dans le scénario, comparé au livre sont assez dérangeants. la scène « 19 ans plus tard », ne sert absolument à rien car pratiquement aucuns dialogues! bref, je suis assez perplexe quand à la qualité générale du film!

  10. JB dit :

    Idem que les autres,

    Pour moi, le film ne suit pas vraiment le livre et c’est assez décevant. Pourquoi carrément réécrire certains passages ? On ne ressent pas vraiment l’excitation du bouquin. La partie 2 m’a pas vraiment scotché (contrairement à la 1) et presque pas intéressé !

    La 3D pas vraiment utile.

    Bref, plutôt un 6/10 pour moi 😉
    Vraiment Bof et déçu pour un final…

à lire aussi

Articles similaires

# Critique Ciné
Sin nombre