# Vie de Gamer

Preview God of War, t’es pas prêt.

God of War, Kratos, mon poto toujours énervé qu’il faut calmer à coup de tatanes dans la gueule de monstres ! L’annonce de ce volet avait évidemment fait beaucoup de bruit, j’avais plein de questions, pourquoi pas de chiffre, c’est quoi ce délire dans le nord ? On va se battre contre Thor ? Tant de réponses que je n’ai pas encore mais au moins j’ai été rassuré par le gameplay !

GOD OF WAR

On a joué à une preview en 4k HDR sur une télé immense, on a kiffé. On commence le jeu doucement, Kratos bucheron qui se fait un arbre tranquillement. Il parle avec un enfant, lui apprend la vie, ils préparent une cérémonie religieuse pour dire au revoir à quelqu’un. J’en raconte pas plus sur ce passage, parce que c’était vraiment à l’opposé de ce qu’on voit d’habitude dans la série. Pas d’entrée hallucinante, pas de combat épique, c’est pas notre Kratos qui est là, c’est un Kratos plus vieux, plus fatigué. Attendez, c’est bien « notre » Kratos, le jeu semble être la continuité de la trilogie (ne me parlez pas des spin-off) mais notre God of War semble simplement vouloir vivre tranquille.  Après les 3 heures de jeu, tout ce que je peux dire c’est que le mystère autour de Kratos est toujours là. Pourquoi il se retrouve là ? pourquoi il y a un gosse avec lui ?

Le jeu promets des environnements variés, oui je suis presque sûr que ça ne sera pas que dans le froid polaire. Les ennemis sont déjà très variés au bout de quelques heures, du coup j’ai

Gameplay

J’avais peur, cette nouvelle caméra très TPS, me faisait peur. Je ne voulais pas être dans un DS like. Je voulais jouer en comprenant le système mais en faisant le bourrin quand j’avais envie. ET BAH OUAIS MA GUEULE, ils ont gardé l’âme de Kratos et ils l’ont modernisé !  On garde un kratos qui répond à la seconde, sa hache est un nouveau jouet de qualité. Elle revient dans la main quand on a envie, ça fait des combos impressionnant, tu te bats au corps à cors avec ta hache, au loin un monstre apparaît, tu le freeze avec ta hache et tu continues avec tes poings, tu ramènes ta hache, le monstre explose et ta hache fait des dégats en revenant, AWESOME ! Le kiffe immédiat est là.

Et puis y’a Atreus, l’enfant, qui peut spammer en flèches pour faire diversion. C’est un gameplay très complet, évidemment on n’oublie pas le mode furie qui fait du bien quand t’es chaud patate. J’ai kiffé reprendre Kratos en main, c’est toujours aussi jouissif avec une belle touche de modernité, les coups percutent, les combats sont prenants, les boss impressionnants.

Le jeu est beau, puissant, prenant. On a envie de savoir ce qui est arrivé à Kratos, ce qui va arriver à Kratos. On a envie de déboiter le folklore nordique.
Il faudra attendre le 20 Avril pour découvrir tout ce que ce jeu cache ! 

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires

# Test PS3
Asura’s Wrath
# Vie de Gamer
Nintendo Land
# Test PS3
inFamous 2