# Vie de Manga

The Promised Neverland, la sortie attendue de Kaze !

Je lis de moins en moins de shonen, de temps en temps, j’en tente un, The promised Neverland n’était pas celui sur lequel j’aurai parié. Un design très enfantin et un univers qui ressemble un peu à un conte, de prime abord c’est pas ma came. Tout ça c’est sans compter sur un joli twist qui rend cet univers bien plus sombre.

The Promised Neverland

Le pitch : des enfants sont élevés par une « maman », ils passent leur journée à faire des tests jusqu’au jour où ils finissent par être adoptés. Tout va bien, sauf qu’en fait, non, il y a quelque chose de chelou avec « maman ». Derrière cet univers un peu choupi, il y a un twist assez énorme. Sans spoiler, on peut dire que des enfants vont devoir combattre des dangers sans équivalent avec leur univers. Ce n’est pas une histoire avec des enfants super héroïques, ils sont juste un peu plus intelligents que le tiens.

Un thriller psychologique

Pas de combat dans ce manga, des analyses, des indices et plein de débats internes. C’est un manga très verbeux, je dirai que c’est assez proche de Death Note, le surnaturel est là que comme un biais de la réalité. Les héros vont devoir compter que sur leur cerveau pour s’en sortir. Et autant dire que je sais pas trop comment il vont faire, la tâche semble monstrueusement difficile.

Le dessin est surprenant, parce qu’il porte ce contraste, entre l’orphelinat et le monde extérieur. On s’habitue aux cotés choupis et d’un coup quand la noirceur arrive, on est choqué par ce style. Parce que finalement, ce contraste semble logique, les détails sont importants aussi bien dans le style que dans la façon de raconter. C’est un manga que je vais suivre avec curiosité.

Le manga sort le 25 Avril chez Kaze, tu peux le découvrir sur le site The Promised Neverland.

Un manga surprenant , qui donne envie de savoir COMMENT les enfants vont survivre , un twist très cool qui pose plein de question !
  • Le style graphique
  • Basé sur la logique et non le combat
  • Sérieusement je sais pas si ça va tenir sans logique.

à suivre

Commentaires