# Vie de Netflix

Annihilation, la SF-complex

Annihilation, de la science-fiction sur Netflix  avec Nathalie Portman, j’étais chaud bouillant et bien que le film n’est pas parfait, le film m’a hanté quelques jours, assez pour que j’ai envie de vous en parler.

Annihilation

Le pitch est simple, une zone surnaturelle s’étend sur une côte américaine. Toutes les personnes qui y entrent, disparaissent. Un mystérieux survivant réapparait devant sa femme et de là cette femme, Lena décide de rentrer dans cette zone X pour découvrir ce qui s’y passe . Elle est accompagnée par une Band of Sisters , un groupe de femme au talent divers.

Ce n’est pas un film d’action, malgré les images de Nathalie Portman avec une arme. On est pas vraiment dans un film d’action, et la Science-fiction y est très fantastique, car liée à la biologie plus qu’à l’espace.

Un film ambitieux

C’est le genre de SF que j’aime, celui qui te fait réfléchir des jours, celui qui te dit que tu as pas besoin de voir pour comprendre, pour réfléchir. On a juste besoin de voir des étincelles pour se laisser emporter. Le film n’apporte pas beaucoup de réponses et c’est parfait ainsi. Ils parlent pourtant de sujets très complexes, et non je ne parle pas de science, mais je parle de la volonté de vivre, j’ai fait un petit chapitre dessus à la fin, si tu as peur du spoiler.

J’ai beaucoup aimé l’intention du film, les plans sont étranges parfois très cheap parfois magnifique, on sent un léger manque de budget peut-être ? Par contre le film prend son temps, et c’est un indice de qualité pour moi, les films de sciences-fictions sont là pour nous aider à explorer des idées, c’est ma vision en tout cas. Ici le sujet est maitrisé, ce qui se passe dans la zone x est complexe, peut-être loin de ce qu’on peut/doit comprendre mais le coté prisme est la clé du mystère.

Le casting féminin est de qualité, chaque actrice porte un rôle un peu stéréotypé mais ça rentre en résonance avec ma vision. On a besoin de ça. On a besoin de voir ces femmes se battre contre leur prisme (leur démon) .

Spoiler possible : Une vision de la dépression ?

La zone X est une zone prismatique, elle accélère les choses, les imbrique , les fait évoluer. J’ai pris le film comme une vision sur la volonté de vivre. Les gens qui rentrent dans le prisme sont soit des gens qui ont pas envie d’évoluer soit des gens qui ont tout perdu. Le prisme renvoie leur problème de façon violente, chaque personnage se voit face à une violence / un changement lié à ses problèmes. La chef d’équipe est même une psychologue avec ses propres problèmes qui choisit des volontaires avec des problèmes.

L’analyse de Lena, la survivante, ressemble étrangement à une psychothérapie. Lena, la seule survivante, voulait rentrer, elle voulait évoluer, elle n’était pas dépressive elle voulait comprendre et évoluer. J’ai trouvé ça très intelligent de parler de ça. Je ne sais pas si le mot exact est la dépression mais en tout cas c’est un mal être, une envie de mettre fin à sa vie, sans passer par le suicide, l’auto- destruction. Une fois dans le prisme, les gens qui ne veulent pas évoluer, meurent. Lena fait le choix de ne pas mourir, elle veut rentrer, elle évolue.

Le film m’est resté dans la tête, longtemps, j’ai fait des cauchemars, la toute fin est pour moi de trop, j’ai pas trop compris au début le message. J’ai eu du mal à voir pourquoi on nous raconte cette histoire, le coté SF est un subterfuge ? Bref peut-être que je me trompe complètement, peut-être que le film parle pas de ça, mais c’est ce que j’ai retenu.

Annihilation est un film étrange, il parle pas exactement de ce qu'il montre. Il reste dans la tête, il fait réfléchir sur ses choix et ses pensées. En n'ayant vu le film, je n'avais pas percuté qu'il m'avait autant marqué. J'ai aimé ce film.
  • Nathalie portman et ce casting 5*
  • Le propos
  • Parfois cheap

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires

# La vidéo du dimanche
Noooooooooooo !
# Série TV
The Crown