# Critique Expo

Institut du Monde Arabe

Après trois ans de travaux, et 5 millions d’euros, l’institut du Monde Arabe a enfin ouvert de nouveau ses portes ainsi que qon nouveau musée au public.

Une approche différente

Le musée de l’institue se concentrait jusqu’à présent uniquement aux développements de l’art islamique, et se voit aujourd’hui dédié à l’aire géographique des vingt-deux pays arabes co-fondateurs de l’IMA avec la France.

Le parcours est structuré de manière chronologique, puis thématique, au travers de 560 oeuvres exposées. La visite commence par plusieurs vidéos diffusées qui nous plongent dans le monde arabe contemporain, pour ensuite enchaîner sur la période pré-islamique et continuer la visite sur la partie dédiée au Sacré ainsi que sur une collection dédiée à l’art contemporain arabe.

On assiste donc a un parcours-promenade qui intègre passé et présent, et englobe le monde arabe dans ses dimensions culturelle, religieuse, sociale et anthropologique.

Une mise en avant brouillon

Bien que sur le papier, la nouvelle organisation du parcours semble intéressante, le charme n’opère malheureusement pas, et ce malgré les dépôts de nombreuses oeuvres de la part du musée du Louvre et du Quai Branly, des musées de Syrie, Jordanie, Tunisie, Bahreïn et Arabie saoudite, dont certaines oeuvres jamais vues en France.

Le parcours est brouillon, la mise en avant des oeuvres froide et il manque cruellement la présence de textes explicatifs quand a leur utilisation. Une fois la visite achevée, réside l’impression d’un patchwork d’objet déposés ici et là pèle mêle, et cela est sans doutes du au vide ressenti dans les différentes salles, de grandes surfaces mais finalement peu remplies.

Un bâtiment hors du commun

La visite de ce monument est tout de même recommandée, car l’édifice a été conçu par un groupe d’architectes, dont faisait partie le très célèbre Jean Nouvel, qui a entièrement dessiné la façade sud. Elle est composée de 240 moucharabiehs munis de diaphragmes, et devant initialement servir de régulateurs thermiques.

Le second gros point fort du bâtiment est sans nul doute la sublime terrasse située au 9eme étage, et offrant une vue panoramique sur Paris et Notre Dame. Un restaurant ainsi qu’un café sont situé à ce même étage, permettant de profiter de la vue au maximum.

Institut du monde arabe, le nouveau musée
1, rue des Fossés-Saint-Bernard, 75005 Paris (métro Jussieu)
Musée ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h, 19h les samedis et dimanches.
Tarifs : 4 à 8 euros.

Note sur 10 4
Un nouveau musée brouillon mais le batiment lui, faut vraiment le déplacement
  • Un rendu brouillon
  • Le batiment et la vue imprenable
  • Une mauvaise mise en avant des obejts
  • Manque d'explications

à suivre

  • Article précédent
  • # Test PS3/PSN
  • Journey

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires

# Critique Expo
Carambolages