# Critique ciné

Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?

titre

Si je suis allé voir Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? à la base c’est pour Medhi Sadoun, le Abdelkrim des Kaira. C’est Philippe de Chauveron qui a réalisé le film… Heureusement, je ne le savais pas avant d’aller le voir. Il a réalisé La Beuze et les deux Ducobu, Neuilly sa mère et surtout… Les Seigneurs. Autre point négatif qui aurait pu me faire reculer, Christian Clavier… Les derniers rôles qu’il a incarnés ne sont pas ce qui se fait de meilleur et c’est un acteur qui est devenu plutôt has-been.

Le résumé

 

La famille Verneuil, bonne famille bourgeoise catholique provinciale, a quatre filles dont trois déjà se sont mariées avec respectivement un musulman, un juif et un chinois. Aucune ne s’étant mariée à l’église, tous les espoirs des parents reposent finalement sur leur dernière fille qui va se marier avec un catholique… mais noir. Tout ce qu’il faut pour tomber dans les clichés racistes que l’on a tous au fond de nous.

ils vont le vivre 3 fois ce sourire

Ils vont le vivre 3 fois ce sourire

Toute la famille mettra son grain de sel pour essayer de faire capoter ce mariage. Même si l’on aborde un thème social de plus en plus récurrent sur le métissage des couples, il ne faudra pas voir en ce film une quelconque étude ou réflexion mentale. On est dans la comédie et le divertissement.

Clichés ?

Alors est-ce que l’on tombe dans les clichés ? Bien sûr ! Et c’est ça qui est drôle, tout le monde y a droit sans exception, tous les clichés possibles y passent, même le noir raciste des blancs. Il faut dire que Pascal N’Zonzi (André Koffi) est absolument génial en père de famille noir africain reprochant aux blancs d’avoir dépouillé sa terre de ses richesses.

la famille Benetton

La famille Benetton

Les blagues et allusions sont à prendre au premier degré et reflètent tous les préjugés racistes latents que l’on peut entendre, avec des personnages à l’opposé des clichés que l’on connaît. Bien sûr, la fin heureuse et le rapprochement de tous les gendres en fin de film pourrait faire cucul. Mais au final le but de cette comédie est de divertir et elle le fait.

Le casting des préjugés

Au niveau des acteurs c’est plus en demi-teinte. Il y a du bon et du moins bon. J’ai été surpris par Christian Clavier, mais le rôle de bourgeois catho lui va tellement bien, idem pour Chantal Lauby. En ce qui concerne les gendres en revanche, on commence à avoir du bon et du moins bon.

Clavier une des surprises du film

Clavier, une des surprises du film

Ary Abittan est vraiment bon en juif poissard, Medhi Sadoun est tellement à l’opposé de son image des Kaira en avocat qu’il en devient vraiment méconnaissable, quant à Frédéric Chau et Noom Diawara ils sont plus neutres et lisses dans leur interprétation. Les quatre filles ne sont pas meilleures : passant presque inaperçues, elles ne sont là que pour faire le lien entre les gendres et les parents. Reste la famille Koffi qui comme je le disais est parfaitement jouée et rassemble tous les clichés possibles de la famille africaine, un régal.

Alors alors ?

Alors le film fait son travail, Ce n’est pas la comédie de l’année mais elle fait parfaitement son boulot : divertir pendant une heure et demie. Que ceux qui veulent un film profond, donnant de la matière à des discussions de cocktail, oublient tout de suite ce film. Il ne fera avancer aucun débat ni changer la vision du monde, par contre il est parfait pour passer un bon moment et débrancher de la réalité tout en rigolant sur ce qui devient maintenant politiquement incorrect.

 

 

à suivre

Commentaires

2 réponses à “[Critique ciné] Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?”

  1. MasterLudo dit :

    Chantal Lauby qui cachetonne dans des merdes comme ça, c’est triste.
    Pas de note ?

  2. lecloclo dit :

    j’ai hésité à en mettre une. Mais il faudrait pouvoir en mettre plusieurs. car je l’ai dis pour allez juste se détendre il fait le job et donc mériterait un 7. mais ce n’est pas un chef d’oeuvre et serait plus coté à un 6. j’ai préféré donner juste mon avis personnel.

à lire aussi

Articles similaires