# Vie de Gamer

Magic the Gathering : Théros

Un peu avant les vacances, le bloc 2014 annonçait la fin d’une ère et le début d’une nouvelle. Ce nouveau bloc est basé sur la mythologie greco-romaine mais attention comme d’habitude, l’univers de Magic est inspiré, vous ne retrouvez pas de « Zeus » ou de Hercule mais des personnages bien propre à l’univers Magic.

La meuf du géant vert

Le bloc précédent, Retour à Ravnica, était basé sur les guildes, du coup un retour aux couleurs  de base est assez intéressant. En effet, le jeu est orienté mana mono-couleur, avec des dieux de chaque couleur qui font un jolie effet global lié à leur couleur. D’ailleurs ces dieux, sont des créatures-enchantements, indestructible certes, mais ce type est assez rare car facilement destructible  par un anti-enchantement, pourtant la plupart ont un plus non négligeable, si les dieux sont indestructibles, les créatures classiques peuvent être jouer en « grâce » dans ce cas l’enchantement ne disparaît plus mais devient la créature , en gros vous enchantez une créature avec votre créature-enchantement, et si il arrive quelque chose à la première créature, il vous reste la seconde, du coup les enchantement sont un peu plus fort mais le prix à payer est exorbitant.

Monsieur vous êtes en robe

La courbe de mana du bloc est assez élevé, dur de réfléchir à des decks qui tiennent la route ( mais en les mélangeant avec le dernier bloc on y arrive).  La dévotion est un mécanisme qui prends son sens avec autant de mana, clairement si vous jouez des cartes d’une couleur, le permanent devient encore plus puissant , notamment les dieux qui deviennent alors une créature en plus d’être un enchantement. Le mono-colore a l’air vraiment mis en avant.

Voilà cette carte, si tu la trouves c »est pour moi

Pourtant on trouve quelques cartes multicolores rigolotes, notamment le lion, un must have dans un jeu vert/blanc ( j’en cherche en échange :p ), cette carte a ce qu’on appelle la monstruosité , pour un coût de mana défini, votre créature se transforme, souvent vous allez lui ajoutez de la force et lui donner une nouvelle capacité , indestructibilité ET la défense talismanique pour mon petit lion. Il reste l’héroïsme, qui vous donnera un effet kisscool, lorsque vous ciblez une créature, elle vous donnera un petit plus, des jetons ou des blessures par exemple.

Je suis pas fan de ce deck pour le deckbuilding sur un bloc, je n’ai pas envie de faire un jeu thématique avec les cartes de ce deck, ils me parlent moins que les guildes, pourtant Wizard a été très intelligent, on peut enfin rejouer en limité avec plaisir, les drafts et les scellés sont tout simplement jouissifs, une courbe de mana relativement lente, des créatures monstrueuses, des mécanisme synergique qui marchent vraiment, on peut se concentrer sur une couleur et garder juste une seconde pour la « surprise ». Voilà si vous avez jamais fait de draft ou de scellé, c’est maintenant qu’il faut vous y mettre , et aussi pour choper quelques cartes pour finir votre deck guilde ( OUI JE VEUX DES LIONS ). Bon on joue quand alors ? 

à suivre

Commentaires

2 réponses à “[Vie de Gamer] Magic the Gathering : Théros”

  1. jayer dit :

    moi ça me parle… je suis à 2 doigts de me remettre aux magic à 2 doigts !!!

à lire aussi

Articles similaires