# Vie de Gamer

PlayStation et moi

Vous le savez peut-être, je suis un fanboy PlayStation, pourtant j’en ai pas acheté beaucoup. Et du coup j’ai envie de vous raconter un peu mon histoire d’amour avec PlayStation. C’est le genre de posts que j’aimerai plus écrire, alors hésitez pas à me raconter aussi votre histoire avec Playstation !

PlayStation 1 – Discovery

Mon petit frère et moi, on squattait chez son meilleur ami. Enfin surtout lui, j’étais encore très joueur PC et je comprenais pas le plaisir de jouer au pad. Néanmoins mon petit frère, lui, c’était son kiffe. A force de nous voir squatter leur maison, les parents de cet ami, nous ont offert une PlayStation 1, merci à eux. Et c’est là que j’ai découvert le plaisir du jeu partagé, le jeu sur le canapé. Attention, bien sûr, la megadrive et la master system étaient passées par là. Mais cette fois, c’était une console avec des jeux qui me semblaient venir du futur. On était subjugué par la 3D cracra, c’était fou, c’était en profondeur et surtout on pouvait facilement jouer à deux à plein de jeux.

Mon grand souvenir de cette console a été Crash Bandicoot, tout simplement parce que c’est le premier jeu, que mon petit frère et moi avons fini ensemble. Dans le sens, où on se passait la manette à chaque vie, à chaque moment un peu dur (ET PUTAIN C T CHAUD QUAND MEME) . C’est peut-être un de mes plus beaux souvenirs de jeu vidéo.

 

PlayStation 2 – Friendhood

Je n’ai pas vraiment eu de PlayStation 2, à cette époque mon kiffe c’était le jeu PC. Pourtant mon meilleur ami de l’époque, m’a légue sa console quand il est parti en stage à l’étrange. Je l’ai toujours. C’était notre console de « on est pas en cours » , on était pas des élèves très présents et j’ai passé autant d’heures sur sa PS2 que sur mon PC. A le voir jouer à Final Fantasy, à lui mettre des raclées à des streets, tekken, à découvrir l’univers des MGS, des Gran Turismo, le jeu devenait ainsi un peu plus sérieux. Les jeux étaient étonnamment en adéquation avec mon envie de complexité, ceux qui finalement rappellaient mon expérience de joueur PC.

Il faut savoir que j’ai monté des pcs pendant presque tout mes vacances quand j’étais petit, mon père bossait pour un monteur de pc et je l’aidais pas mal. Pour moi, le PC c’était la vie, la PS2 a réussi à me mettre dans la tête qu’il y avait d’autres jeux, et surtout c’est peut être là que j’ai compris un truc dans ma passion du jeu vidéo actuel, j’adore jouer avec des gens. C’est bien la PS2 qui m’a donné cette vision.

PlayStation 3 – With love

C’est assez fou ça encore, à cette époque, je ne bloguais pas encore, j’avais un site avec plein de potes. J’hésitais encore entre la xbox 360 et la PS3, Izafox a fait le choix à ma place, on m’offrant une PS3 avec Assassin’s Creed. J’étais sous le choc. Je me demandais comment elle avait choisi la console, elle m’a simplement dit « C’était plus cher, doit y avoir une raison », cette phrase m’a marqué à vie. J’ai donc commencé à jouer sur console à plein temps, oublions mon pc, mon bureau de gamer, je jouais avec mes potes, je partageais à nouveau mes aventures sur mon canapé avec ma chérie, avec mes potos, avec une bière. La PS3 m’a donné envie de bloguer de donner mon avis, à un moment où les blogs étaient rares, ma passion du partage d’émotion est allée plus loin, elle est allée sur internet. Viedegeek est né, vous avez compris, la PS3 a été le moteur de ma vie sociale, le kickstarter même, partager autour du jeu vidéo, c’était au début, c’était le temps où Damonx n’était qu’un blogueur que je lisais, pas encore un pote.

PlayStation 4 – The Game

Je peux le dire, j’étais pas prêt. Je n’étais pas prêt à recevoir la PlayStation 4 des mains de Playstation.  C’était une petite victoire, la marque de jeu vidéo, le monument PlayStation, répondait à ma passion. Je sais bien que c’est pas si féerique, mais attendez je n’étais pas encore le blasé que je suis maintenant. J’avais les yeux plein d’étoiles. J’étais PlayStation. Du coup j’ai annulé ma préco évidemment et pendant quelques jours , je jouais sur une console que personne n’avait. C’était fou, c’était exaltant.

Depuis, le partage est passé à un autre niveau, le bouton share, les réseaux sociaux, les émissions, les podcasts, je parle jeu vidéo, dans toutes ses formes. Mais je me rappelle que mon coeur appartient vraiment à PlayStation qui depuis tout ce temps m’a procuré un plaisir continu. Et la trentaine bien passé, j’ai été vraiment heureux de mettre ma main sur une Ps4 500 millions, parce que c’est une console collector qui représente bien ce que PlayStation est pour moi. Une marque fédératrice du jeu vidéo. Longue vie à PlayStation et continuez à nous sortir des jeux cools à partager !

Mon expérience fait que PlayStation, c’est des souvenirs avec des potos, avec mon namoureuse, ma famille, c’est niais à dire, mais j’ai un vrai attachement à cette marque, c’est bizarre, un peu non ?

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires

# Jeux
Cubiz! 2
# Jeu culte
Jazz Jackrabbit