# Vie de Gamer

Harmony: The Fall of Reverie, un jeu plein d’humanité

J’ai commencé le jeu pour sa promesse d’un scénario qui s’adapte à nos choix. Je l’ai aimé parce qu’il m’a fait réfléchir à nos choix.

Harmony : l’histoire

Polly retourne chez elle à la recherche de sa mère. Elle retourne sur une île en avance sur son temps techniquement, mais avec un passé un peu mystique. Dès son arrivée, on comprend que l’oppresseur de l’île n’est pas étranger à la disparition de sa mère, l’oppresseur, MK, une sorte de gigaboîte qui possède presque toute l’île.

Polly découvre aussi un univers parallèle, Réverie, où elle a accès à son futur, où elle entrevoit les impacts de ses choix et où elle rencontre des aspirations, des « dieux » qui se basent sur nos aspirations : le chaos, la félicité, la vérité, le pouvoir, etc.

Ah oui, là-bas, on l’appelle Harmonie, et aussi bien l’île que Réverie sont en danger. Et évidemment c’est à toi de sauver tout le monde.

Le jeu qui donne l’impression de savoir mais qu’en fait non

Au début, un jeu basé sur des dialogues et des choix, on croit qu’on sait où on va aller. Le twist ici, c’est qu’il te donne carrément la carte, le manique et ils te disent, allez-y.

Comprendre le manique demande un peu de temps, dans les premières parties, on est guidés, très vite on ne l’est plus. Il vous faudra l’analyser, récupérer des talismans (l’égrégore, je crois) pour ouvrir des voies. Comprendre l’impact à moyen ou long terme, lire les réactions sur le manique , dans Réverie et sur l’île.

Je peux vous dire que c’est prenant.

On débute assez simplement et les choix deviennent moraux très rapidement, disons, non pas moraux, disons intelligents. Joueur humaniste, je pensais jouer la carte du lien entre les personnages pour avancer, c’est un peu ma façon de jouer dans les jeux de rôle en général et dans ma vie en particulier.

Et là, le jeu me montre que ce n’est pas forcément la meilleure voie pour mon objectif. Intelligemment, il me montre les impacts d’une avancée sans réflexion. Je l’ai compris en analysant mieux le manique , certains objectifs vont à l’encontre de mes valeurs, le choix est encore plus cornélien.

L’histoire est assez joliment écrite, les voies sont nombreuses, les aspirations et les personnages de la réalité sont tous magnifiquement construits. Je me suis senti vraiment impliqué.

Les choix les plus durs sont pleins d’impact et même parfois dans le gameplay lui-même. Vous le verrez en jouant.

J'ai vraiment adoré ce jeu, plein de justesse dans son écriture qui nous surprend malgré le fait qu'on ait les cartes en main. Comme si la destinée n'était qu'un leurre et que le chemin était le plus important, ou peut-être le contraire ? En tout cas, j'ai un peu appris sur moi et ça, c'est déjà beaucoup plus que ce que j'attends d'un jeu vidéo.
  • Mécanique originale
  • Ecriture intéressante
  • L'enfer sur switch je vous conseille pas, les temps de chargements m'ont déprimés et y'en a TELEMENT (à chaque choix)

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# Test PS3
R.U.S.E.
# Test jeu PC
Guild Wars 2