# Vie de Ciné

Mutafukaz, le film que j’attendais

Je vous ai en parlé il y a peu,  Mutafukaz est une des œuvres françaises contemporaines que j’aime le plus. Son énergie, son message, son coté fou et la direction artistique, autant de trucs qui m’ont marqué, il y a 10 ans ou presque. Le voir au cinéma, a été un moment un peu mystique.

MUTAFUKAZ

Angelino et Vinz, sont deux potes qui vivent dans une ville très pourrie, Dark Meat City (DMC). Tout va « bien » dans leur vie de looser, un appartement pourri, des potes chelous, la livraison de pizza, la vie quoi. Tout part en cacahuète quand Angelino, a un accident en croisant le regard d’une jolie femme. Il commence à avoir des visions bien louches du monde qui l’entoure !

Une adaptation réussie

Résumer 6 tomes de bandes-dessinées, n’est pas facile. Le mot adaptation prend ici un nouveau sens. En se basant sur l’oeuvre originale, Run et Shōjirō Nishimi, livrent un film avec une vraie nouvelle patte. On retrouve l’essentiel, la moelle de ce qu’est Mutafukaz, une histoire de paumés un peu dépassés. On retrouve cette ville, sale et pleine de dangers, les gangs, les luchadors, l’univers de science-fiction alternatif, uchronique. Ouais on retrouve les bases, les fans seront pas perdus et les nouveaux vont vouloir découvrir plus.

L’animation est parfaite, absolument rien à dire, ils ont mis longtemps à le sortir ce bijou, mais chaque plan est sublime, la musique de Toxic Avenger et de Guillaume Houze complètent cet univers. Le son est bon, l’image est bonne. J’avais un peu peur des « voix » mais entre les anciens du doublage et le duo Orelsan et Gringe, tout est cohérent comme le dirait monsieur Run ( A écouter le podcast de ComicOutcast sur Mutafukaz pour plus d’inside ).

Le film n’est pas sans défauts, il y a un moment qui m’a gêné plusieurs fois. Le choix de RUN est assez étrange sur ça, la fin est un peu ouverte, peut-être qu’il y aura une seconde partie des aventures d’Angelino. Mais ce n’est pas ça qui m’a gêné, c’est l’histoire avec Luna, je l’ai pas comprise et j’ai eu un sentiment mitigé en sortant du cinéma. Ce n’est pas très gênant mais il y a quelque chose qui ne marche pas à mon humble avis.

C’est d’autant plus dommage, que tout le reste ça marche très bien, les axes pris, les références à l’univers du label. Tout est super cool. J’ai hâte de revoir ce film chez moi, la musique à fond!

Une production "maison" , un truc produit par Ankama. Une collaboration avec un studio japonais de renom, de l'animation de grande qualité et une bande son qui déboite. Mutakaz est un ovni français de la culture pop, du cinéma de genre qu'on ne voit que trop rarement. Le film est déjà presque disponible au cinéma. Il faudra lui donner une nouvelle vie en BluRay, j'ai hâte de le revoir !
  • La bande son
  • L'adaptation
  • L'animation de GUEDIN
  • Le doublage cool
  • La relation Luna-Angelino

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires

# Cinéma
Hot Fuzz