# Vie de ciné

DUNE PART 2 , le titanesque

L’univers de Dune a marqué mon adolescence : des romans aux jeux vidéo, en passant par le film et même le projet de film avorté. Dune s’est profondément enracinée en moi, jusqu’à ce qu’Evangelion devienne ma nouvelle obsession. Car Dune, c’est l’épopée d’un messie, d’un jeune homme à la frontière de l’âge adulte qui tente de sauver l’univers. C’est un savant mélange de mysticisme et de science-fiction, dont les adaptations s’avèrent être un véritable défi. Cependant, le premier film de Villeneuve, DUNE, m’avait conquis, davantage par son esthétisme que par son contenu. Dans cette suite, qui se déroule toujours dans le cadre du premier livre, on réalise que le réalisateur et le casting ont saisi l’essence de DUNE, et cela m’a réellement réjoui.

Aride, sublime, Dune.

Comme pour le premier, on découvre une direction artistique minutieuse : les costumes, les vaisseaux, les armes, tout est finement travaillé. On est plongé sur Arrakis, presque accablé par son immensité. La mise en scène est titanesque, à la fois immense et presque oppressante. Le besoin de respirer se fait régulièrement sentir, reflétant l’immensité de la planète mais aussi son inhospitalité. Ce n’est pas un film aisé à appréhender.

L’image, le son, tout concourt à nous transporter là-bas. Cependant, ce que j’ai véritablement apprécié, c’est la finesse du jeu des acteurs et les choix délibérés du réalisateur. La manière dont Paul appréhende son avenir, la façon dont sa mère revisite son passé : tout est amené avec intelligence. Résumer une telle complexité dans un film n’est pas aisé, et j’ai trouvé cela parfaitement exécuté. Merci aux acteurs qui demeurent constamment fidèles à leur rôle, à leur sensibilité et à même à leur humour.

Dune : Part Two n’est pas qu’un simple film. Il fusionne avec la première partie pour créer une œuvre colossale, qui m’a laissé sans voix, pesante à digérer, bien que je sois de ceux qui s’intéressent de près à l’œuvre originale. Et cette œuvre mérite d’être vue à la fois comme une interprétation de Dune et comme une adaptation remarquable. Je me risquerais même à dire que c’est peut-être l’adaptation la plus intéressante à ce jour.

J’ai adoré, j’espère voir la suite?

(film vu en Imax en projection payée)

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# Critique Ciné
Night and day