# Vie de Ciné

Dune de Denis Villeneuve, Le mysticisme modernisé

Dire que j’aime Dune est un euphémisme, Dune représente un pilier de mon amour pour la science-fiction. D’un coté j’ai Fondation, de l’autre Dune, et si Dune a déjà eu plusieurs version, des projets avortés, des jeux vidéos, c’est bien l’oeuvre de Denis Villeneuve qui va peut être réussir à marquer les esprits, moi sa version m’a bouleversé, à presque en pleurer, non pas parce que c’était émouvant mais parce que j’ai l’impression qu’il a compris l’essence de la saga en y appliquant une vision contemporaine, c’était beau.

L’incroyable vision de Dune

Dune c’est l’histoire d’une famille, celle des Atréides qui arrive sur une planête Arrakis, planète qui est la source de l’épice, la substance la plus précieuse de tout les temps. Bon, le film vous racontera la suite, c’est très bien fait d’ailleurs, posé un univers aussi complexe n’est pas facile et pourtant Dune, le film, y arrive avec brio, on est tout de suite accroché, l’ambiance sonore et visuelle immerge.

Il y a quelques choses d’irréel d’avoir vu ce film, on connait Denis Villeneuve pour sa maitrise de l’image mais c’est dans la direction des acteurs et de l’adaptation que je trouve que le film arrive à créer un lien. Oui, on a assiste à des scènes dantesques, sublimes presque absurdes par leur plastique sublime mais c’est le jeu des acteurs qui arrive à nous faire croire aux destins, à cette lente montée, les non-dits, les regards, ça m’a séduit.

J’ai aimé l’adaptation, parce que l’oeuvre de Herbert, est une oeuvre perché, sale, gore, complétement mystique et voir DV s’approprié l’univers en y mettant une autre vision, une autre idée la violence, y apporter un peu de pudeur aussi. C’est doucement violent, tendrement agressif, toujours sur la ligne. Le film est lent avec des poussées d’actions. De ce point de vu je l’ai trouvé beaucoup plus organique qu’on peut le penser, ce qui manquait dans son Blade Runner peut-être mais qu’on trouvait dans premier contact. Il arrive à donner une vision unique qui m’a parlé au plus profond de moi, merci.

Dune est une oeuvre majeure, je vous en reparlerai dans un dossier, car les jeux, les films et les bouquins m’ont accompagné bien plus longtemps que je veux l’admettre. Voir ce film, m’a fait du bien, voir que l’héritage de Dune (lol) est là, et le fait que je puisse le montrer et en discuter avec d’autres, me fait plaisir, me rends heureux ( qu’est ce que ça va être avec Fondation bon sang).

Ah vous avez pas compris ? Il faut aller voir Dune, tout de suite, dans les meilleurs conditions possibles ( moi c’était en #DolbyCinema)

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.