# Test PS3

Skyrim

Je me rappelle encore ce soir quand j’ai mis la galette bleue dans ma PS3, c’était il y a quelques jours. Je pestais parce que la PS3 devait se mettre à jour, puis le jeu se mettait à jour et finalement l’installation sur disque dur se faisait. J’aurai dû y voir un signe des dieux vidéoludiques. Non ne commence pas ce jeu, il risque de te faire aller du côté obscur de la force. Et hélas j’ai succombé…

Skyrim est le 5ème opus de « The Elder Scrolls », ayant comme ancêtre les grands Oblivion et Morrowind. Des jeux que j’avais à peine effleuré sur pc, dans lesquels je m’étais tout aussi perdu mais cette fois-ci Skyrim a été plus intelligent, il s’imiscie  dans votre esprit en jouant la carte du jeu de rôle massivement solo! On débute le jeu comme d’habitude avec une personnalisation de son personnage, plusieurs races et des attraits physiques par millier à définir, du tatouage à la corpulence, chaque race apporte des caractériques spéciales, je voulais un bourrin magicien (ouais je sais pas choisir), j’ai opté pour un Rougegarde.

RPG

Le côté roliste est un leurre dans la plupart des jeux, dans Infamous on choisit entre bon ou mauvais, dans God of War on personnalise ses armes selon notre gameplay. Mais le côté jeu de rôle n’existe pas. Vous savez quand VOUS décidez de ne pas faire une action d’une façon car elle ne correspond pas à l’image de votre perso! Là, Bethesda a réussi, on peut passer à coté de quêtes qu’on aura décidé de ne pas faire car pas faites pour notre personnage. Exemple, je suis bon, loyal, donc toutes les quêtes de voleur ou de confrérie noire, très peu pour moi. J’ai dû voler une seule fois dans le jeu mais c’était sur la quête principale, heureusement mon temps en prison a remis les compteurs à zéro, enfin, vous pouvez aussi vous échappez de prison si vous voulez et si vous êtes un filou.

Nouveau cheval

Bon, je ne vais pas vous dire ce qu’on peut faire et ne pas faire dans ce jeu, ça risque de vous faire peur si vous n’y avez pas encore jouer. Sachez simplement que votre expérience de jeu vous sera unique, j’arrête pas de parler de ce jeu avec tous les joueurs de Skyrim, et chacun a vécu une histoire différente de la mienne. Il existe bien une quête principale , hyper ecxitante, épique même. Mais il y a une grosse dizaine de quêtes dites secondaires (certaines vous prendront plus de 10h pour être accomplie!).

Je veux le même !

Bordeciel, oui le jeu est complétement traduit et l’immersion est folle. Bref, la région de Skyrim est vaste et il vous faudra très vite trouver un cheval que vous devrez ou non voler. Mince je recommence, focalisons-nous sur le gameplay, vous pouvez être un mage elfe noir ou un bourrin nordique , vous pourrez jouer avec un acolyte ou seul, ah oui donc en terme de gameplay aussi,vous n’avez aucune limite, vous trouvez vos armes trop faibles ? Apprenez à les forger. La magie ? Une académie existe et vous pourrez y monter vos compétences.

Boule à facettes

Il y a une liste de compétences assez large, une constellation sur laquelle vous pouvez tenter d’être à 100/100 partout si ça vous dit et que vous avez plusieurs centaines d’heures de jeu derrière vous. Non, ok, on est d’accord,c’est LE jeu de rôle ultime qu’on attendait , celui qui vous fera partir à l’AVENTURE !

Épique

Bien sûr, pour nous faire plaisir, le jeu est bien balancé, vos ennemis seront toujours à votre portée et vous procurerons une bonne dose de challenge mais même ça vous pourrez le modifier. Les finish move sont magnifiques même sur PS3, les combats contre les dragons magiques, les donjons bien pensés entre piège, combat et énigme. Et puis y’a aussi cette histoire de vampire, de loup-garou, d’enfant de dragon, de héraut, de mage, de guerre civile entre les rebelles et l’empire, merde, ce jeu est un gouffre dans lequel on se jette volontiers dès qu’on a le temps, dès qu’on peut. Je me surprends à l’utiliser comme analogie avec ma vie, avec mes principes, à faire prendre du repos à mon personnage, à le faire discuter, à lui apprendre tout ce qu’il peut, il n’a rien, ni femme ni maison, sa vie est une éternelle quête de savoir. Tyriam est mon avatar fanstasmé, bon, je vais trop loin ce jeu est fou et je vous le conseille!

Crédit photos de Nivrae

Note sur 10 10
Skyrim est le jeu de l'année 2011, plébiscité par les joueurs et les critiques, forçant les gens à parler entre eux dans la vraie vie pour comprendre les mécanismes du jeu. Car on doit tout apprendre dans skyrim et ça c'est extraordinaire. Une vraie expérience ludique bien plus immersif et libre que toute production de cette année ! mon gros coup de coeur !
  • Le plaisir de chaque quête, de chaque niveau prit, de chaque ennemi abattu, de chaque dragon rencontré.
  • Immersion complète et gameplay agréable
  • La musique , je vous ai parlé de la musique !
  • Le potentiel du jeu, sans limite aucune.
  • Version PS3 bien moins belle que les versions PC ( non mais tout les mods de fous sur pc quoi ! )
  • On oublie de jouer à d'autres jeux
  • Quelques bugs 🙁

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires

# Test PS3
Trivial Pursuit