# Preview

Halo Reach: my taylor is rich

Halo: en quatre lettres, c’est tout un pan du jeu vidéo qui défile sous nos yeux, épopée qui a débuté il y a plus de dix ans pour accompagner le lancement de la première console de salon de Microsoft, la Xbox. Depuis, la success story s’est poursuivi pour cette saga du studio Bungie à l’origine du titre, atteignant en l’espace de quatre opus le chiffre faramineux de 25 millions d’exemplaires vendus dans le monde.

vdg_haloreach.jpg

C’est dans le cadre du cybercafé Milk situé à Opéra que je me retrouvais ainsi convié par Microsoft Games ce jeudi 15 avril. Ce rendez-vous où se mêlaient journaliste de presse et blogueurs étaient dédiés à la présentation de la bêta en multi du très attendu Halo Reach sur Xbox 360. Halo Reach n’est autre que la vraie suite de Halo 3, qui n’est donc pas à mettre au même crédit que l’épisode ODST sorti en octobre dernier. A ce propos, les acheteurs d’ODST auront également l’occasion de s’essayer à cette bêta prochainement grâce au code inclus dans le boitier d’ODST.

vdg_haloreach_04.jpg

Si Halo Reach était attendu au tournant, c’est parce que les joueurs étaient restés quelque peu sur leur faim lors de la sortie d’Halo 3 sur Xbox 360: celui-ci, bien que réussi, accusé son âge au niveau de son moteur quasi identique à celui de Halo 2 sur la Xbox première du nom, la HD en plus. Paresse ou volonté de sortir rapidement un titre fort sur la petite dernière de Microsoft, le titre faisait pâle figure face à un Gears of War sur la même machine. Il aura donc fallu plus de trois ans de développement à Bungie après la sortie d’Halo 3 pour retrousser ses manches et repartir sur de nouvelles bases avec Halo Reach.

vdg_haloreach_08.jpg

Manette en main, la première chose qui frappe est justement l’évolution du moteur du jeu, enfin digne de ce nom. C’est bien simple: nos spartans en armure n’ont jamais eu aussi fiers allures dans leurs armures ultra détaillées. L’animation n’est pas en reste avec des comportements plutôt naturels et ne souffre d’aucun problème majeur, même si on a par moment toujours cette impression de patiner comme dans de nombreux FPS. Cette bêta version n’était pour l’heure pas optimisé: les séquences étaient donc entrecoupés d’inévitables chargements intempestifs tout au long de mon test.

vdg_haloreach_14.jpg

L’interface des menus d’Halo Reach Multi se montre intuitive et réussie. Après avoir choisi son guerrier en armure, il était possible de le personnalsier entièrement jusque dans les moindres détails de son armure, de la couleur à la forme des éléments des armures. On imagine déjà les nombreux kits de personnalisation exclusifs qui seront commercialiser en téléchargement sur le Xbox Live par la suite. Parmi les différents modes proposés, il m’a été donner la possibilité de tester le death mode à huit joueurs dans un environnement ouvert et un autre clos.

vdg_haloreach_06.jpg

vdg_haloreach_19.jpgCôté gameplay, pas de révolution: les habitués de la saga retrouveront rapidement leurs marques. Déplacement, bouton pour recharger, bouton pour changer d’arme, bouton pour sauter, bouton de close-combat, etc. Du gameplay FPS dans la plus pure tradition. Sur la tranche, un bouton était assigné au fameux bouclier de protection temporaire, pouvant vous sortir de nombreuses situations délicates. Les matchs sont eux aussi plutôt classique mais jouissives: les maps semblent plutôt bien conçues mais souffrent d’un manque d’originalité flagrant, à l’image de ces longs couloirs vitrés sans vie. En extérieur, on note tout de même quelques effets sympas comme les remous de l’eau. J’espère pour ma part que les nouvelles maps offriront davantage de vie ou d’ingéniosité à l’image de celles de Gears of War 2.Côté arme, on nage également dans le déjà vu avec des armes reprises de Halo 3 comme la mitraillette, le fusil de sniper, le cran à double lames lasers ou le pisto-laser alien (désolé si je ne donne pas les noms des armes mais je ne suis pas très habitué aux termes employés dans la saga).

vdg_haloreach_15.jpg

Au final, si le feeling est plutôt bon et qu’on trouve un certain plaisir à combattre en multi sur le jeu, il en faudra plus à Halo Reach pour concurrencer des blockbusters comme Gears of War 2 ou Modern Warfare 2. Espérons que le titre nous réserve encore des surprises au niveau de ses maps, modes de jeu et surtout son mode solo dont le scénario s’appuiera sur les romans éponymes. La suite en fin d’année.

à suivre

Commentaires

2 réponses à “[Preview] Halo Reach: my taylor is rich”

  1. linker dit :

    Les FPS sur consoles c’est le mal.

  2. bidibule dit :

    Tout comme la phrase « my tailor is rich », vu dans « l’exorciste » lol

à lire aussi

Articles similaires

# Jeu vidéo
Far Cry Primal
# Preview
WWE all stars