# Revue de Manga

Pluto, Icare, Gunnm LO et Monster

Avant de prendre trop de retard, j’ai décidé de mettre toutes mes impressions sur les gros mangas que je lis en ce moment, que j’ai lu en fait. Des gros mangas qui font plaisir à lire ou à redécouvrir, du bonheur en barre donc rien que les titres devraient suffire à vous persuader enfin tout sauf un.

Pluto Tome 6

Pluto, j’ai chroniqué rapidement les premiers tomes, mais je n’ai pas eu le temps de faire la suite. Que vous dire sur ce tome monstrueux, un chef d’œuvre ce manga et chaque édition confirme l’aura de l’œuvre. Dans ce tome, j’ai pleuré. Oui j’ai ressenti la tristesse que l’auteur voulait transmettre, le désœuvrement des robots, les questionnements de Gesicht, le « héros ». Le dénouement arrive et on dirait bien que Pluto va entrer au panthéon des mangas. Quelle sensibilité dans l’écriture, monsieur Urasawa je vous aime.

Icare

Icare est une œuvre au croisement de deux génies : Moebius et Jirô Taniguchi. Le mangaka a mis en dessin le scénario de Moebius. Un résultat assez inégal. Le scénario est bon mais dans l’ensemble, j’ai trouvé l’œuvre un poil surévaluée, presque snob. Le mangaka est un génie de la simplicité, ses œuvres sont magnifiques et souvent très humbles, donnant une touche d’authenticité que j’apprécie beaucoup. Et Icare bien qu’ayant quelques qualités, ne suit pas l’œuvre de Taniguchi, pire j’ai trouvé la lecture fastidieuse et peu intéressante. Dans les notes de fin, on apprend que l’œuvre n’était pas faite pour être un one-shot, que la publication a été annulée et refaite car le public ne suivait pas, je comprends mieux ce sentiment mitigé à la lecture. Icare est à lire comme curiosité.

Gunnm Last Order T13

Le retour de Gally ? Pas vraiment ! Dans ce tome, on voit ma belle pendant seulement 2 cases, oui c’est peu. Mais le retour de ma chérie (Gunnm et Last Order sont parmi mes mangas préférés) n’est pas pour tout de suite. Kishiro nous offre un volume intermède avant la grande finale du manga, on y découvre un combat titanesque entre des karatékas et des monstres de Venus, ce manga aurait pu être un one-shot. On découvre de nouveaux personnages, leur naissance, leur vie et leur fin, un tome complet qui n’apporte pas grand-chose à la saga mais qui se suffit à lui-même pour prendre un vrai plaisir en le lisant.

Monster édition Deluxe Tome 3

Monster resort en version Deluxe et c’est l’occasion pour moi de découvrir cette saga. Ce double tome est assez étrange, je l’ai trouvé un poil longuet et ce n’est que les ressemblances avec 20th Century Boys qui m’ont aidé à tenir. Non ce n’est pas un mauvais tome, c’est toujours aussi bon, Urasawa fait du Urasawa, c’est dense, c’est intelligent, on ressent une pression psychologique à chaque instant, du grand art. Mais on voit qu’il n’avait pas encore la maîtrise qu’on retrouve dans Pluto ou 20th Century Boys. Quant au scénario, on découvre des personnages secondaires bien plus intéressants, notre docteur est mis de côté et on découvre un peu plus Johann, notre « monster ».

à suivre

Commentaires