# Reportage

Il était une fois… Red Steel 2 Wii

Décembre 2006. Un événement allait bouleverser le paysage vidéoludique en France : la sortie de la petite dernière de Nintendo, la Wii. Sa nouvelle façon de jouer reposant sur le combo de deux accessoires sans fil, une télécommande reliée à un stick, permettait de libérer le joueur du joug de la manette de jeu traditionnelle. C’était la fin d’une hégémonie de plus de trente années de croix directionnelle ! Et à toute nouvelle console, nouveau jeu : au côté de l’inévitable Wii Sport, un jeu allait attirer l’attention des gamers pour son côté spectaculaire de ses combats, alternant phases de tir et combats de sabre. Ce jeu réalisé par les petits frenchies d’Ubi Soft et qui tenait la dragée haute face aux autres titres Wii qui sortaient à la même époque n’était autre que Red Steel.

vdg_event_redsteel2_18.jpg

Le Bon, le Nul et la Wii…

vdg_event_redsteel2_09.JPGAprès ce premier succès commercial ne reflétant pas la qualité décevante du titre (la faute à un développement précipité pour concorder avec la sortie de la console), il était logique qu’une suite du titre soit annoncée. Ayant appris de leurs erreurs passées, les studios français d’Ubi Soft ont cette fois-ci pris leur temps pour y travailler. C’est donc près de trois ans plus tard que pointe enfin la suite de Red Steel, sobrement intitulée Red Steel 2 : For cold blooded accuracy. Si on conserve une touche orientale et surtout son combo FPS / sabre, ce Red Steel fait table rase du passé et nous plonge désormais dans une ambiance western spaghetti. Fini donc les buildings et les yakuzas : faites place désormais aux saloon, déserts arides et… « ninjas » ! C’est pour nous présenter tout cela que l’éditeur Ubi soft et l’équipe de développement de cette suite avaient décidé de nous convier ce samedi après-midi à la Fnac Digitale Odéon. Pour nous convaincre du retour en grâce de leur première grosse licence exclusive à la Wii, une dizaine de bornes de jeu étaient présentes et permettaient ainsi de se faire une idée plus précise des nouveautés une fois les wiimotes en main.

vdg_event_redsteel2_05.JPG

Reboot Steel

Outre ce changement de cap dans l’ambiance du jeu, les développeurs ont voulu balayer d’un revers de main les principaux reproches exprimés sur Red Steel premier du nom. L’une des raisons principales pour laquelle cette suite s’est faite attendre fût l’ajout de la fonction Wii Motion Plus au cours du développement du jeu. En dépit de l’effet nouveauté que pouvait apporter l’aspect interactif des combats dans Red Steel, il fallait reconnaître que la palette de mouvements disponibles était particulièrement limitée quand la détection de ceux-ci ne faisait pas souvent défaut, rendant les combat assez brouillons. Conscients du problème, les développeurs ont donc voulu exploiter pleinement les fonctionnalités gyroscopiques améliorées du Wii Motion Plus. Red Steel 2 peut se targuer ainsi de tourner en 60 images par seconde de façon quasi-constante : un point nécessaire pour retranscrire de manière fidèle et sans latence les nombreux mouvements du joueur.

vdg_event_redsteel2_13.JPGMieux : un écran de configuration vous permettra de configurer de façon minutieuse votre wiimote en fonction de votre façon de jouer : sensibilité et adoucissement du pointeur, vitesse, sensibilité à la rotation, rotation et réactivité de la caméra. Vous aurez également la possibilité de choisir l’amplitude et la force de vos coups, selon que vous soyez plus du genre détendu (simple mouvement du poignet) ou plutôt athlétique (des mouvements avec une grande amplitude proche de la réalité). Le mode de visée n’a pas non plus été oublié puisque vous pourrez activer ou non ou de façon partiel le système de lock des ennemis. Voilà de quoi ravir les plus pointilleux d’entre vous qui recherchent l’excellence dans la reproduction des mouvements à l’écran.

Bienvenue l’étranger

vdg_event_redsteel2_02.jpgAutre aspect marquant : si Red Steel présentait des graphismes particulièrement moyens, force est de constater qu’un effort sérieux a été fait sur ce point dans ce nouvel opus. Même si la direction artistique risque de diviser avec son étrange mélange entre western, orient et technologies futuristes, on ne peut que souligner l’effort des développeurs à vouloir proposer des environnements variés. Bien que l’on ressent encore un peu ce petit côté FPS sur rail où l’on est sans cesse guidé, les environnements sont davantage ouverts et diversifiés une fois passé le tutorial : ville fantôme aux embruns westerniens, poursuite sur un train fou, château oriental de shogun. Le côté cartoon de par les couleurs chatoyantes des graphismes atténue le caractère par moment violent des confrontations (le jeu est d’ailleurs classé 16+). Les développeurs ont d’ailleurs souligné que l’ajout de sang et de possibilités d’amputations de membres n’auraient pas cadré avec l’ambiance qui se dégage du jeu.

vdg_event_redsteel2_10.JPG

Itinéraire d’un samouraï de l’Ouest

vdg_event_redsteel2_04.jpgVenons en au jeu à proprement parlé : durant les premières heures de jeu, il vous sera nécessaire de passer par une phase d’apprentissage particulièrement longue mais nécessaire pour maîtriser la vaste palette de mouvements de notre héros. Côté tir, cela se révèle assez classique avec une localisation plutôt précise des dommages sur les ennemis : vous pourrez par exemple tuer vos ennemis d’un seul tir à la tête ou le mettre en soumission d’un simple tir au niveau du genou. Côté sabre, cela s’annonce beaucoup plus complet et jouissif. Outre la force de vos frappes, des possibilités de déplacements autour de votre ennemi ainsi que différents types de finish vous seront enseignés dans le dojo d’un vieux sage. Par exemple, envoyer valdinguer votre adversaire en l’achevant en l’air en le transperçant de votre sabre ne sera qu’une formalité pour vous. La diversité de ces mises à mort et des enchaînements flingue / sabre sont réellement jouissives, d’autant que vos efforts d’originalité se verront gracieusement récompensés en argent et au niveau de votre score. L’argent accumulé vous permettra de faire vos emplettes à la boutique pour acquérir de nouvelles armes ou les customiser ou apprendre de nouvelles techniques encore plus dévastatrices.

vdg_event_redsteel2.jpg

Bang Bang Schlik Schlak

Pour ma part, j’ai été emballé par la variété des situations que proposait Red Steel 2, chose qui faisait cruellement défaut au premier épisode. Ici, outre la présence de multiples missions annexes, différentes séquences interviendront dans le jeu comme l’ouverture d’un coffre fort ou une séquence de course poursuite sur un camion fou à base de séquences en QTE. Les séquences s’intègrent plutôt bien dans la trame. Les temps de chargements sont également bien « maquillés » par des séquences d’ouvertures de portes ou des endroits où on peut souffler entre deux combats. Ceci fait que l’on est rapidement absorbé par l’ambiance du jeu et qu’on a sans cesse envie de vouloir ce qui nous attend après.

vdg_event_redsteel2_03.jpg

Côté durée de vie, il vous faudra compter environ 8-10 heures pour la trame principale, ce qui est plutôt correct. Pas de mode multijoueur local ou en ligne par contre : la volonté des développeurs a été de produire un jeu techniquement abouti exploitant le Wii Motion Plus en solo, chose peu commune dans la ludothèque de la console. Red Steel 2 est sans doute le meilleur représentant à ce jour sur les possibilités offertes par l’accessoire de Nintendo. On sent que les développeurs ont prix plaisir à vouloir intégrer le maximum de mouvements possibles avec. Reste à voir si avec l’annonce récente du fameux Playstation Move de la PS3 si la licence pourrait également aller faire un tour du côté de chez Sony : cela va dépendre des ventes du titre nous répond-on, mais l’espoir est permis…

vdg_event_redsteel2_17.JPG

Red Steel 2 sera disponible dès le 25 mars prochain en France dans deux versions : jeu seul (45€*) et jeu + wii motion plus (50€*). *Prix constatés sur le web.

Site officiel de Red Steel 2

à suivre

Commentaires

2 réponses à “[Reportage] Il était une fois… Red Steel 2 Wii”

  1. Kendo dit :

    J’aime tes billets Trywan, tu fais partie des « blogueurs » que j’apprécie lire dans cette jungle luxuriante de « blagueurs ».

    Je n’étais pas du tout convaincu par le premier et après y avoir joué, mon avis sur la Wii fut définitif. Et là le second épisode me paraît mieux (en même temps c’est pas dur) mais sans plus. Les jeux chelous où tu dois bouger tel un constipé fiévreux, j’aime pas.

  2. JB dit :

    Très bon article…Dommage que les chiffres de vente de Red
    Steel 2 ne suivent pas ! Pour une fois que quelqu’un essaye de
    réinventer le genre du FPS (pque faut bien dire qu’à ce niveau, on
    bouffe toujours la même chose…). L’un des meilleurs jeux de
    l’année selon moi, du moins pour ceux appréçiant le genre du FPS à
    la Wiimote ! Un style visuel vraiment accrocheur, une ambiance de
    Western à pleurer et une action intense avec un paquet d’attaques
    différentes à apprendre. Reste la durée de vie moyenne et l’absence
    de jeu multi.. a+

à lire aussi

Articles similaires

# Ma vie de geek
Ma tête dans StarPlayer