# Interview

Robert Rodriguez : un desperado hors des lois d’Hollywood

Robert Rodriguez, réalisateur de Desperado, Une nuit en Enfer, Planète Terreur, Machete, etc..

Robert Rodriguez réalisateur de Desperado, Une nuit en Enfer, Planète Terreur, The Faculty.. (Wiki)

Parfois sur Vie de Geek on vous propose des défis à relever.

Celui de cette journée particulière fut de préparer fissa des questions et de tracer à travers Paris sur fend-la-bise (le nom de mon scooter de livreur de geekeries) pour aller interviewer un p’tit gars.

Un gars qui fait des films. D’excellents films même. Des films que j’adore. Vraiment j’ai pas plus de temps que ça pour préparer une interview ? Je vais devoir l’enregistrer avec mon téléphone car mon dictaphone est géographiquement trop loin ? Et ne pas avoir d’appareil photo ? Mais vous êtes complètement tarés !

Ok je viens.. 😀

Et me voilà en train de me demander à quelle sauce Tex-Mex va me bouffer Robert Rodriguez.

Pas le temps de réviser mes classiques, pas le temps de relire la fiche Wikipedia / IMDB / Rotten Tomatoes. Rien. Mission suicide pour le commando de l’amour car Robert ferait sans problème partie de mon top 10 des réalisateurs que je préfère. Et même carrément dans le top 5 de ceux encore vivants. J’arrive dans la suite de l’hôtel la boule au ventre, pourtant ce n’est pas la première fois que je croise / interviewe quelqu’un qui représente quelque chose pour moi.

Heureusement en route j’ai récupéré un slip en titane, je suis chaud comme une baraque à frite.

Du coup je pose l’air de rien mon iPhone sur la veste qu’il avait jeté à ses pieds. Salut Rob. Ouais c’est juste mon téléphone pour l’interview. Il enregistre mieux sur ta veste en cuir ouais. Tout ça lancé avec un regard le défiant.

Ou alors j’ai bredouillé ça dans un Anglais encore rouillé avec une petite voix ? Je ne me souviens pas. Tout est flou je … argh … c’est parti pour parler de Machete Kills et plus encore.

Le premier Machete s’est fait connaître via sa bande annonce potache et maintenant vous en remettez une couche sur un éventuel << Machete Kills in Space >> qui est annoncé au début de << Machete Kills >>, pourquoi ?

R.R : Je ne sais pas. Les gens ont vraiment aimé la première bande annonce pour Machete, personne n’avait fait de Mexploitation (Mexican Exploitation). Je regardais la bande annonce et je me faisais les titres dans ma tête. Machete will return in : Machete kills & Machete kills again in Space. Pour me la jouer série Machete en ne pensant jamais que ça sortirait, jamais.

Puis un jour on a eu l’idée d’envoyer Machete dans l’espace, sans logique, il serait le premier Mexicain à aller dans l’espace. On a testé la punchline au Comicon et tout le monde a rit. Mais Machete kills in space serait le troisième film, on ne devait donc jamais le faire, on commençait à peine à bosser sur le deuxième. Du coup on a crée cette bande annonce Machete Kills in Space et on l’a mise au début du film, comme ça le boulot était fait.

Les gens qui bossaient sur le projet Machete Kills disaient que ça ne marcherait pas, qu’il ne fallait pas le mettre au début de Machete Kills. Je voulais le tester et au pire on l’aurait mis à la fin ou on l’aurait viré mais ça a marché et il est resté au montage ! Et il se retrouve en introduction du film.

Et là dessus je rencontre Elon Musk (ex boss de Paypal, actuel de SpaceX et Tesla que les Américains surnomment le véritable Iron Man / Tony Stark), je lui demande de visiter l’endroit où il construit les actuels lanceurs spatiaux Falcon (Elon est fan de Star Wars) qui ressemble vraiment à l’endroit où est tourné la fin du film, une base de lancement spatiale.

Machete Kills est votre neuvième collaboration avec Danny Trejo, comment ça se passe avec lui ?

C’est si dur de me souvenir du temps où je ne bossais pas avec Danny ! Depuis Desperado en 1995. Sur le tournage du film les gens voyaient une caméra et Danny, ils pensaient qu’il était la star. Je voyais ça et je me disais qu’il serait parfait dans Machete, j’avais déjà l’idée du rôle à l’époque. Danny est un gars très droit, premier degré parfois et je l’ai empêché d’avoir tout dialogue dans Desperado pour renforcer son rôle.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=doVYFjIJcfU[/youtube]

Il est le seul gars carré, tous les autres acteurs sont fous et lui c’est le gars normal du film.

Ca ne vous dérange pas de voir Machete jouer dans des pubs (Old El Paso ou Ice Tea par ex.) à la télévision ?

Machete est devenu une icône pop ! Stephen King disait que << Machete don’t text >> (Machete ne fait pas de sms) était la meilleure réplique de tous les films de l’année.

Et je ne l’ai même pas créée. Danny n’arrêtait pas de m’appeler au téléphone << Quand est-ce que l’on fait le prochain Machete ? Quand est-ce que l’on fait le prochain Machete ? Quand est-ce que l’on fait le prochain Machete ? Quand est-ce que l’on fait le prochain Machete ? >>.

Mon téléphone n’arrêtait pas de sonner quand je ne pouvais pas répondre et Danny laissait des messages sur mon répondeur. Donc je lui ai envoyé un sms pour lui dire d’arrêter de m’appeler, qu’il m’envoie seulement un sms, je ne peux pas décrocher sans cesse ou rappeler tout le temps. Envoie moi des sms et je te répondrais en vitesse.

Il m’a juste répondu << Machete don’t text >> (rires) 

Il a oublié l’avoir écrit, mais c’est de lui.

Comment faites vous pour avoir autant d’acteurs géniaux, d’actrices géniales, dans un seul film ?

C’est simple, je m’incruste, je les harcèle, ils finissent par me lâcher qu’ils en feront un. Et au final c’est la X-ième fois que je leur demande depuis qu’ils ont accepté et ils finissent par apparaître sur le film.

Lady Gaga - Machete Kills

Lady Gaga – Machete Kills

 

Lady Gaga joue un rôle très différent de son image publique dans le film, pourquoi ?

Lors de la sortie du premier Machete, elle parlait du film, qu’elle l’aimait. Je me suis dit qu’elle devait être une fan. Du coup je lui ai écrit un rôle spécialement pour elle car je la voulais dans Machete Kills.

Un rôle pour une seule journée de tournage car elle n’était pas disponible plus longtemps. Un rôle à l’opposé de son image pour ne pas jouer la sécurité et elle a été géniale en tueuse à gage. Elle aime essayer de nouvelles choses et elle a été fantastique, un vrai plaisir.

N’importe qui lui aurait fait jouer Lady Gaga, pas moi.

Qu’est ce que ça fait de tuer Justin Bieber ? Tout le monde veut le faire, vous l’avez fait le 1er !

(longs rires) Il ne sait même pas qu’il est dans le film, c’est un robot. J’espère qu’il verra le film et se dira << eh ! mais ! what the.. >> mais j’ai rien contre lui 🙂

Est ce qu’il est difficile de nos jours de faire des films comme Machete Kills à Hollywood ?

Normalement ce serait complexe, on ne voudrait pas de Danny Trejo dans son rôle mais je débrouille pour trouver les finances pour mes films donc je n’ai pas ce genre de soucis.

Pensez vous que le prochain Robert Rodriguez puisse tourner son premier film grâce aux plateformes telles que Kickstarter ?

Oui carrément, c’est possible ça arrivera sans doute. Vous savez pour mes films je monte le financement sur mon nom et celui de Danny. Puis tout à coup Robert de Niro veut jouer dedans  ainsi que les autres. Ca se monte comme ça.

Je pense que ces plateformes sont une bonne idée pour monter le budget d’un réalisateur débutant.

Quelles furent les différences entre le tournage du premier Machete et celui de Machete Kills ?

Le premier est plus comme Rambo 1. Juste délivré de ses démons. Le second est comme Rambo 2, un bon gros film d’action, il doit aider son pays car les US ont besoin de lui. Le président l’envoie en mission.

Vos projets actuels ?

Sin City 2 en montage et les premiers shoot d’une série pour la TV en fin d’année basée sur Une nuit en enfer.

Essayez vous de faire passer un message sérieux à propos de réels soucis comme la cohabitation US / Mexique près de la frontière ?

J’aime faire passer des idées, des débuts de question avec du sucre. Que les gens voient la question mais dans un film amusant, aient du plaisir et se posent des questions.

Escape from New York (J.Carpenter)

Escape from New York (J.Carpenter)

Vos films préférés ?

Vertigo, Notorious, Escape from New York, Jaws (Les dents de la mer), Road warrior (Mad Max 1), GodFather (Le parrain), West Side Story. Pour les séries Breaking Bad, Walking Dead, ..

Est ce que les fans vous mettent la pression, au Comicon, avec Machete devenu une icône pop ?

Pas vraiment. A la rigueur plutôt avec Sin City. Mais Machete je l’ai créé, son background est le mien. J’ai juste à réfléchir dans quel état d’esprit j’ai été lorsque j’ai créé le premier et je tourne avec beaucoup de plaisir. J’ai une idée, je l’essaie, on l’improvise.

Pas de règles, pas de contraintes.

On a pas besoin de faire le même film que tout le monde, c’est naturel. On fait un film qui parait en coûter bien plus, on tourne vite le film s’est fait en 30 jours.

Sofía Vergara était disponible deux jours.

Charlie Sheen une journée.

Michelle Rodriguez deux jours.

Lady Gaga une demie journée.

C’est mon pouvoir spécial, de faire croire qu’on a eu un budget dix fois plus gros que la réalité et de tourner vite.

 

 

@MasterLudo (Machete don’t tweet)

envoyé spécial au casse pipe sans appareil photo ni dictaphone

 

 

Quelques liens pour poursuivre l’aventure Machete Kills :

– la critique de Machete Kills

– la page allociné de Machete Kills

 

Et bien sûr la bande annonce :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=qB8-zjVX0fU[/youtube]

 

à suivre

  • Article précédent
  • # Critique Ciné
  • Gravity

Commentaires

5 réponses à “[Interview ] Robert Rodriguez : un desperado hors des lois d’Hollywood”

  1. Pras dit :

    Sérieusement sympa cette itw ! Merci mec, je suis un peu jaloux mais pas trop mais un peu !

  2. Marisa dit :

    Belle interview! GG Ludo 🙂 (dommage qu’on ai pas une petite photo mais bon, t’as réussi ton défi de l’extrême, on va pas râler ^^)

  3. MasterLudo dit :

    Pour être franc j’ai des photos. Deux exactement.

    Mais en fait on était tellement dans l’interview que j’ai pas pensé à faire une photo propre et du coup quand il est repartit je l’ai suivi dans la suite d’à côté où il devait lancer l’interview suivant.

    Là j’ai demandé une photo, j’ai oublié de mettre le flash, c’était sombre, le nexus 4 est nul dans ces conditions, j’ai deux photos atrocement loupées mais qui sont sympa pour mon souvenir à moi. D’autres personnes ont du faire de belles photo sur la journée d’entretiens qu’il a passé, tant pis.

    Niveau timing je pouvais ni récupérer mon reflex, ni mon dictaphone, l’enfer 😀

  4. Korz dit :

    Excellente interview.
    Je suis jaloux !
    (mais je t’aime bien quand même)

  5. redwarp dit :

    Stylé ! J’espère qu’il tournera Machete Kills in Space !

à lire aussi

Articles similaires

# La vidéo du dimanche
University of Hell
# Cinéma
Renaissance