# Critique Expo

Le musée de l’érotisme

Et oui c’est la fête des amoureux! Alors pour l’occasion et plutôt que de vous proposer une sélection de cadeaux classiques à offrir à votre moitié, on vous a déniché une sortie sympa et coquinette: le musée de l’érotisme!

Situé entre le Moulin Rouge et la Place Pigalle (ce qui n’est pas étonnant), ce lieu hors normes expose plus de 2000 pièces, séparées en 7 salles, liées aux thèmes de l’amour et de la sexualité avec plusieurs points de vue: humoristique, historique, artistique, bizarre aussi…

L’expo permanente: des arts primitifs à nos jours

Les premières salles du musée retracent l’histoire de l’amour, la fécondité et la sexualité. On commence par de l’art primitif avec des statues symboles de fertilité issues des 4 coins du monde: Afrique, Asie, Amérique latine… Des kikis, des kikis et encore des kikis, en résumé! Cette partie contient beaucoup d’objets proches de ceux qu’on peut trouver au musée du Quai Branly par exemple.

La visite continue dans les salles suivantes avec une version beaucoup plus moderne de la sexualité. Là on parle clairement de plaisir et de sexe! Cette partie montre des photos, un film, des dessins et affiches relatifs à la prostitution en maisons closes de la fin du 19ème siècle à 1946 (date de fermeture des maisons closes en France).

Squelettes, kikis et autres trucs bizarres des expos temporaires

Les expos temporaires présentées en ce moment montrent les œuvres de deux artistes: « Contes de la fève et du gland » par Nicole Claveloux et « Les amants du néant » par Jean-Marc Laroche mais vous trouverez aussi une partie consacrée à l’anniversaire des 25 ans de « Couples magazine » (un magazine de charme libertin).

L’expo « Les amants du néant » est vraiment très originale puisque l’artiste nous montre des squelettes grandeur nature en pleine action. Malgré le fait que les squelettes soient complètement dépourvus d’appareils génitaux, l’artiste a réussi à nous les présenter en pleine extase dans des positions très explicites et c’est assez marrant à voir!

« Les contes de la fève et du gland » montrent une vision très « spéciale » et farfelue de la sexualité. Sur les dessins on trouve des arbres, des lutins, des angelots, des animaux… en train de faire des trucs bizarres entre eux! Le mot pour décrire ça c’est: original!

Et puis entre toutes ses expos temporaires, pas temporaires, on trouve des œuvres qui trainent dans le coin un peu par hasard avec du sexy mais aussi beaucoup d’humour!

Musée de l’érotisme
72 boulevard de Clichy, 18ème
Métro: Blanche
Tarifs: 9€ plein tarif, 6€ en tarif réduit (il faut juste imprimer un pass en ligne sur le site du musée)
Ouverture tous les jours de 10h à 2h du matin
Note sur 10 9
Ce musée unique est très orignal et pas du tout "glauque" comme on pourrait se l'imaginer. Il s'agit d'un vrai musée qui montre l'évolution de la sexualité à travers les siècles et qui regroupe dans un même lieu: art primitif, art contemporain et œuvres d'art plus "spéciales". L'approche se veut historique, parfois comique, souvent sexy mais plutôt rarement très vulgaire.
  • Pas du tout malsain comme on pourrait l'imaginer
  • Un musée qui a le mérite d'être très original!!
  • L'entrée n'est pas très chère par rapport à la quantité de choses à voir
  • Les différentes approches de la sexualité
  • Évidemment le musée n'est pas adapté à tout le monde quand même

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires

# Critique Ciné
Les infidèles
# Critique ciné
Man of steel