# Critique ciné

World War Z : dans l’urgence personne ne vous entendra crier

 

World War Z dans votre ciné le 3 juillet 2013

World War Z dans votre ciné le 3 juillet 2013

Gnagnagna le bouquin était mieux. Ouinouin y’a pas assez de sang. Blablabla ce ne sont pas des trucmuches mais des machinchose. Oui la thématique est à la mode. Oui World War Z est une adaptation d’un livre de Max Brooks qui racontait la montée de la pandémie de zombies, la guerre, l’après guerre et les changements que cela avait apporté sur la société sur tous les plans. Mais World War Z, le film, ce n’est pas tout à fait ça. 

La brutalité de l’épidémie

Appelez cette pandémie comme vous le souhaitez, mais ces zombies ne préviennent pas. L’infection ne prend pas des mois à se répandre, même l’OMS ne voit rien venir. A peine les institutions se posent la question qu’il est déjà trop tard. La rue est à feu et à sang. Enfin surtout à feu car le film n’est pas très gore et c’est très bien ainsi aussi.

Gros suspens, grosse ambiance, l’intro tabasse

En fait cette introduction est si bonne, monte crescendo, ne faiblit pas et vous prend à la gorge jusqu’à vous relâcher dans un monde empli de désolation et de désespoir. Vous voyez le monde basculer dans l’horreur et surtout je ne saurais pas vous dire combien de temps dure cette introduction violente à souhait. Trois minutes ? Treize ? Trente ? Je serais bien incapable de vous le dire, tant j’étais en apnée, en train de rouler sur le rail de l’orgasme en TGV. C’est bien simple, après quelques minutes je remarque que j’ai la chair de poule tant c’est bon et haletant. Quelques minutes plus tard je remarque qu’elle est encore là. Chapeau.

Une véritable marée humaine, rapide, qui coule comme un fleuve déborde

Une véritable marée humaine qui coule comme un fleuve déborde, terrifiant et sublime à la fois

Pour moi, la meilleure intro de films d’infectés -slash- zombies -slash- geneviève de fontenay -slash- putréfiés n’est autre que celle de 28 semaines plus tard. Un groupe faible, réfugié, craintif, la horde qui débarque, maltraite ces gens déjà au bord du gouffre, la fuite, le choix moral, la musique, le rythme, l’ambiance, tout est parfait.

Brad ce héros

Il me fait bien avouer que World War Z arrive presque à égaler ce démarrage. Il le surpasse même au niveau suspens, puissance de la horde, mais il n’est pas aussi subtil et traîne ses sales manières de blockbuster pour finir un pas derrière lui dans le stade olympique de l’excellence dans son genre. Chapeau.

Une fois le décor posé et Brad Pitt le surhomme bien planté dans le champ de la caméra, il n’en disparaîtra quasiment plus. Ce film est son film et vous ne vous souviendrez quasiment que de lui.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=4cuTCjGxN-g[/youtube]

Les flots humains sont saisissants et si je peux comprendre les amateurs de hordes lentes et immuables ainsi que ceux qui aiment les enragés de Danny Boyle qui courent à 200% mais sont moins nombreux, ici le mélange des deux est un cocktail détonant.

Marée inhumaine

Nombreux, excessivement nombreux. Peu préoccupés de leur survie, prêt à s’empiler telle une vague en plein tsunami ces groupes de gens se cognent contre les murs comme une vague s’y répand avant de trouver la force d’amorcer le virage forcé qu’un mur leur impose.

C’est malsain, trop rapide, trop violent, trop flippant.

Les barrières ne suffisent plus, rien ne peut ralentir la marée humaine

Les barrières ne suffisent plus, rien ne peut ralentir la marée humaine

Imaginez vous, là, il y a une heure vous faisiez quoi ? Vous erriez chez vous en petite culotte et trente secondes plus tard il fallait que vous soyez de ceux qui réussissent à survivre encore un peu en courant. De toutes vos forces. Ces flots avides de chaire humaine derrière vous, qui vous remontent car eux n’ont pas de point de côté. Ils n’ouvrent pas les portes mais les forcent de leur masse commune.

Enragés puissance dix X meute démentielle = jouissance de l’amateur du genre.

Bref je vais arrêter avec ça, mais je pourrais en parler des heures. C’est cette force de frappe et cette logique brutale et soudaine qui m’avait donné envie de voir le film dès la première bande annonce aperçue sur le web. Mais le film dure deux heures et si la seconde partie est différente, elle n’en est pas vraiment prenante elle aussi, dans un tout autre registre.

Certains regretteront que le film ne soit pas gore, que le livre est différent, qu’ils ont déjà prévu deux autres épisodes à tourner si WWZ marche bien, que la fin est un peu trop prévisible et centrée sur Brad.

A voir absolument

Mais nooooooon, rien de rien, noooooon je n’ai regretté rien.

J’ai adoré, définitivement. A voir au cinéma ou sur un home cinéma qui en a dans les mollets sinon vous allez gâcher tout le potentiel de ce blockbuster du genre. Bravo Brad 🙂

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=co4NOe6xDPo[/youtube]

Note sur 10 9
Tu n'es pas fermé d'esprit sur ce que doit être un film de genre ? Tu aimes Brad ? Le suspens ? Les films kätäströfs ? Les gladiateurs au torse nu et huilé ? Bon je m'égare mais si la bande annonce te plait, fais toi plaisir et tu ne regretteras pas. Si ton truc c'est de couper les cheveux en quatre et de pleurer parce que ton cinéma de genre débarque en 4 par 3 dans les rues pour la promo du cinéma et bien va le voir aussi et ôte tes œillères. Il n'est pas impossible que tu passes deux bonnes heures au cinéma !
  • Ne s'impose pas de limites dans le traitement de la pandémie
  • La brutalité délicieuse des vagues humaines
  • Il va y avoir deux suites à priori
  • Brad
  • Un bon blockbuster, profite public, profite !!
  • La scène dans l'avion commercial, loupée
  • Brad plus héroïque qu'un smoothie John Wayne / Chuck Norris
  • On veut plus de scènes comme l'intro, les flots humains, un désespoir plus palpable

à suivre

Commentaires

2 réponses à “[Critique ciné] World War Z : dans l’urgence personne ne vous entendra crier”

  1. Marisa dit :

    Bon j’avoue que malgré mes craintes tu me donne bien envie de le voir.

  2. Nghia dit :

    😆 😆 😆 Il est trop bien. Du pur divertissement. The Walking Dead ca pue à côté 🙂

à lire aussi

Articles similaires