# Critique Ciné

Droit de passage

droit-de-passage_20100719_100709_bigintro.jpg

En ce moment, on parle beaucoup de naturalisation, ce film arrive à un bon moment, il apporte des réponses sur l’envie et les devoirs d’un naturalisé, l’envie d’appartenance à une culture. Tout ça dans une film qui se déroule à la terre d’accueil par excellence: les états-unis …

This is the story

C’est l’histoire de peuple arrivant aux état-unis et voulant ou non obtenir leur sésame, leur nationalité ! Le film suit plusieurs groupes de personnes dans leur bataille pour cette nationalité, ou plus encore pour la « garder », enfin il faut comprends un peu le fond pour ça. On suit donc un policier Max Brogan , un douanier qui doit reconduire les immigrants illégaux à la frontière, mais aussi une avocate qui les défends, une belle australienne avec de l’ambition, un juif non pratiquant, un chinois qui joue au jeu vidéo, un joli lot de cliché mais intelligemment traité.

droit-de-passage-de-wayne-kramer-4742524einkz_1731.jpg

De la question du patriotisme

Ce film c’est un peu un débat à lui tout seul, il parle des immigrés, de l’application de la terreur, de la paranoïa et ce sentiment de patriotisme chère aux américains. La direction du film est assez étrange, le choix de l’image, entre le documentaire et le polar léché, est troublant parfois on se trouve dans un joli drame où on se sent très proche des personnages et à d’autres moment on dirait de l’information pure. Niveau image j’entends, car les acteurs sont là pour nous impliqué complétement, voir les deux femmes joués aussi bien est un vrai plaisir, j’ai trouvé les femmes de ce film intrigante et bien travaillés, contrairement aux rôles masculin qui sont mis à part notre « héros » vraiment malmenés, les acteurs ont des rôles ingrats qu’ils maitrisent. Ce film est servi par un bon casting.

4829549995_b719c99913.jpg

La réflexion sur le patriotisme et l’appartenance, est traité selon plusieurs angles, de la carriériste, à l’immigré politique, en pensant par le mec qui se débrouille et l’expulsé pour cause de terrorisme supposé. Non ce film n’est pas exempt de défaut, le cliché est partout, le chinois joue au jeux vidéo, la mexicaine est sans papier, la pakistanaise pratiquante extrémiste, etc. Mais dans tout ça, le bon brille, l’intrigue principal qui n’est là que pour lié le tout est sans grand intérêt, les histoires qui s’y collent elles sont vraiment prenante, et par moment on se sent emportés dans nos réflexions, nos envies, notre relation à notre pays. Des petits moment de réflexion, rarement apportés par le cinéma.


DROIT DE PASSAGE – Bande-annonce – VF
envoyé par metropolitan_filmexport. – Court métrage, documentaire et bande annonce.

Note sur 10 8
Un film qui pousse à la réflexion, un film d'actualité, amené par des acteurs dans le tons et malgré une réalisation parfois hasardeuse, ce film vous plongera dans vos pensées!
  • Casting talentueux
  • Plein de subtilité
  • Intrigues multiples
  • Brouillon par moment
  • Cliché (lié au coté américain?)

à suivre

Commentaires

Une réponse à “[Critique Ciné] Droit de passage”

  1. SaN (Izafox) dit :

    Vraiment prenant, ce film m’a fait pleurer et c’est rare. Les acteurs et surtout les actrices jouent extrêmement bien (big up pour Summer Bishil)

à lire aussi

Articles similaires

# Critique ciné
Trance de Danny Boyle
# Critique Ciné
Inception – IMAX