# Critique BD

Une semaine sur deux de Pacco

Pacco revient avec de nouvelles histoires autobiographiques sur sa vie de famille avec sa fille terrible: Maé chez Fluide Glacial! Pacco est un papa dessinateur plein de tendresse pour son petit monstre qu’il garde une semaine sur deux.

Une BD autobiographique

Maé est une petite fille de 6 ans avec un caractère déjà bien affirmé. Elle a la langue bien pendue et un gout indéniable pour les bêtises, Spiderman et les pistolets à fléchettes… bref tout pour permettre à son papa de la hisser au rand d’héroïne de bande dessinée!

Le style de la BD est le même que chez Margaux Motin dans J’aurais adoré être ethnologue et La théorie de la contorsion: pas de cases mais des bulles et des histoires de la vie de tous les jours avec toujours beaucoup d’humour et de tendresse. Chaque page raconte une scène différente mais finalement la BD peut être engloutie dans son intégralité d’une traite puisqu’il y a une continuité entre toutes les tranches de vie.

Une BD pour les parents?

Oui alors évidemment on peut se poser la question, est ce qu’[amazon_link id= »2352071704″ target= »_blank » container= » » container_class= » » ]Une semaine sur deux[/amazon_link] est une BD faite pour les parents d’enfants… la réponse est oui sans aucun doute. La BD s’adresse majoritairement aux parents qui comprendront surement toutes les subtilités de la vie de Maé.

Mais, ne nous y trompons pas, pour les autres la BD est quand même excellente, elle nous fera penser à nos petits cousins turbulents ou à notre sœur quand elle était petite…

Dans tous les cas, ces tranches de vie sont bien présentées et Pacco a de la chance que sa petite Maé n’ai pas l’air d’être prête à arrêter les bêtises!!

à suivre

Commentaires