# Coup de gueule

EasyBus

Petit coup de gueule concernant la société EasyBus.

Avec @praska nous avons décidé de prendre l’avion pour aller à Londres il y a quelques temps. Pourquoi l’avion? Moins cher que le train (enfin ça c’est en théorie). Nous avons pris un billet A/R Paris-Londres pour seulement 60 €. L’avion a atterri à l’aéroport de Luton, nous avons donc pris 1 billet de bus A/R avec la compagnie EasyBus de Luton à Londres.Pour l’aller, rien à redire, par contre sur le retour….

 

L’avion partant à 15h25, nous avions réservé notre place dans le bus pour un départ à 13h10. Pour info, pour cet  horaire, le trajet dure 50 minutes. En théorie donc on aurait du arriver à 14h00 à l’aéroport, mais ça c’est en théorie…

Oui, parce-que c’est là que les ennuis commencent. Le bus a quelques problèmes pour avancer: du 40km/h sur l’autoroute, ce n’est pas un petit problème, mais si ce n’était que ça ! Le bus s’est arrêté une demi-douzaine de fois sur la bande d’arrêt d’urgence pour redémarrer manuellement le moteur. Pendant ce temps, l’heure tourne…

Et le EasyBus de l’heure suivante nous rattrape, et nous suit en mettant ses warnings . Il nous suit sur une bonne partie du trajet (toujours à 40km/h). Et là, décision prise par le conducteur de nous transférer vers l’autre bus. Nous voilà donc tous sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute avec nos sacs, pour faire l’échange. Je n’ai pas besoin de vous préciser à quel point c’était risqué. Bref, le bus repart, et quelques minutes plus tard, nous voila enfin arrivé à l’aéroport ! Mais quelle heure est-il ? 15h00 ! 25 minutes avant le départ de l’avion. Le bus a pris une heure de retard !! Le check-in est fermé. C’est foutu !  Ok relativisons, on prendra le prochain sans problème, et on aura droit à de plates excuses.

Nous voila parti en direction du comptoir de Easy Jet et leur demandant comment ils comptaient se debrouiller pour nous faire partir.  » Et bien vous prenez celui de 19h, et vous payez »!! Alors ok, calmons nous, ils nous font rater notre avion, et en plus de ça on doit payer ! Ah mais non, nous dit l’hotesse, EasyJet n’a rien a voir avec EasyBus. Ce n’est donc pas leur responsabilité. Aie aie aie, autant vous dire que là , c’était l’apothéose. Nous n’étions pas seuls, une quizaine de personnes etait dans notre cas, et on a tous payés, bien oui on avait pas le choix. Et combien ? 60€ ! Ils appellent ça un « frais de rescousse« . Moi j’appelle ça « Nous la mettre bien profond ».   C’etait le prix du billet A/R.

Bon EasyJet peut rien faire pour nous, allons au comptoir EasyBus. De toute manière, il nous reste 4h à tuer. Allons gueuler!  Au comptoir , un gars, qui paye pas de mine. On lui explique , il dit qu’il etait pas au courant du problème du bus (ca communique pas des masses, on dirait). Il nous dit qu’on peut envoyer un mail pour se plaindre mais qu’il peut rien faire de plus. Il nous dit aussi qu’on nous répondera qu’ils sont pas responsables car il fallait qu’on soit à l’aéroport 2h avant le vol. Le bus qu’on a pris nous faisait arrivé 1h30 avant. Malgré le fait qu’on leur souligne, que c’est uniquement une recommendation , et non une obligation, et que le retard est entièrement du a un dysfonctionnement de leur matériel, ils ont continuer à tenir le même discours après plusieurs échanges de mail.

EasyBus ne compte pas nous rembourser l’avion qu’on a du repayer. N’a même pas proposé de nous rembourser le billet de bus. Ils se cache derrière ce règlement: » easyBus ne peut être tenu responsable des pertes, dommages, recours ou coûts encourus par vous du fait d’un délai quelconque des liaisons easyBus« . Sur quoi nous avons répondu en vain par une autre condition de leur réglement: « Notre responsabilité maximum envers vous en cas de pertes, dommages ou recours encourus par vous du fait d’une incapacité de notre part à vous transporter, de notre retard à vous transporter, d’une rupture de contrat visant à vous transporter, de notre négligence en rapport avec notre engagement à vous transporter ou de faits volontaires ou négligences ou omissions de nos responsables, employés, agents, représentants ou sous-traitants sera limitée à 1000£ par passager et par trajet. »

Le préjudice n’est pas énorme, mais laisser passer ça, c’est les autoriser à continuer à faire ce qu’ils veulent. Affaire à suivre donc…

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires

# Vie de Globetrotter
Comment rien voir à Tokyo ?
# Vie de Globetrotter
Cardiff, pays de Galles
# Team V2G
Top et flop 2012