# Xbox 360

Forza Motorsport 4 : pack Pirelli

Ce test m’aura beaucoup coûté. Parce que vois-tu, cher ami lecteur, là, je rentre du ski. Et au ski, je me suis pété la gueule. Et en me pétant la gueule, je me suis fait un entorse au pouce droit. Le pouce du joueur. Va jouer à la Xbox sans pouce droit, tiens.

Fanatec to the rescue !

Bon, ça va, je suis super bien équipé, entre le playseat du BarGaming dans lequel tu t’es peut-être toi-même déjà assis ami lecteur et l’ensemble volant-pédalier CSR Fanatec que ML stocke chez moi le temps d’acheter son château dans le 78, j’ai quand même réussi à jouer un peu à Forza. Juste le temps de tester ce pack du mois de mars sponsorisé par Pirelli.

Allez, hop, une petite liste : 2011 Aston Martin V12 Zagato (Villa d’Este), 1971 Ferrari #2 Ferrari Automobili 312 P, 2012 Ultima GTR, 1969 Chevrolet Nova SS 396, 1995 BMW 850CSi, 1986 Alfa Romeo GTV-6, 1969 Chevrolet Corvair Monza, 2010 Renault Clio RS, 1966 Ford Country Squire (merci Xbox.com). Voilà pour le menu des réjouissances. Passons à la critique.

Bien mais pas top.

Les packs de voitures de Forza se suivent à un rythme effréné mais se ressemblent quand même parfois un peu trop. La recette est simple : une ou deux supercars, ici l’Aston et l’Ultima, une ou deux « oldies but goodies » en la personne de la Ferrari (un avion) et de l’Alfa (fort sympatoche), une star à la gloire passée comme la 850CSI, et des machins pour meubler, le reste donc.

Allez, je suis un peu vache sur ce coup, la Corvair Monza est quand même assez sympa à rouler. Mais le break Ford n’est rigolo que le temps d’une course et la Nova SS est juste une américaine pourrie de plus. Quant à la Clio… tout le monde aurait sans doute préféré une 205 GTI 1,9. Ou une Clio Williams.

BMW 850 CSI

L’avion et la savonnette.

L’avion, c’est la Ferrari. Un truc de dingue. Ca envoie du gros gros bois ce machin, et ça tient le pavé en plus ! Bon, les boudins arrière doivent faire la largeur de ma table de salon et la carrosserie entière n’est jamais qu’un gigantesque aileron en forme de pelle à tarte, mais nom de nom ce que ça avoine ! Même face à des protos plus récents, ça a du répondant. Une grosse surprise.

La savonnette, c’est l’Ultima GTR. Je m’attendais à quelque chose du niveau de la Radical SR8, il n’en est rien. Le train avant est mou et le train arrière pas assez subtil pour être facilement dosable à l’accélérateur. Ca avance, oui, mais ça manque de contrôle, de finition, de subtilité tout simplement. Précisément le domaine où la Radical impressionne le plus.

Note sur 10 7
Pour 560 MSPoints, voici un pack sans réelle saveur mais avec une bien belle surprise en la personne de la Ferrari 312 SP. Et bon, la 850CSI, mine de rien, c'est quand même un bel engin.
  • La 312 SP
  • La 850 CSI
  • L'Ultima GTR
  • Encore des ricaines inutiles

à suivre

Commentaires

2 réponses à “[Xbox 360] Forza Motorsport 4 : pack Pirelli”

  1. Pathien dit :

    Ha ce n’est pas le calendrier Pirelli en DLC 😀

  2. MasterLudo dit :

    1,6 millions de crédits la 312 SP ouch 😀

à lire aussi

Articles similaires

# Preview Wii et DS
Alice au pays des merveilles