# Web.2

Google+ : Pros & Cons

Comme la plupart des hipsters Web.2, j’ai testé google+ en long et en large depuis une grosse journée. En analysant chaque action, chaque nouveau contact, chaque invitation, en regardant l’intégration et l’utilisation que les autres en font. Et je sais que vous allez lire un avis ailleurs mais là vous aurez le mien aussi, pour faire votre avis, et puis je vais essayer de rester assez simple en présentant les avantages que j’y vois et les zones sombres…

What the fuck is G+ ?

Oui c’est le nouveau nom à la mode pour google+, G+, c’est classe et ça ne diffuse pas de film porno le premier samedi du mois. Thi cha. Plus sérieusement, pour vous qui êtes encore dans une grotte, c’est le nouveau réseau social « à la Facebook » de Google qui prend la voie de l’intégration du réseau dans le contenu mais je vais revenir dessus.

Pourquoi j’aime

  • C’est nouveau, oui car tout webgeek adore les nouveaux services, et puis la concurrence c’est le choix, et le choix c’est la liberté.
  • La nouvelle vision du partage, je m’explique : sur facebook, la relation est bidirectionnel (on est amis avec la personne (même si les filtres existent)), dans twitter, on nous suit et on peut choisir de ne pas suivre (on propose du contenu et n’importe qui le lit). Ici G+ décide d’aller vers une voie légérement différente : on partage du contenu avec des gens via des cercles, mais on peut regarder ce que fait les cercles « lointains » si eux décident d’être public. Un peu métaphysique à expliquer mais ça permet dans les faits de découvrir de nouvelles personnes, même si pour l’instant c’est pas le cas vu le coté geek du lancement.
  • Vidéo-Bulles : Une tuerie, un webex killer, plus besoin de skype, 10 personnes en visio en même temps. Sans aucun problème.
  • Les cercles permettent de savoir exactement ce qu’on décide de partager avec les gens, assez intuitif, on s’encercle de bonnes personnes dans les bons cercles, tout en sachant que les cercles lointains restent accessibles (métaphysique hein?)
  • L’intégration de G+ dans  les services Google, on a en permanence les notifications G+ sur Gmail par exemple, à terme on peut espérer la synchro avec Calendar voir Reader, du tout bon.
  • Les notifications très bien faites : pas besoin d’aller sur la page pour répondre aux commentaires, aux +1, etc…
  • Sparks qui risque de très bien marcher une fois la base d’utilisateurs importante!

Pourquoi C’est louche ?

  • Google indexe déjà tout, maintenant on lui donne notre réseau étendu.
  • Aucune application possible (pourtant moi j’aime bien l’idée)
  • Pas de DM (normal ça marche par mail en vrai)
  • Pas complétement trivial à utiliser, nouveau service oblige
  • « +1 » qu’il va falloir utiliser
  • Un réseau geek pour l’instant
  • Géolocalisation impossible à enlever (?!)
  • Elles sont où les applis iOS?

En conclusion, l’effet de mode est là mais je sens que ce service va marcher, Facebook sera grand public et G+ moins, je prie qu’on ai jamais de farmville dessus, que ça reste basé sur le partage pas sur le loisir, google n’est pas connu pour faire du loisir c’est déjà ça. Personnellement, j’attends rapidement une application mobile, en effet le constat est simple, sur facebook je reproduis mon twitter mais sur G+ non, j’interagis vraiment, sûrement parce que pour l’instant l’endroit est peuplé que de hipsters geeks. Les possibilités sont encore énorme mais le tout est assez flou, la limite entre le social et la curation est assez flou, dur à appréhender. Mais c’est pour ça que je pense que google a choisit la bonne voie, un mélange de twitter et de facebook en somme.

G+ = ‘Facebook-‘ + ‘Twitter’

Allez faire un tour sur la démo, et laissez moi vos mails si vous voulez que je vous invite  (sur mail, commentaire, dm, facebook), dans la limite des places disponibles hein et de mon temps aussi.

à suivre

Commentaires