# Vie de Gamer

PS VITA / PS3 Lone Survivor

lone survivor

Lone Survivor

Souvent, je me surprends à ne pas avoir loupé certains jeux, et des fois non, ou alors on m’a toujours dit de laisser sa chance au produit. Et bien malheureusement pour moi, ça n’a pas accroché avec Lone Survivor (oui je spoile directement mon résumé, mais ne part pas petit enfant… lis tout et après fais toi ton avis). Pourtant tout démarrait bien un jeu de Curve (stealth inc dont j’ai fais le test ou bien Thomas was alone) un peu de pixel car oui, j’aime le pixel ! Et un jeu catégorisé horreur.

28 jours plus tard

Tout a bien commencé, le jeu vous demande de vous mettre dans le noir et d’avoir des écouteurs pour être dans l’ambiance. Je me dis : « mettons de grosses chaussettes et planquons nous sous la couette pour vivre une histoire qui ne devrait pas me laisser un poil de sec ». Rajoutez à cela les très bonnes critiques du jeu, ni une ni deux, je pars sourire aux lèvres et angoisses dans le caleçon.

Chut… Ils pourraient nous trouver.

Tout commence en me réveillant dans une chambre seul avec un masque sur le visage, un peu comme on peut voir au 13h de Jean-Pierre Pernaud quand il nous montre des reportages sur les japonais qui ont peur des bactéries.  Je me réveille avec un mal de crâne, perdu et déboussolé, et je commence déjà par fouiller ma chambre, puis je vais dans ce couloir, j’ai faim… Je me regarde dans le miroir, j’ai une tête qui fait peur. Je continue de chercher dans cet appartement, j’ai vraiment faim … dans les toilettes je trouve des pilules, mais ce n’est pas ça qui va me permettre de me nourrir. Dans le frigo je trouve de la viande avariée, je pense qu’il est plus sage de la prendre avec ce qui traîne dehors. Allez ! Courage, il faut que je trouve de quoi manger. Je vais sortir de cet appartement. Sur le pas de la porte je les entends …. Ils sont là, tout proches, je les vois dans la pénombre, ils veulent me manger. Je vais déposer un bout de viande et me cacher dans ce recoin pour pouvoir passer. Mais le mieux serait une arme….

combien de fois irez vous vous coucher pour qu'il arrête de parler

combien de fois irez vous vous coucher pour qu’il arrête de parler

Résumé comme cela, le jeu donne envie. Malheureusement quelque chose ne prend pas. Le survival horror c’est comme un bon gâteau, il faut les bons ingrédients et les mélanger précisément. Pour ma part, pas une seule seconde je n’ai eu une angoisse ou un sursaut. J’ai entendu dire que ce jeu était comparé à Silent Hill, et je suis désolé, mais on en est très loin, même pour les créatures glauques.

Chuutt … Cache-toi … vite ! vite !

La seule chose de réellement glauque dans le jeu, c’est l’histoire : en fait on ne sait rien, on croise de temps en temps des personnages, suis-je dans la réalité, suis-je en fait malade mental, pendant tout le jeu on se pose des questions sans vraiment avoir de réponse. Parfois ça et là de drôles de scènes se passent sans savoir si cela est réel ou non.

ouuuuhhhh la borne s'est allumée toute seuleeeeee houuuuuu

ouuuuhhhh la borne s’est allumée toute seuleeeeee houuuuuu

L’autre chose bizarre de ce jeu est la soi-disant gestion du personnage. Pendant tout le jeu, il a faim, il veut dormir, il est pas bien … bouuuhouhouhouhou pauvre petit chou.. au début, on est gentil avec lui on le fait manger, dormir, pensant à un game over, et, très rapidement ça saoule les allez-retours pour dormir. Le gros problème pour moi, c’est de ne pas vraiment savoir ce que l’on doit faire. Fuir ? Trouver quelqu’un ? Le but du jeu, c’est quoi ? La survie ?

Le Best hier …

Parlons bestiaire : il est vraiment pauvre, 2 types de monstres (et 2 autres mais chuut) le classique marcheur qui vous course quand il vous voit et l’aveugle avec une bouche sur le ventre qui veux vous manger… oui ok la ça rappelle Silent Hill … difficiles à tuer pour le premier il faut compter au moins 5 balles (ou 3 si vous visez la tête) et pour le second entre 5 et 6 balles sans compter la petite surprise du chef …  Donc rapidement, vous devrez composer pour les éviter, avec soit de la viande avariée ou avec des fusées éclairantes. Le jeu se veut survival, et donc le mieux est de les éviter en se cachant dans des recoins, mais là aussi ça ralentit énormément le jeu et l’ambiance du jeu global ne s’y prête pas : on a plus envie de s’échapper et courir que d’avancer à tâton et de se cacher.

j'avoue qu'il à un petit air de silent hill la.... mais c'est tout

j’avoue qu’il à un petit air de silent hill la…. mais c’est tout

Le pixel m’a tuer

Le jeu est en pixel art, mais en gros pixel art. C’est absolument pas moche, plutôt joli même, le jeu a son style et son ambiance propre et le tout est assez cohérent. Après ce n’est pas parce que c’est du pixel que ça ne peut pas faire peur (je vous rappelle Clock Tower sur SNES ?). Vous, toi, enfin le héros ou plutôt la personne à laquelle vous vous identifiez avec son masque a l’air d’arborer un sourire diabolique. Sur les premiers screens du jeux que j’avais pu voir, je pensais bêtement que l’on incarnait un tueur psychopathe ; est-ce que l’effet était prémédité ? Globalement le jeu est plutôt joli sur la Vita (je ne l’ai pas testé sur PS3 mais apparemment le pixel agresse un peu l’œil), mais il faut savoir que la plupart du temps on se retrouve dans le noir ou la pénombre.

C’est pas le bruit d’une tronçonneuse ?

Coté son et ambiance sonore, ce n’est pas mal non plus. La musique d’intro vous met dans une ambiance inquiétante et on n’échappera pas aux sons des marcheurs à leur râle lointain permettant de les identifier. La musique dans l’ensemble fait plutôt bien ressortir le côté angoissant du jeu.

bon on ne vois pas grand chose mais ca reste joli

Bon, on ne voit pas grand chose, mais ça reste joli

Au final, je pense que ce qui fait le plus défaut au jeu, c’est son histoire : trop torturée, le fait de ne jamais savoir si tout est vrai ou si vous rêvez, avec une fin qui ne répond pas forcément précisément à toutes vos questions, est difficile à assimiler. Et ce qui m’a vraiment manqué dans Lone Survivor, ce sont des moments de vrai stress, avec une ou deux petites frayeurs, par exemple en allumant la torche dans une pièce noire voir apparaître quelque chose que l’on n’attendait pas. Le jeu est plutôt joli pour le style, l’ambiance sonore assez bonne, ne manquent vraiment que du stress et de l’angoisse. Il n’y a pas eu un seul moment où j’ai eu peur d’ouvrir une porte, d’allumer ma torche ou d’avancer dans un niveau et c’est bien dommage.

Note sur 10 6
J'ai hésité entre un 6 et un 7, mais c'est vraiment le scénario qui fera accrocher ou non le joueur, pour moi trop torturé et trop bizarre (pourtant j'ai aimé bioschock infinite), c'est dommage car le reste du jeu est plutôt cohérent, et sympa à jouer mais trop répétitif pour moi
  • assez joli dans l'ensemble en tout cas le jeu est cohérent par rapport a lui même
  • un synopsis qui donne envie ....
  • ... mais qui au final déçoit par un scénario trop bizarre
  • le bestiaire un peu ridicule.
  • le résumé des actions en fin de jeu, ou l'on comprends que certaines actions servent (surement) à débloquer les autres fins.

à suivre

  • Article précédent
  • # Vie de Ciné
  • Elysium

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# La Vidéo du Dimanche
Récupération d’énergie par GE