Vie de Série TV

The Good Place, une série surprenante.

The good Place est une série Netflix, elle est passée un peu entre les mailles du filet pourtant c’est une série de MICHAEL SCHUR, ah vous connaissez pas ? C’est juste le mec derrière Parks and Recreations, The office (US), Brooklyn 99 et Black Mirror. Voilà, ça calme comme CV non ?  Donc c’est une série qui vaut la peine d’être vue parce qu’elle est quelque part plus complexe qu’on pourrait le croire.

The Good place

Disclaimer : Dispo sur Netflix 

Le pitch est simple, après la mort on arrive là. « The Good Place », un endroit parfait où les gens, qui se sont bien conduits pendant leur vie, vont passer leur seconde vie. Le paradis en somme, mais très vite on nous dit de pas penser comme ça, qu’il y a pas de notion de religion dans The Good Place, que les gens qui ont eu assez de point dans leur vie pour y être. Tout simplement. Le problème, c’est que notre héroïne n’est pas du tout quelqu’un de bien, elle est au « good place » par erreur et elle va tout faire pour y rester.

Étonnamment, le pitch n’est pas le plus fou, on se base sur le concept de l’imposteur, mais c’est cette simplicité qui fait que la série prend. The good place est un cauchemar quand on aime les trucs vivants, c’est littéralement un monde parfait et notre héroïne est une humaine normale, elle ne s’y sent pas bien mais bon l’enfer, qui a envie d’y aller ? Pour rester au paradis, elle image tout plein de trucs, dont une amitié avec un professeur d’éthique. De ce duo va naître une énergie qui n’est pas seulement évidente, au début on est sur des choses assez classiques. Et au fur et à mesure, on touche des sujets vraiment intéressants, de la philosophie avec une touche d’humour, presque.

C’est ça que j’aime beaucoup, peut-être aussi que je m’identifie au mec qui aime bien réfléchir un peu trop sur les choses. La série arrive toujours à garder un ton assez fou, loufoque, tout en donnant des clés aux gens qui veulent aller plus loin. Le scénario lui aussi est une invitation à la réflexion et je vous assure que j’ai ce sentiment étrange, dès le début, j’ai eu des doutes sur la portée et la volonté de la série. Son intention.

On comprend quand on a fini et qu’on recommence, cette série n’est pas simplement une comédie, c’est un essai presque philosophique (sans être chiant). Kristen Bell est la pièce centrale de The Good Place et elle assure, ça fait du bien de la revoir dans un rôle à sa mesure.
Il y a deux saisons sur Netflix, et en ce moment la seconde est diffusée semaine par semaine.

 

The Good Place est une série qui va te surprendre, une petite pépite qu'on a pas vu venir mais qui est bien plus intéressante qu'une simple comédie ! Gros coup de coeur
  • Le casting
  • Les sujets
  • Le ton surjoué mais maîtrisé
  • Janet
  • Y'en a mais j'ai pas envie de les dire
  • Teujip

    très bonne série. Il ne faut pas oublier le talent des seconds roles, qui assistent parfaitement Kristen Bell.

Epingler sur Pinterest

Partager