# Vie de Série

Preacher, le prosélytisme par la violence

J’ai jamais vraiment compris les gens qui regardent des séries pour se vider la tête, je comprends par contre ceux qui ont des plaisirs coupables, le mien c’est Supernatural, une série vraiment pas terrible mais que je suis depuis des années. Preacher, c’est pas du tout ça, Preacher c’est une série ultra-violente, atypique . Elle a l’ADN de que j’aime dans le cinéma alternatif, le cinéma Tarentino,c’est beau et violent, ça raconte les choses d’une façon ultra brutal et ça me plaît beaucoup !

PREACHER

C’est l’histoire d’un « preacher » , un révérend , Jesse Custer. Fils de révérend, il a la foi et essaie de faire le bien . Pas facile , dans une petite ville perdue dans le désert, pleine de redneck et de gens violents.  Un jour, Jesse reçoit un don, le don de la Parole. Ils peut influencer les gens et les forcer à faire ce qu’il veut, un peu comme Kilgrave dans Jessica Jones.   A partir de là, sa vie va prendre une tournure méta-physique , tout en étant réellement glauque. Ah oui son meilleur ami est un vampire et son amie est une braqueuse d’élite.

Il y a un air de Banshee dans cette série, c’est le genre de série avec une atmosphère et une photographie maîtrisées. Résolument Pulp, un petit gout de sable dans la bouche, une ambiance moite, comme cet été 2018. On se sent mal à l’aise. Chaque plan montre un peu la noirceur et la violence de l’univers de Preacher, même notre héros n’est pas clean, loin de là, il est pas du tout un enfant de chœur, c’est d’ailleurs cette dualité qui est le pilier de la série. Preacher est pas un mec cool, pas un mauvais gars non plus, c’est juste un mec qui croit en Dieu et qui veut répandre sa foi, il le fait comme il peut, même sans son pouvoir , on comprends que son passé n’était pas celui d’un révérend.

Le meilleur ami vampire est utilisé à contre emploi, comme représentant de l’humanité. Il dois tuer pour vivre, mais il arrive à rester humain, un rôle parfais pour Joseph Gilgun , notre misfit préféré.La série est plein de contradiction dans ce style, le policier qui essaie d’être gentil mais qui est un enfoiré comme les autres, le monstre du coin au grand coeur, dont on ne comprends pas toutes les actions. La saison 2 va encore plus loin dans cette recherche de sens.

Preacher , c’est finalement des gens qui essaient de trouver du sens à leur vie, dans un univers pulp , résolument inspiré du comic Preacher. La série nous montre le meilleur et le pire de l’humanité américaine, de la religion, du port d’arme, de la violence des clichés, c’est un bol d’air faisandée qu’on respire avec plaisir. La série gardant constamment le cap sur ce qui peut nous gêner, cette limite entre le bien et le mal qui semble finalement ne pas exister.

Série dispo sur Amazon Prime 2 premières saisons et OCSTV 3éme saison

Preacher n'est pas la meilleure série du monde , elle est la série que tu regardes en souriant, elle essaie de proposer autre chose, c'est parfois maitrisé , parfois un peu moins. L'héritage du comics se voit pas mal, mais c'est une adaptation qui arrive à proposer une autre voie. C'est ultra violent, la religion est malmené, les américains aussi. C'est jouissif et cathartique.
  • L'atmosphère, la photo
  • La prise de risque constante
  • Les seconds rôles <3
  • Vraiment gore , parfois gratuit
  • La narration parfois étrange
  • Le Preacher manque un peu de charisme je trouve

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires

# Découverte série
The Knick