# hips

Rhum Damoiseau

3 semaines. C’est le temps qu’il m’a fallu pour m’en remettre. Faut dire qu’ils étaient bons, leurs cocktails. Merci Monsieur Damoiseau pour cette dégustation avec modération… ou pas.

A l’occasion des 70 ans de l’acquisition de la distillerie par Roger Damoiseau, nous avons donc été conviés à venir découvrir la gamme des rhums Damoiseau lors d’une soirée organisée dans un des salons de réception du parc des Expositions de Paris Porte de Versailles.
Sur place, outre la foule des badauds se pressant contre les bars, on pouvait croiser quelques people dont Mr Castaldi père et un Mickael Vandetta tellement bronzé qu’on aurait pu le confondre avec une bouteille de rhum vieux.
Rhum vieux qu’on s’empresse de goûter en ti punch, un fond de sirop de sucre de canne et un mini-zeste de citron vert dans un verre aux couleurs de Damoiseau. Le rhum vieux Damoiseau est très parfumé, très boisé. Il possède une force que le sucre de canne peine à adoucir. Je dois cependant lui reconnaitre, moi qui ne suis pas un grand fan de rhum par ailleurs, une certaine subtilité et surtout, du goût. Il ne se contente pas de vous brûler la gorge, il vous titille les papilles.

Vient ensuite une douceur, un cocktail à base de rhum blanc et de framboises fraîches écrasées sous un lit de glace pilée. Rafraichissant, étonnant, le rhum blanc beaucoup plus doux que son vieil ainé se fait discret entre deux grains de framboise. Pour se faire une meilleure idée du rhum blanc sans qu’il soit perturbé par cette débauche de fruit frais, on enchaine par un nouveau ti punch, qui confirmera cette impression de douceur extrême. Le rhum blanc est définitivement plus accessible que le rhum vieux pour qui n’a pas encore le palais entrainé.

Pour finir d’étancher notre soif, un planteur particulièrement sucré nous fera définitivement oublier la musique traditionnelle guadeloupéenne qu’un petit groupe interprète pourtant depuis le début de la soirée.

Je remercie également la RATP pour le tram T3 qui passe juste devant le parc des expos, j’aurais eu du mal à rentrer en Vélib’.

Accessible aux palais néophytes comme aux amateurs éclairés, les rhums Damoiseau savent se décliner pour tous les goûts. A consommer avec... qui vous voulez, en fait, on n'est pas la police du bon goût.
  • Le rhum blanc très doux
  • Le rhum vieux très parfumé
  • Le cocktail aux framboises très rafraichissant
  • Les 12 grammes dans chaque bras

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires

# Alcools et cocktails
Pernod lance le 51 Glacial
# Alcools & Cocktails
Whisky live 2011