# Preview

Assassin’s Creed : BrotherHood


Oui j’ai joué à Assassin’s Creed : Brotherhood, j’avais aimé AC2 et c’est avec plaisir que j’ai retrouvé Ezio !

Histoire

Alors le jeu est compliqué niveau histoire, non je déconne, ça reprends exactement à la fin du 2éme jeu, on se retrouve au même endroit et on doit fuir de cet endroit (non je ne spoile pas pour les rares qui ont pas fini le jeu). On va voir que tout n’est pas réglé dans l’univers d’Ezio et que l’histoire va lui faire payer ses actions. En gros, il va avoir besoin d’aide et pour ça il va monter une fraternité, pas tout de suite hein, au début le jeu est assez proche des opus précédents. MAIS MAIS on a quelques surprises qui vont vraiment plaisir, enfin Desmond sert à quelque chose, et on pourra enfin jouer avec le couple du présent, on peut pas s’empêcher de penser à l’univers Ubisoft à la « Prince Of Persia », du bon.

Et le jeu ?

Brotherhood? pas tout de suite comme je vous l’ai dit. Au début on se retrouve dans une sorte d’assassin’s creed 2 boosté, Ezio est déjà assez puissant et déjà blindé d’arme, c’est un plaisir d’ailleurs de l’avoir en mode « Altaïr » dès le début.

A partir d’un moment, on découvre la partie « gestion » de AC:B, il faut sauver des gens, les former et les gérer ! Ils deviennent des armes, vous pouvez les envoyer en mission pour qu’il gagne de l’expérience, les appeler à l’aide pour prendre des tours ou tuer un gros tas de gens, des assassins sont vraiment bon et sont d’une véritable aide et il le faut car Rome est peuplé d’agent ennemi qui veulent votre peau, votre « brotherhood » est vraiment une aide non négligeable. Pour le reste, c’est du gameplay classique, on a un AC beaucoup plus dense que les autres et les acquis des anciens jeux sont toujours là. Un jeu que j’ai aimé découvrir et je jouerai avec plaisir !

à suivre

  • Article précédent
  • # Preview
  • Kinect

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# Test Xbox360
Kinect Adventures
# Preview
Rocksmith