# Cinéma

OSS 117, Le Caire nid d’espions

OSS 117, Le Caire nid d’espions s’annonce comme une parodie des films d’espionnage des années 60 (entre autres les James Bond). Très bien rendu, un Jean Dujardin au mieux de sa forme et un scénario qui tient la route ; on passe finalement un bon moment de rigolade.

L’action se déroule en 1955 au Caire. Truffé d’espions, l’Egypte attire les convoitises des américains, anglais, russes, extremistes et l’ancien roi. Pour mettre un peu d’ordre dans tout ça et « régler le problème du proche-orient« , René Cotty, président de la France, envoie son meilleur agent : OSS 117.

Jean Dujardin joue le rôle d’un agent secret français extrêmement doué dans son travail mais qui se révèle être homophobe, raciste et complètement inculte sur tout ce qui ne le concerne pas. Cependant, le film n’est surtout pas à prendre au premier degré. Loin de là.
Il se présente comme une parodie loufoque des James Bond & Co. On notera une certaine ressemblance physique entre Dujardin et Sean Connery. Voulant garder les traits de caractère des anciens films d’espionnage, le réalisateur a choisi de garder les même technique de tournage (utilisation du technicolor, des arrière-plan projeté dans les scènes avec voiture) et d’interprétation des rôles. Dujardin garde toutes les mimiques autrefois utilisé mais que l’on trouverait aujourd’hui ridicule dans un film. Mais c’est bien ce ridicule qui nous fait rire!

Un film bien sympathique à aller voir si et seulement si vous avez déjà vu quelques réferences sur les films d’espionnage des années 50/60 (Sans ça, certains plans/scènes paraitront sans goût et pas drôle). Et aussi garder à l’esprit que ce film est à voir au second degré et qu’il n’a rien d’homophobe ou raciste.

Jeremy : 15/20
Pras : 12.5/20
Nag : 12/20

Sandrine:12/20 (pour la mandoline)
Balti : 15/20
Max : 117/20
Lunette et costard, le style !

Etre un agent secret, c’est aussi savoir et aimer se battre

Etre français, c’est aussi aimer son président : René Cotty

Tenir un pistolet c’est tout un art

Dujardin chante en arabe



Liens externes

à suivre

Commentaires

5 réponses à “OSS 117, Le Caire nid d’espions”

  1. Pras dit :
    N’ayant pas vu tous les films d’espionnage avant la chute du mur de berlin, je n’ai pas tout compris !
    Enfin si , on voit bien qu’il joue sur une caricature de ces films, on voit qu’il le fait bien , les dialogues et les "actions" des personnages sont d’ un autre temps, forcant alors l’humour !

    Moi je trouve ça un peu poussif , c’est drôle oui, mais il faut faire l’effort de trouvé ça drôle ..
    Peut etre un peu confus mais j’espére que vous comprenez ce que je dis ….

    Sinon Dujardin est fantastique, le moment où il chante restera dans les annales !
    L’ humour absurde-noire est présent , mais trop "soft" pour moi , d’ailleurs j’ai été le seul à rire sur son homophobie ( rire tout seul dans une salle ca laisse des marques )

    Bof mais sympatoche, Peut etre ai je mal vu le film  ?

  2. nag dit :

    assez drole mais pas hillarant j’ai passé un bon moment! note : 12/20

  3. Pras dit :

    pas très drôle, mais j ‘ai bien aimé le passage avec la mandoline!

  4. Balti dit :

    Première Partie un peu longue, sinon d’accord avec Jérémy.

    15/20

  5. Max dit :

    Sous couvert d’humour on peut dire la vérité! Bravo Jean Dujardin, ils ont pas compris que c’était sérieux! Les tapettes et les indigènes s’en prennent plein la gueule, ah c’était le bon temps…
    Aller hop 117/20

à lire aussi

Articles similaires

# Cinéma
HellPhone
# Critique Ciné
Les Misérables