# Cinéma

Ma douloureuse découverte de Dragon Ball Evolution

Tout a commencé lors d’un petit twitt un peu innocent, je ne sais plus vraiment comment ça c’est passé, une discussion entre Ravana, Chandleyr et moi. Un truc innocent comme d’habitude, on parlait du fait qu’on était relativement voisin et qu’il fallait qu’on se mate un truc comme ça pour déconner, ils ont décidé que ça serait DBE, moi inconsciemment j’ai dit oui, je ne savais pas… En fait si, je savais. Ce film a une aura de grosse daube autour de lui mais j’étais vraiment curieux de constater l’ampleur des dégâts.

Dragon Ball Evolution

1293240bg-content-jpg.jpg

Je ne suis pas dupe, toutes les critiques, les avis, les retours et tout ce qu’on a dit sur ce film fait de ce DBE, une curiosité certaine, les merdes ça m’attire !

Alors par où commencer ? Par les acteurs allez non par le début? Allez oui rigolons un peu. D’abord, je découvre ce fameux San Goku, outch, c’est un gamin, bon ok ça reprend Dragon Ball, alors pourquoi pas. En plus, il a l’air d’être bon acteur, non je déconne, on dirait qu’il est vraiment sorti de la pub Vivelle Dop fixation béton, si si regardez bien !

Étonnant non ? Après, Ravana me dit que le vieux est San Gohan, bon là ça va, c’est un vieux chinois, facile. San Goku va à l’école, Gni ? il est malmené mais a promis de jamais se battre, gni ?, il se fait taper par des gens et ne réponds pas, mmmm ça me rappelle quelque chose, ah oui tous les films d’ado raté ! Ah tiens la meuf canon à un faible pour lui, tiens on me chuchote que c’est Chi Chi, bon soit, encore pourquoi pas.

dbe_04.jpg

Et là on voit PICCOLO, Holy shit, mais c’est quoi ce truc là ? Un Namek ? mais mais mais c’est SPIKE en VERT ! Head shot, j’ai le souffle coupé ! Chandleyr me réanime mais la scène de combat de San Goku me recoupe le souffle, il arrive à battre des gosses sans les toucher, classe. Et puis après ça commence, il rencontre Bulma (qui est à vrai dire attirante mais la perruque bleue/vert classe doit coûter trop cher), cours un peu partout à la recherche des boules, d’ailleurs le temps passe étrangement, on rencontre un travelo, ah Ravana me dit que c’est Yamcha, carrément, Yamcha le séducteur est ici un asiatique avec du rouge à lèvre, gominé et une mèche blonde, sexy hein ?

dbe_02.jpg

Bon après, on sait pas trop comment on arrive à la fin, on découvre que San Goku est en fait un loup garou, WTF ? que c’est lui le méchant, mais bon grâce au conseil de San Gohan il arrive à reprendre forme humaine, petite dédicace au monteur qui a compris que réutiliser la métamorphose à l’envers permets de gagner un peu d’argent !

dbe.jpgA la fin, San Goku nous donne le pire kaméhaméa de l’histoire, une sorte de coup de poing en feu qui tue Piccolo. Pour finir, on retiendra le petit serpent qui ressuscite Tortue géniale, que je n’ai pas du tout trouvé pervers.

Ah tiens mais il manquerai pas un chauve, du genre meilleur ami de San Goku ? Bon on n’est pas à ça près ! Ce film est culte c’est sûr, je me le prendrai en BR, pour me rappeler quand je serai vieux que le cinéma a tué mon héros préféré, j’expliquerai à mes gosses comment même des grands peuvent vendre leur âme pour payer leur piscine et leur impôts, bel exemple.

dbe_03.jpg

Merci à Ravana, Chandleyr et Consoblog pour cette soirée qui m’a rappelé pourquoi j’aime les navets … car ça me choque et ça me coupe le souffle et surtout ça devient culte ! SI vous voulez retrouvez notre live-twiite c’est là !

J’ai décidé de leur rendre la pareil avec des films de mon crû du genre ( Dirty Shame ou Godzilla Final wars) , mais si vous en avez d’autres dites moi, que je leur inflige aussi un headshot !

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires

# Critique Ciné
L’assaut
# Cinéma
Trois enterrements