# Cinéma

Dikkenek

LE dikkenek belge, un donneur de leçon à cinq balles, un moralisateur, un tombeur de minettes, bref une grande gueule intégrale, coiffé comme un peigne…
 

Encore une claque !
Critique mitigée de la presse pourtant ….

ET voila encore un film hors du commun, un casting extra ordinaire , il manquerai plus que Poelvorde !

Le film? un acide trip aux frites ! Ca part dans tout les sens , le second plan est tres important !
Le réalisateur est formidable, les scénes sont extraodinaires de profondeurs, chaque image est un florilége d’évenement …

Un bernie ? Nan pas exactement , ici c’est la richesse du casting qui déforme ce film, chaque personnage aurait pu être un film à lui tout seul !
Le boucher pervers, les petites nymphettes, le dikkenek !, le romatique moche, la prof qui aime la schoumph ( extraordinaire marion cotillard ! ), le mec qui se fait tabasser tout le temps , etc.

 
L’histoire ? pourquoi faire ? comprenez bien , l’histoire n’est pas nul , elle est même plutôt amusante et étonnante mais c’est avant tout le rhytme du film qui retient ….

J’adore me prendre une claque de cyniqme , d’acide trip aux frites, un réveil aux marteau piqueurs , de l’humour noir , malsain , en dessous de la ceinture ….

ET ce film est un mélange réussi , souvent des bons aliments ne font pas la recette mais la … , le mélange est fabuleux ….
 
Si vous aimez Bernie, Enfermés Dehors, C’est arrivé pres de chez vous , Big Lebowski … vous allez aimer Dikkenek, sans arrivés à la hauteur des ces chefs d’oeuvre , ce film est rends hommage à un type d’humour qui n’est pas vraiment à la mode …

Allez Hop Dikkenek !

Pras : 15/20
Jeremy : 15/20

à suivre

Commentaires

Une réponse à “Dikkenek”

  1. Jeremy dit :

    Pareil que comme il a dit le monsieur au-dessus

    Humour noir/gras et orienté .. humm.. enfin par là quoi, et une histoire qui ‘na pas vraiment de sens mais qui permet de partir un peu n’importe comment dans un délire énorme. L’accent belge en rajoute en plus une couche, manquerais plus qu’une ou deux blagues sur les belges.

    Et pras, schoumph –> ca passe mieux écrit comme ça : Schnouf …

    « Et la schnouf c’est un … fléau ! Mais c’est vrai qu’avec un peu de téquila on peut passer un bon moment… »

    Note : 15/20

à lire aussi

Articles similaires

# Cinéma
Chicken Little
# Cinéma
Nos jours heureux
# Critique Ciné
Inception – IMAX