# Critique Spectacle

Jarocho — Il était une fois le Mexique

14353058933667_photo_hd_23996Jarocho est un spectacle proposé par le Théâtre Mogador dans lequel on découvre une troupe de 30 danseurs et d’une dizaine de musiciens qui nous font prendre un vol direct pour le Mexique. Au programme des réjouissances : danses variées, claquettes, musique live… et une folle envie de soleil et de tequila en sortant de la salle ! Attention tout de même, la troupe ne reste pas longtemps sur Paris et le spectacle se termine le 13 juillet.

Le rythme de Veracruz

Le « son Jarocho » c’est la musique traditionnelle de Veracruz au Mexique et c’est toute cette tradition qui est interprétée dans ce spectacle.

Les 2 heures de show sont rythmées par l’orchestre de 7 musiciens et 2 chanteurs situé en arrière-plan de la scène et qui est caché par un rideau au début du spectacle. On se demande alors d’où vient la musique ! Les instruments sont variés avec un mélange traditionnel et contemporain.

Et sur la scène, la danse est assurée par une grande troupe mixte avec une grosse partie de claquettes, des danses traditionnelles pour lesquelles les danseurs portent des costumes traditionnels blancs avec de très grandes robes pour les femmes qu’elles manient avec grâce et aussi certaines danses un peu plus modernes.

Baile_jarocho_2

Jarocho c’est une musique parfois joyeuse, festive et parfois mélancolique ou langoureuse. C’est un savoureux mélange de tambours africains, de rythmes cubains, de flamenco avec un soupçon de danse classique, de salsa ou encore de rythme afro-caribéens.

Les différents tableaux du spectacles sont introduits par une voix off, en espagnol sous titré français, avec des textes très poétiques qui mettent dans l’ambiance des thèmes abordés : la séduction, la passion, la joie de vivre sous le soleil…

Un super spectacle

Je vous ai effectivement dit que les claquettes étaient très présentes dans le spectacle et certaines scènes font effectivement parfois penser aux danses traditionnelles irlandaises mais quoi de plus naturel finalement puisque Jarocho a été mis en scène par Richard O’Neal, membre de l’équipe de création de Riverdance !

Jarocho 2

Mais non, qu’on ne s’y trompe pas Jarocho n’est pas une version mexicaine des danses celtiques. Non, Jarocho c’est vraiment un mélange des genres qui témoigne de toutes les influences extérieures sur la musique et la danse de Veracruz et du coup on sent fortement les affluences hispaniques ou cubaines mais le mélange reste unique ! Jarocho c’est une musique parfois joyeuse, festive et parfois mélancolique ou langoureuse. C’est un savoureux mélange de tambours africains, de rythmes cubains, de flamenco avec un soupçon de danse classique, de salsa ou encore de rythme afro-caribéens.

Jarocho 10

Donc finalement, on sort du spectacle totalement ravi ! Les 2 heures passent trop vite et on comprend bien pourquoi ce spectacle a déjà séduit 3 millions de spectateurs à travers le monde !

J’ai tout simplement adoré et je vous conseille vivement d’aller en profiter !

Note sur 10 8
Jarocho est un superbe spectacle qui nous transporte tout droit au Mexique avec des musiques entrainantes et des danses splendides ! Une première en France à voir absolument !
  • Les costumes
  • Les danses
  • La musique et les chants
  • Un beau voyage
  • La danse avec les bouteilles !!!
  • La musique qui couvraient parfois trop les claquettes

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# Critique Ciné
Les Misérables
# Montre connectée
La Fossil Q Founder