# Critique Roman

Watership Down — Richard Adams

Paru le 15 septembre aux éditions Monsieur Toussaint Louverture, Watership Down n’est pourtant pas un nouveau roman, loin de là. C’est en 1976 que ce livre pas comme les autres est édité en France mais sans connaitre le même succès qu’au-delà de nos frontières. À l’étranger, ce livre rencontre un succès immédiat et, traduit en plus de 25 langues, il s’est vendu à ce jour à plus de 50 millions d’exemplaires.

Watership Down c’est un roman, plusieurs fois récompensé, classé dans les 100 meilleurs livres de la BBC en 2003 et qui fait parti des 25 livres les plus vendus de tous les temps.

Pas mal un comme teasing ? Ça donne envie ? Mais alors il parle de quoi ce livre si génial dont on n’a jamais entendu parlé ? De lapins. Oui oui, de lapins!

watership-down-toussaint-louvertureDes lapins

Fyveer est un lapin, un lapin un peu chétif qui vit dans une garenne prospère. Oui, mais Fyveer sent que quelque chose de terrible approche. Il fait part de son intuition à Hazel, son frère. Fyveer a toujours senti les bouleversements arriver, et là sans qu’il puisse en donner les détails, il le sait, il faut quitter la garenne d’urgence !

Les deux compères décident alors d’aller voir le Maître pour lui dire d’agir. Évidemment, celui-ci ne tient pas compte des élucubrations d’un lapin de seconde zone. Peu importe, Fyveer et Hazel réunissent ceux qui le souhaitent et font une chose impensable : ils se séparent du groupe, quittent leurs foyer et partent à l’aventure pour former une nouvelle colonie en sécurité, loin, sur la terre promise de Watership Down.

En traversant rivières et forêts, les lapins devront se surpasser pour affronter les dangers de toutes sortes qui se dresseront entre eux et un probable futur prospère !

Un roman étrangement génial

Dire que ce livre est un ovni dans le paysage littéraire est un doux euphémisme ! Un roman sur des lapins, on croirait presque lire le pitch d’une histoire illustrée pour enfants ! Et pourtant c’est bien en tant qu’adulte que je me suis délectée de cette histoire. Pourtant, je trouve assez difficile de raconter l’histoire en quelques lignes. Ce roman, c’est plus de 500 pages de lapins. Des lapins mignons, des vrais lapins, avec des émotions de lapins, pas des lapins humanisés comme le lapin d’Alice au Pays des Merveilles, non, des lapins pur jus !

Richard Adams, l’auteur, a réussi l’exploit de nous parler de lapins sans en faire des personnages enfantins. Ces lapins sont de vrais lapins avec des besoins, envies, vies qui correspondent à leur nature. Ils mangent, explorent, font des crottes, se font des frayeurs pour rien comme des lapins. Pourtant ils sont aussi des héros qui font face à des situations imprévues ; certains mourront, d’autres seront estropiés, mais ils avanceront coûte que coûte en faisant passer la colonie au dessus de tout !

En tant que lecteur, on peut être un peu déboussolé au commencement du roman par ces protagonistes inhabituels mais on s’y attache très vite et on piaffe d’impatience à chaque rebondissement de l’histoire pour connaitre la suite ! Mais en plus du suspense (oui parce qu’il y en a beaucoup), c’est aussi l’ambiance, le décor planté par l’auteur qui fait tout le charme de ce livre. Le décor est si bien fait, on se croirait presque dans un reportage animalier mais encore en mieux puisque ce serait un reportage animalier tourné par les lapins eux-mêmes !

En bref, si ce livre s’est vendu à plus de 50 millions d’exemplaires à travers le monde, c’est sans conteste pour son originalité, parce qu’il est inclassable, peut plaire à tous types de public mais surtout pour son côté totalement immersif. Un vrai chef d’oeuvre, une grande bouffée d’air frais, j’ai adoré !

Watership Down est un roman totalement inclassable. Un roman totalement immersif, une perle, une pépite, un livre unique, un livre sur des lapins ! Oui un livre sur des lapins ça peut faire peur à un adulte, et pourtant, on se surprend à aimer, à adorer, ce livre ! Ce roman c'est tout un monde, un monde inconnu que l'auteur nous invite à venir découvrir en suivant quelques lapins dans leur quête d'un foyer.
  • Des lapins, des vrais
  • Le suspense
  • L'ambiance et le décor
  • Des scènes de combat épiques
  • L'originalité
  • Immersif et addictif

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires

# La vidéo du dimanche
Noooooooooooo !
# Critique Spectacle
Sister Act