# Critique Roman

Carter contre le Diable – Glen David Gold

[amazon_link id= »237056010X » target= »_blank » container= » » container_class= » » ]Carter contre le Diable[/amazon_link] est le premier roman de l’écrivain américain Glen David Gold. Paru pour la première fois en France en 2002 chez Michel Lafon, ce roman est réédité cette année aux éditions Super 8 pour notre plus grand plaisir. L’histoire est une fiction basée sur la vie de l’illusionniste américain Charles Joseph Carter qui faisait fureur au début du 20ème siècle.

1920, San Francisco

cartercontrelediableCarter le grand est un magicien en vogue à San Francisco. Il est tellement connu et admiré que lors d’un spectacle, le président des États-Unis en personne, Warren G. Harding, vient assister à son spectacle. Carter invite le président à participer à l’un de ces plus stupéfiant numéro sur scène. C’est un triomphe indéniable, le public acclame une fois de plus le grand illusionniste.

Oui mais voilà, un peu plus tard dans la soirée, le président est retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel. Que s’est-il passé? Évidemment les services secrets et plus particulièrement l’agent Griffin suspectent immédiatement le magicien d’avoir joué un mauvais tour à Harding ayant entrainé sa mort.

Carter décide alors de se mettre un peu au vert afin d’échapper aux forces de l’ordre pour mener lui-même sa propre enquête.

Un thriller magique dans l’Amérique du début du 20ème

Si l’histoire commence en 1920 avec la mort du président, très vite l’auteur nous embarque au tout début du siècle pour un flashback nous entrainant dans l’enfance de Carter. Ainsi on découvre une Amérique peu connue tout en lisant les aventures du jeune Carter afin de comprendre comment ce fils de comptable est devenu Carter le grand, maître de la tromperie et de l’illusion.

Ainsi une grosse partie de la vie de ce magicien, ayant réellement existé nous est comptée. L’auteur s’est visiblement très bien documenté car on y est, on imagine sans peine cette famille bourgeoise vivant début 1900 et on comprend chaque petit détail de la vie de Carter qui l’a mené a devenir ce qu’il est lors de la disparition du président de la première pièce qu’il a fait disparaître, aux tour magistraux qu’il donne des années plus tard à base d’effets spéciaux hallucinants et de mise en scène.

Mais le plus génial dans ce roman de 800 pages, c’est le malin plaisir que prend l’auteur à nous perdre. Non, on ne devine rien de ce qu’il est réellement arrivé au président, on est bercé par les tours de magie comme si on était soi-même dans le public, on s’amuse à voir apparaître dans le récit des personnages connus comme Houdini et on s’amuse à lire la réaction de l’opinion publique lorsque la télévision fait ses premiers balbutiements mais à aucun moment on ne comprend ce qu’il en est vraiment de l’enquête, jusqu’au moment où l’auteur se décide à tout nous révéler.

Finalement c’est bien l’auteur, Glen David Gold, le grand magicien dans Carter contre le Diable!

Note sur 10 10
Carter le grand est un magicien reconnu en 1920. Lors d'une de ses représentations, le président des États-Unis vient participer au spectacle et c'est un triomphe mais quelques heures plus tard il est retrouvé mort. Entre enquête et magie, on est très vite pris dans l'histoire de ce thriller génial jusqu'au dénouement final qu'on ne voit même pas venir!
  • Le style de l'auteur
  • Le mélange de magie et de faits réels
  • La vie de Carter
  • L'Amérique début 1900

à suivre

Commentaires