# Critique Expo

Hussein Chalayan, récits de mode aux arts déco.

Aujourd’hui je vais vous parler mode. Si si! Mais pas de n’importe quel créateur. Je vais vous parler d’Hussein Chalayan, qui, depuis 17 ans, allie mode, architecture, design et technologie dans ses collections.

Chalayan c’est surtout fait connaître auprès du grand public avec des tenues faisant appel aux nouvelles technologies, au travers de robes se transformants via une télécommande a distance. Et ce sont ces modèles particulièrement que j’espérais pouvoir découvrir lors de la rétrospective organisée en son honneur aux arts décoratifs. Cependant, nous avons pus en profiter uniquement sur vidéo.

(Robes transformables à partir de 0:45, boobs inside)

Les inspirations du créateur sont puisées dans l’actualité, dans notre époque, et dans le passé, dans le monde qui nous entoure, le rapport au corps, au coté pratique des vêtements que l’on porte, a la religion, a l’identité, a l’isolement… Chaque collection est pleinement réfléchie.

Prenez par exemple la collection Blindscape (S/S 2005), Hussein Chalayan s’est bandé les yeux pour faire les premiers dessins des modèles, suite à un questionnement sur la façon dont on peut tenter de voir le monde a partir du point de vue des personnes aveugles.

Dans la collection Inertia (S/S 2009), le créateur a mis au cœur de la création le concept de vitesse, et comment celle-ci est aujourd’hui au cœur de nos vies.

Un exemple important des questionnement du créateurs sur la religion, les croyances et la notion d’identité apparaît dans la collection Between (S/S 1998). Tout au long du défilé, les mannequins apparaissent avec leurs visages masqués, pour terminer le défilé sur une série de mannequin vêtues de tchadors noirs de différentes longueurs.

Le problème lors de la visite de cette exposition est que si l’on ne s’arme pas du guide explicatif a disposition a l’entrée, il est très dur de comprendre la démarche du créateur, et on risque de retenir uniquement le coté froid et étrange de ses créations, s’éloignant au final énormément de la mode. Ses défilés relevant plus de la mise en scène et de l’art contemporain que d’un défilé classique.

En revanche, si vous pensez a bien vous munir de ce guide, il ne faut pas avoir peur de passer du temps devant chaque installation pour lire les gros paragraphes explicatifs, avant de se pencher sur les vidéos ou modèles mis en avant.

Le public de cette exposition est donc dur a définir, elle ne s’adresse pas particulièrement aux amatrices de mode, mais peut au contraire plaire aux personnes appréciant l’art conceptuel. Si vous avez moins de 26 ans, vous pouvez y aller sans risque, c’est gratuit. Cela reste très intéressant, ne serait-ce que pour regarder les vidéos des robes futuristes et transformables. En revanche, si vous ne pouvez profiter de cette réduction, les 9€ de droits d’entrée risquent de vous paraître cher payé si vous ne connaissez pas déjà un minimum le travail d’Hussein Chalayan.

Plus d’infos sur Hussein Chalayan ici

Plus d’infos sur l’exposition ici

Note sur 10 6
Expo interessante pour le travail hors du commain d'Hussine Chalayan, mais vous aurez besoin d'avoir du temps devant vous, et d'avoir le courage de lire le long guide d'explication pour comprendre la démarche du créateur.
  • L'univers hors norme du créateur
  • L'entrée gratuite pour les - 26 ans
  • Le guide a lire impérativement pour comprendre la logique des collections
  • Les robes transformables exposées uniquement au travers des vidéos.

à suivre

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

à lire aussi

Articles similaires

# Critique One Man Show
Kavanagh fait son coming-out