# Critique DVD

Wushu, une production Jackie Chan

wushu.jpgEt ça se voit pas ! Enfin, disons que la patte Jackie Chan est assez absente de ce film, enfin à mon humble avis 🙂 , j’ai reçu ce dvd et je me suis haté de le voir car ce film me donnait vraiment envie, des arts martiaux mais sans trop d’effets spéciaux, cool !

Synopsis

Deux garçons grandissent dans une école d’arts martiaux, ils créent un groupe d’ami appelé « le groupe au médaillé d’or » ; 10 ans plus tard la réalité et des kidnapping viennent troubler leur vie.

Un film sur les arts martiaux

Bon malgré le synopsis, ne vous attendez pas au film d’action de l’année. Les « combats  » sont rares, on retrouve par contre beaucoup de Wushu et de réalisme : on assiste à des démonstrations d’art martial époustouflante, les acteurs étant des réels pratiquants. Normal le Wushu veut dire « art martial » !

jackie_7fba2d9bf82cdf2e27daf3f3260f03e3.jpg

Le scénario ne sert pas vraiment à l’essence du film (paradoxal), on apprends plus comment la vie se déroule dans une école d’art martial de Wushu. Le réalisateur étant un ancien adepte, le producteur Jackie Chan et les acteurs de vrais artistes, le réalisme est assuré !

Par contre la réalisation est intéressante dans les premiers moments, mais devient vite lassante, c’est vraiment too much ! Et je ne parle pas du montage qui laisse des trous de narrations et des scènes inutiles, bref techniquement ce film est à la ramasse… mais si on le voit comme un film qui nous « montre » le Wushu alors il devient pertinent. Sammo Hung est le seul réel acteur du film et rehausse le niveau général qui je dois l’avouer et bien bas.

U2190P28T3D1897937F326DT20080130183607.JPG

Le DVD

Bon on est pas au niveau d’un BR hein, mais la PS3 est une perle de l’upscaling et ce film le montre encore, l’image est nette et profonde, les couleurs vives et l’immersion sonore intéressante. Toutefois, les bonus sont inexistants (making-of banal) et surtout les sous-titres sont mal gérés : pas de traduction des « textes » du film, on ne sait pas ce que lisent les acteurs, les endroits où il vont, bref sous-titrage tout pourri et je ne parle pas de la versions française à jeter.

En résumé :
Un film intéressant mais un techniquement à la ramasse du point de vu technique, on note surtout l’envie de faire découvrir le wushu
Le wushu mis en valeur dans tout les domaines
Les acteurs réalistes dans leur art
Sammo est très bon !
Les acteurs mauvais dans leur jeu
Réalisation et production vraiment pas à la hauteur des enjeux!
Scénario inutile
Note sur 10 :
5

En bonus dans la suite l’interview de Thomas Nguyen, membre de l’équipe de France, champion de Taolu et acteur dans Wushu.

Comment vous êtes-vous retrouvé acteur dans le film ?

Le réalisateur Anthony Seto cherchait un spécialiste de wushu pour faire une démonstration au Festival de Cannes en 2007. Ma prestation lui a plu. 3 mois plus tard, il m’a proposé de partir en chine pour tourner dans le film.

Est-ce votre première participation en tant qu’acteur ? Et Quelles impressions avez-vous gardé de ce tournage ?

C’est effectivement ma première expérience dans le monde du cinéma. C’était génial de se retrouver dans un film à pratiquer mon sport. J’ai beaucoup aimé l’ambiance du tournage, toute l’équipe a été très pro et j’ai apprécié l’expérience humaine de ces trois mois en chine.

En tant que spécialiste de Wushu, que pensez-vous du niveau des acteurs du film ?

Le niveau des combattants chinois est très relevé et j’ai été impressionné par les démonstrations d’armes solos (Taolu). La préparation des combats a été très minutieuse, nous nous sommes entrainés tous les jours pendant un mois avant de tester les chorégraphies et les enchainements. Etant un spécialiste de taolu, pour les besoins du film, j’ai du m’entrainer au sanda (sorte de boxe thaïe), que je pratique moins souvent.

Quel entrainement physique cela a-t-il nécessité ?

La phase de préparation physique a durée un mois, le tournage deux mois de plus. Nous avons suivi un entrainement intensif dans une vraie école de wushu avec des conditions climatiques assez dures. Chaque jour, nous alternions entrainement physique, cours de théâtre et répétitions de chorégraphie, le tout avec une rigueur et un professionnalisme propre au chinois.

à suivre

Commentaires