# Critique Ciné

The Karate Kid

En 1984, un film américain allait remporter un véritable carton au box office US: ce film, c’était Karate Kid (ou plutôt The Karate Kid au pays de l’Oncle Sam). Film d’arts martiaux à part entière, on suivait la quête initiatique d’un jeune garçon que rien ne prédisposait aux arts martiaux…

vdg-karate_kid_06.jpg

vdg-karate_kid_07.jpgLe films de kung fu furent longtemps rattachés à un seul nom : Bruce Lee. Le plus célèbre des maître en arts martiaux avait définitivement marqué de son empreinte le monde du cinéma de par son charisme, son physique impressionant et surtout sa gestuelle légendaire. Son décès aura été le déclencheur de productions cinématographiques sur le thème des combats et des arts martiaux. L’acteur Jacky Chan, qui fut la doublure de Bruce Lee, s’engouffra à son tour dans la voie du kung – fu mais à sa manière, en y ajoutant un élément inédit jusqu’ici : la comédie. C’est de ces héritages qu’est né par la suite The Karate Kid ou Le moment de vérité ainsi que ses suites.

Naissance d’un petit black dragon

vdg-karate_kid.jpgThe Karate Kid « sauce 2010 » nous met sur les traces du jeune Dre Parker, incarné par Jaden Smith (le rejeton du grand Will), alors qu’un changement vient tout juste de s’opérer dans sa vie : il part vivre avec sa mère à Pékin en Chine ! Une nouvelle qui ne l’enchante guère. Et il n’avait pas tort car à peine le pied posé sur le sol chinois qu’il se retrouve tabassé par une bande de gamins dont le meneur n’est autre qu’un haut gradé de karaté. Mais que ne ferait-on pas pour les beaux yeux d’une jeune violoncelliste chinoise « archi kawaï »… et qui te met une raclée aux jeux vidéo ! Bref, il n’en fallait pas plus pour que notre Roméo en culotte courte décide d’aller suivre des cours de kunbg fu auprès d’un instructeur peu ordinaire : le manutentionnaire de l’immeuble Mr Han (joué par Jacky Chan). Mais Dre ne se serait jamais douté qu’on pourrait apprendre le kung fu de la façon la plus incongrue qui soit : en mettant sa veste. Un geste qui le ménera jusqu’aux portes du Championnat National de karaté où il devra affronter ses démons…

vdg-karate_kid_10.jpg

Un cas loin d’être raté

vdg-karate_kid_04.jpgLes premières images de ce retour de Karaté Kid à l’écran avaient de quoi faire peur : voir un jeune black entraîné par un Jacky Chan (qui semblait l’ombre de lui-même à Hollywood ces dernières années) avait de quoi choquer, avec la crainte de nous refourguer un duo façon Rush Hour sauce hip hop. Il n’en est heureusement rien. The Karaté Kid 2010 n’est pas un de ces films remake réalisés à la hâte. On y voit certes quelques clins d’oeil qui renvoient les plus âgés à leurs souvenirs de l’opus original (la séquence où Jacky Chan tente d’attraper une mouche avec des baguettes pour finalement se servir d’un basique tape mouche) mais cela ne va pas plus loin. Le choix de Jaden Smith n’est pas à un hasard et n’est pas le seul fait que Will Smith soit un super pote de Jacky Chan. Non, car le petit Jaden fait montre d’un talent inné pour se fondre dans son rôle tout en nous dévoilant son physique particulièrement impressionant pour son âge. Sa petite gueule de bout de chou aura également tôt fait de craquer tant les adolescentes que les mamans. Côté kung-fu, Jaden s’en sort bien mieux que notre pauvre Daniel-san qui n’en menait pas large à l’écran à l’époque.

vdg-karate_kid_05.jpg

Kung Fu Master is back

vdg-karate_kid11.pngMais à côté de la performance de Jaden, il y’en ait une autre qui mérite d’être soulignée : celle de Jacky Chan. Il y avait bien longtemps qu’on ne l’avait pas vu si investi dans un rôle, quand bien même il ne s’agit pas du rôle principal. Derrière une carapace taciturne et de marginal, Jacky parvient à nous émouvoir de par le passé tumultueux qu’il dissimule. Tant et si bien qu’il parvient par moment à presque nous faire oublier l’original Kesuke Miyagi (Pat Morita). Il est néanmoins domage que l’on retombe un peu trop rapidement dans la facilité avec des raccourcis scénaristiques. La partie apprentissage de Dre semble se dérouler à cent à l’heure et on a dû mal à croire qu’avec un seul exercice bénin que Dre puisse du jour au lendemeain devenir un expert en kung-fu aussi doué soit-il (ou alors je résilie illico mon abonnement annuel au club de karaté du quartier et m’achète un porte – manteau, ça me fera faire des économies !!!).

center>

Note sur 10 7
Une belle histoire d'amitié entre un jeune black et un vieil asiatique sur fond de tolérance et d'amour : voilà une formule gagnante en cette période estivale ! Karaté Kid est un excellent divertissement qui saura ravir son public en quête de comédie, d'action, de love story mais aussi d'émotion.
  • Jaden Smith : une boule de muscle dans un corps de bébé
  • Le grand retour de Jacky Chan comme on l'aime
  • L'aura Karaté Kid
  • "Deviens maître du kung-fu en 1 leçon" : ça suffit !
  • Certaines séquences de kung-fu tirées par les cheveux
  • Mais que diable vont ils faire sur la Muraille de Chine ?

à suivre

Commentaires

à lire aussi

Articles similaires

# Ciné
Two Lovers
# La vidéo du dimanche
Court métrage Iron Man Mark Z