Critique Ciné

Maniac par Franck Khafoun (remake de Maniac – 1980)

Affiche de Maniac, le remake du film de 1980 par Franck Khalfoun – sortie le 02 janvier 2013

Quand on vous invite à aller voir un remake de film, c’est toujours délicat tant cet exercice a été si souvent bâclé. Quand c’est un film d’horreur il convient d’être encore plus prudent. Mais quand il s’agit d’un film culte des années 80 et que l’on vous lâche que le scénario est signé entre autre par Alexandre Aja et bien vous hurlez oui et vous vous rendez dare dare à la projection presse. Parfois mère intuition sait flairer le bon.

En ce qui concerne le film originel, Maniac (1980), il est généralement considéré comme l’un des films marquants du genres sans doute pas en tête de file mais dans le gros du peloton. D’ailleurs si le genre vous intéresse vous l’avez sans doute déjà vu ou du moins croisé du regard sa pochette terrible dans un vidéoclub du temps où ces endroits n’étaient que rêves et découvertes des film à leur seule jaquette.

Ce remake varie sur plusieurs axes. Premièrement le tueur en série est mieux décrit psychologiquement, ce qui est nécessaire car l’on passe d’une brute épaisse dans l’original à un artiste tourmenté dans la version 2012. Ensuite la façon de tourner le film change radicalement, car si Savini n’est bien entendu plus aux effets spéciaux ce qui change vraiment c’est la vue à la première personne omniprésente même si l’on s’en sépare par moments. Enfin l’époque n’est plus la même avec un film contemporain, un tueur qui utilise internet, le téléphone portable sans que tout ceci ait un impact marquant sur le film. Détails qui permettent juste de comprendre se situe plus ou moins de nos jours.

Elijah aime les mannequins (nin-nin-nin), les mannequins à beaux crins (nin-nin-nin)

Alors après avoir vu le film, nul doute qu’il y aura trois catégories de gens. Ceux qui se seront cachés les yeux pendant les quelques scènes gores, ceux qui auront aimé et ceux qui auront hurlé à la mort tout du long pour cause de viol d’oeuvre majeure. Car oui, parfois ce seul statut  de film mythique interdit tout remake.

En ce qui me concerne je m’étais délecté devant l’original mais il faut bien avouer qu’il n’était pas parfait, a mal vieilli et du coup j’ai trouvé ce remake bien plus intéressant. Son rythme lent et malsain, ses scènes à la première vue, la psychologie du tueur plus aboutie, la bande son bien supérieure et la folie qui le ronge bien plus en font une réussite.

De plus le film s’économise un inutile défilé de clins d’oeil et s’il y en a sans doute quelques uns, je n’en ai vu qu’un. Un bel hommage à la jaquette qui attirait l’oeil. En plein film.

Je ne me suis pas ennuyé un seul instant et si vous aimez les films de ce genre, vous allez adorer (ou détester, c’est selon). Petit détail sans spoil aucun : l’identité du tueur ne fait aucun doute dès le début du film. Elijah retape des mannequins de vitrine et scalpe des filles qu’il stalke à mort pour couvrir ses mannequins de ces magnifiques scalp. Normal.

La bande annonce :

Note sur 10 8
Réalisation en vue subjective qui marche, bande son d'enfer, scénario bien gore, situations bien tendues, folie bien palpable. Un film de genre sans aucun doute mais surtout une très belle réussite. Bravo ! Encore !!
  • Les plans en caméra subjective, nombreux ET réussis, miam
  • Elijah Wood à contre emploi qui incarne le psychopathe parfait très éloigné de la brute de l'oeuvre d'origine
  • Un film de genre qui n'a pas besoin de faire plein de clins d'oeils à la con pour croire qu'il existe
  • Un scénario qui ne s'encombre pas de retournements ou de complexités inutiles mais avance immuablement dans la folie
  • La bande son absolument parfaite de bout en bout, je m'en suis léché les oreilles de plaisir
  • Les moments de démence, très bien rendus, glauques, brefs, intenses
  • Réussir un remake béton d'un film d'horreur mythique n'est pas donné à tout le monde, merci Khalfoun, Aja, Levasseur et tous les gens impliqués, ça aurait été si simple de déraper, faire un film branchouille bourré de références à deux balles
  • A vrai dire, rien de notable, certains reprocheront le scénario basique mais je le trouve épuré à bon escient
  • BlackBaloo

    La bande annonce m’avait vraiment donné envie, j’attends le film avec impatience

  • Ca fait bizarre de voir un lecteur avec le même avatar que la conclusion au dessus :mrgreen:

Epingler sur Pinterest

Partager