# Critique ciné

Machete Kills

Machete Kills et Danny Trejo dans ton ciné le 02 octobre 2013

Machete Kills et Danny Trejo jouent du coupe coupe façon Top Chef dans ton ciné le 02 octobre 2013

Danny Trejo est Machete. Ou Machete est Danny Trejo on ne sait plus trop bien à force. Flashback – retour en 2007 –  Quentin Tarantino et Robert Rodriguez deux potes devant l’éternel décident de faire un hommage aux films de série Z qu’ils affectionnent. Ils accouchent d’un bébé culotté, deux films qui déchirent mixés dans un format deux en un. Boulevard de la mort, le segment poussif de Tarantino s’efface devant l’explosif Planet Terror de Rodriguez.

Grindhouse, l’idée de deux génies

Mais entre les deux films sont diffusés cinq bandes annonces top kitsch (liste).

Détails de connaisseurs, ces bandes annonces de films qui n’existent pas sont signées par quatre pointures (dont le génie touche à tout Rob Zombie) ainsi qu’une petite prod qui a gagné un concours sur les interouaibe. Hobbo with a shotgun, quelle classe, quel beau projet porté ensuite en long métrage (que je vous conseille) grâce à ce concours

Je m’égare, mais Rodriguez emporte donc le coeur du public avec son segment et défonce la baraque en signant une des cinq fausses pubs avec la bande annonce d’un premier film qui n’existait pas à l’époque. Machete !

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=1Loq9OkHURw[/youtube]

Machete, le roi du steak haché

La bande annonce est le résultat d’une idée qui lui trottait dans la tête depuis trop longtemps.

Les public exulte, se roule par terre de joie, veut le film, veut voir Trejo jouer avec de la lame. Rodriguez qui ne prend pas son public pour des esclaves se met au boulot, boucle son budget pour avoir les mains libres et livre un Machete en 2010 qui pète directement les culs de tous les détracteurs qui pensaient qu’une bande annonce sympatoche ne suffisait pas.

Armé de sa machette (étonnant !) ce dernier bute tous les méchants, c’est aussi simple que ça. Gore et fun à la fois le film ne renie pas le Z et le porte de ses bras bandés et tatoués jusqu’à l’orgasme multiple tout simplement. Machete don’t fake.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=I16020r–oM[/youtube]

Aujourd’hui en 2013 Rodriguez revient sur le ring prendre des noms et botter des culs. Machete Kills c’est Machete puissance 10. Comme Robert se plait à le dire, Machete Kills c’est Rambo 2. Le gros titre à popcorn, les USA qui donnent une mission au héros décalé du premier épisode.

Troubles dissociatifs de la personnalité hein mémé ?

Machete est donc chargé par le président des US d’aller tuer le révolutionnaire Mexicain qui promet démocratie, amour et fin des cartels aux Mexicains. Un héros qui souffre de troubles dissociatifs de la personnalité malheureusement. Comme dirait mémé, il est plusieurs dans sa tête le con oh !

Comment est-ce possible de faire un second épisode de Machete tant le concept de base est fin, le premier film réussi, les limites ardues, le budget pas illimité ? C’est simple. Pousse ce putain de potar de volume sur 11, écrase la pédale de distorsion avec tes tiags’, ouvre les vannes du barrage des trois rivières rempli de sang et surtout rajoute un génie au script.

Rodriguez est un génie

Et on a pu le rencontrer, ouais, le mec le plus badass d’Hollywood a daigné nous parler. On vous racontera ça prochainement sur viedegeek parce qu’on garde pas ça pour nous, oh non.

Machete Kills

Machete Kills

Donc Rodriguez il y a deux choses qu’il sait faire :

1) faire des films qui semblent coûter à l’écran dix fois ce qu’ils ont coûté en vrai, Rodriguez c’est le mec qui te vend la dernière des merguez en te faisant croire que tu as acheté une côte de bœuf mais au goût elle est encore meilleure que la meilleure des côtes de bœuf que t’as jamais goûté. C’est cliché, j’assume, tu pourras le lire partout, sans doute sur wikipedia, rotten tomatoes et même allociné, mais c’est vrai.

2) il sait te faire un film de genre qui dégouline de tout le sucre, la sueur, le rance, l’humour que tu aimes dans ce genre jusqu’à l’excès. Mais l’excès de plaisir, de bonheur, d’amour et de joie sans aller jusqu’au moment où tu vomis ce repas trop riche, trop fort, trop gras ! Le dosage, le rythme, tout est maîtrisé à l’extrême.

Et même l’abondance de références sans cesse mitraillées à l’écran tombe à pic et ne provoque aucune indigestion contrairement à ces films qui ne sont drôles que pour leurs clins d’œils permanents.

Il en use, abuse, mais ça tombe à pic et ça fait mouche. La bande annonce de Machete Kills envoie du lourd :

[youtube]http://youtu.be/qB8-zjVX0fU[/youtube]

Machete kills … IN SPACE

On va rien vous spoiler et vous en saurez plus dès les premières secondes du film, mais Robert trouvait le titre cool, alors il a décidé d’en parler, d’en montrer et ouais Machete Kills s’ouvre sur une bande annonce du troisième film (qu’il tournera si Machete Kills marche, donc on peut l’attendre bientôt) qui va vous faire rire c’est garanti à 200%.

Si l’intro de Machete Kills ne vous fait pas rire, je viens chez vous une journée entière pour vous faire rire avec mes blagues de qualité dosée. (ravitaillement en alcool non inclus dans l’offre).

Bref si vous aimez ces films de genre, vous avez déjà vu Machete. Si ce n’est pas le cas BOUGE TON CUL, va dans ton mag préféré, prend un pack et un bluray de Machete et mate le VITE !

Comme ça tu pourras aller voir Machete Kills.

Machete Kills - Alexa Vega

Machete Kills – Alexa Vega

Si tu as déjà vu le premier épisode et que tu as aimé, alors je veux te voir dans la file d’attente du second, pas de pitié pour les bobines de série Z.

Et si tu as trouvé le premier bof, le second t’insupportera, il ne te reste plus qu’à acheter l’intégrale de mozart jouée au didgeridoo, d’arrêter de te laver et de traîner avec des punks à chien en bavant sur la société de merde qu’est devenue la France « mec je vais trop aller en Inde faire un trip mystique ouais ».

Il n’existe pas de choix intermédiaire et si Machete sonne à ta porte un de ces quatre il sera trop tard pour baver du cul quand il te demandera si tu as aimé son deuxième opus. Sauve ton caleçon et ton honneur, va voir le film et évite de lui envoyer un sms pour lui dire que tu as aimé son film.

Machete don’t text.

 

Machete don't text

Machete don’t text

 

Fiche complète allociné : ici

Fiche IMDB : ici

Rotten Tomatoes : ici

 

 

@MasterLudo

 

La bande annonce en VF :

[youtube]http://youtu.be/vSSUqwMZeNQ[/youtube]

Note sur 10 9
Tu aimes les films de genre, les Z, le premier Machete t'a coûté deux doigts et un pneu à remplacer sur la voiture de ton voisin ? Alors tu as aimé le premier Machete et tu vas adorer le deuxième. Et si tu n'es pas coincé du rire et que tu as loupé le premier, viens quand même, le film ne nécessite pas le visionnage du premier à tout prix (même si c'est mieux). C'est long, c'est fort, c'est tout bon donc ! Machete président \o/
  • Plus fort, plus haut, plus de tout, moins de vides, ce film est un hymne à la partouze, un ode à l'excès, viva Rodriguez !
  • Même Lagy Gaga, parmi les 7.223 acteurs connus qui viennent faire les marioles, joue un rôle qui lui colle et qu'elle exécute (AHAH) à merveille
  • Machete est un personnage toujours aussi jouissif joué par un Danny Trejo qui doit bien être le seul à prendre ce rôle au sérieux et ça marche
  • Machete don't [rajouter l'expression marrante de votre choix]
  • Alors que le film est bourré de références, il ne s'applique jamais (ou très rarement) à les afficher en clignant de l'oeil pour attirer votre sympathie
  • Le casting de malade qui assument des rôles de malades à la perfection : Robert Rodriguez, Danny Trejo, Michelle Rodriguez, Sofia Vergara, Amber Heard, Lady GaGa, Antonio Banderas, Cuba Gooding Jr., Demian Bichir, Mel Gibson, Charlie Sheen, Tom Savini, Jessica Alba, Alexa Vega, Edward James Olmos, Electra Avellan, Elise Avellan, Tasoeur EnAgentProvocateur, William Sadler, Vanessa Hudgens, Samuel Davis, Edgar Arreola
  • Le plaisir de voir jouer Tom Savini <3
  • Le film devrait durer 18 heures de plus.. ou 24, je ne sais plus, je l'avais calculé mais je ne retrouve plus mon papier
  • A la rigueur un point de moins pour nous avoir alléché sur Machete 3 comme un escargot en plein lac salé pendant une canicule, sadiques !!

à suivre

Commentaires

Une réponse à “[Critique ciné] Machete Kills”

  1. Marisa dit :

    Machete <3<3<3

à lire aussi

Articles similaires

# Cinéma
Le come back