# Critique Ciné

J.Edgar le dernier Eastwood avec DiCaprio

C’est l’histoire d’un mec que sa mère place plus haut que tout et souhaite voir réussir un max pour rétablir un peu le swag de la famille dans la société tu vois. Léonard Edgar, faut que tu diriges le monde quand tu seras grand parce que ton père niveau trophées il en est un peu resté à barjot & bavouille sur PS2 du coup va falloir te retrousser les manches gamin..

Pour faire court, J.Edgar Hoover a sans doute été l’homme le plus influent de toute l’histoire des États-Unis. Et ce sans doute pendant la période la plus longue car non content de modifier son département pour en faire le FBI que l’on connait actuellement, il l’a dirigé pendant pas moins de 48 ans jusqu’à sa mort, pas moins. Possédant de longs et lourds dossiers sur tout ce qui a un peu de poids politique aux USA il intriguait, embrouillait, séduisait sous les mandats de huit présidents différents.

Excusez du peu, sa maman avait de quoi être fier. Son fils avait décroché le 5ème dan de la ceinture noire de parfait bâtard influent que la pire blogueuse mode elle a un Klout plus petit. Haha !

Faire un film sur Hoover n’est sans doute pas aisé, personnage dont bien des actes sont encore classés secrets de nos jours, voire perdus dans une broyeuse de document. Personne dont l’enfance est peu connue et la vie privée tout aussi cachée.

Plus encore que tout autre personnage public, il y a fort à parier que personne ne peut en dresser une biographie exhaustive qui peut se prétendre exacte, le parti pris du film sera donc d’exposer sa vie privée, son ascension et son influence. Excellent choix.

Dans ce film tu verras un premier de la classe qui n’aime pas les boule Coco importées par Marx et ses frangins. Il va te dresser ces biatchs d’inspecteur qui se prennent pour des acteur porno à moustache avant de glisser au fil du temps dans un rôle de vieux roublard façon père Fouras les énigmes et la voix chevrotante en moins. Et sans la toge et les cheveux longs tient. Bon en fait il n’en aura que le maquillage mais à côté de ça même s’il n’a pas de porte clef nain il aura des dossiers, plein. Et pas avec des .jpg de ses copines virtuelles qui font des films amateur sur Internet. Enfin pas que.

Si le film arrive à montrer certains détails de ces trois axes, il ne va malheureusement pas réussir à en éclairer un seul correctement ou du moins de façon intéressante. Le film s’étend majoritairement sur une cinquantaine d’années et enchaîne les flashbacks comme un Tarantino enquille la tequila au Titty Twister, bien trop pour un film lent.

Lent et long, un beau film à ambiance aux décors et costumes qui tombent nickel comme un costume sur mesure, ce biopic signé Eastwood ne parvient pas à séduire complètement. Notamment dans les parties où Edgar est dans ses dernières années, surmaquillé, rigide, incapable de faire passer la moindre émotion tout comme de passer réellement pour une personne âgée. Troublant.

J.Edgar j’y suis allé confiant, avec l’envie de voir un film sur ce personnage trouble, puissant, complexe. Eastwood et DiCaprio aux platines, ça pouvait que bouger, mais pour moi la sauce n’a pas pris et j’en suis ressorti pas dégoûté mais un peu déçu. Un film correct sans plus, pas forcément à éviter mais pas vraiment à conseiller.

Une sorte de demi molle du cinéma, ils arriveront bien à l’exploiter mais elle n’a pas l’air de vraiment te faire briller les yeux quand tu en reparles. Mais après tout qui suis je donc pour juger de tels acteurs, un tel film, scénariste, réalisateur ? Si la bande annonce t’a plu va donc le voir et viens nous dire ce que toi tu en a pensé.

En salle le 11 janvier 2012, le film dure 2h15, en voici la bande annonce :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=3P-unVGBRAM[/youtube]

 

Note sur 10 5
Parti avec des étoiles dans les yeux en salle, pensez donc un Eastwood avec DiCaprio, ça va tuer des poneys. J'en reviens circonspect par un film multi facette qui ne fait plonger dans aucune de celles ci. Le personnage possède une influence et des coups bas parmi les plus lourds de l'histoire américaine mais jamais le film n'arrive à en donner la mesure. Côté vie privée on se demandait tous ce qu'allait oser en sortir Clint et finalement ça reste superficiel et convenu, clarifié très rapidement dans le film et sans histoire après. Reste son ascension et ses méthodes, la création du FBI, abordés mais pas très passionnant. Bref un bon film mais qui ne casse pas des briques.
  • La photo du film est magnifique, les décors et costumes sublimes, ça fait plaisir de voir un film qui n'en fait pas trop mais colle bien à l'ambiance
  • DiCaprio joue très bien le J.Edgar jeune et fougueux, pour le reste c'est Armie Hammer qui campe le rôle le plus crédible à toutes les époques, DiCaprio se figeant avec le poids du maquillage au fur et à mesure que l'on essaiera de le faire vieillir
  • Le ressenti du pouvoir de Hoover tombe à plat dans ce film, on ne ressent pas une once de la puissance qu'il est censé incarner
  • La dimension vie privée, qui accumule clichés et superficialité et empêche de vraiment comprendre cette face méconnue du personnage
  • Les films lents à ambiance j'adore. Mais les films lents qui arrivent à rester aussi superficiel sur les 3 aspects (influence, carrière, vie privée) abordés pendant 2h15, je n'en raffole pas
  • Mention passable pour le maquillage version "fin de vie" de J.Edgar et Clyde Tolson qui finissent quasiment par passer pour deux fantômes jumeaux

à suivre

Commentaires

Une réponse à “[Critique Ciné] J.Edgar le dernier Eastwood avec DiCaprio”

  1. nelsHD dit :

    J’ai l’impression de voir Di Caprio en mec mais dans La môme 🙁 sur la photo
    Etrange comme sentiment …

à lire aussi

Articles similaires

# Cinéma
Babel
# Cinéma
Next